Laurent Montaron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laurent Montaron, né à Verneuil-sur-Avre en 1972, est un artiste contemporain français.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Laurent Montaron est un artiste interdisciplinaire travaillant entre photographie, film, installation et performance sonore [1]. Son travail est imprégné de l'histoire contemporaine des médias et interroge les outils qui donnent formes à nos représentations [2],[3]. En révélant les croyances parfois irrationnelles que nourrissent les techniques émergentes, il rappelle que la technologie, bien qu'elle propose de nouveaux moyens de perception et de représentation de la réalité, ne nous rapproche pas pour autant de la vérité. Elle ouvre plutôt de nouveaux chemins pour remettre en cause certains paradoxes liés à notre conscience de la modernité [4].

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Everything is Accidental, Mercer Union, Toronto, 2014
  • Prospectif Cinema: Laurent Montaron, Centre Pompidou, Paris, 2013
  • Laurent Montaron, Pigna Project Space, Rome, 2013
  • Laurent Montaron, galerie schleicher+lange, Berlin 2012
  • Pace, Kunsthaus Baselland, Bâle, 2010

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • You imagine what you desire, 19e biennale de Sydney, 2014
  • The Encyclopedic Palace, 55e biennale de Venise, 2013
  • Open End - Goetz Collection, Haus der Kunst, Munich, 2012
  • Lost in LA, Los Angeles Municipal Art Gallery, Los Angeles, 2012

Bibliographie sur Laurent Montaron[modifier | modifier le code]

  • Ateliers 1997-2002, Centre national de la Photographie, Paris
  • Célébration ! 20 ans du FRAC Champagne-Ardenne, collection FRAC, Reims
  • Laurent Montaron, La Galerie, Centre d’art contemporain, Noisy-le-Sec

Références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Montaron (Monographie), Les presses du réel, , 128 p. (ISBN 9782840664475)
  2. David Green, Laurent Montaron, Isthme, (ISBN 291268871X), « Cinéma, art et pratique de la dissimilitude », p. 77-81
  3. Michel Gauthier, « Le temps du médium », 20/27, M19, no 4,‎ (ISBN 9782915754131)
  4. Philippe-Alain Michaud, « Laurent Montaron, Le démon de l’analogique », Artpress, no 387,‎ , p. 40-44