Laurent Laplante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laplante.
Laurent Laplante
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
LévisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Laurent Laplante est un journaliste et écrivain québécois né le [1] à Verdun (Montréal) et mort le (à 83 ans) à Lévis.

Biographie[modifier | modifier le code]

En décembre 1969, il est nommé par le gouvernement de Jean-Jacques Bertrand à l'office d'information et de publicité du Québec. Longtemps journaliste au journal montréalais Le Devoir, Laurent Laplante habite ensuite la ville de Québec durant plus de 30 ans.

D'abord essayiste, il s'adonne avec succès, depuis 2001, au roman policier. De 1999 à 2006 il a tenu une chronique aux éditions Cybérie[2].

Depuis 1989, il collaborait très activement au magazine littéraire Nuit blanche pour lequel il a signé plusieurs centaines d'articles[3].

Mort[modifier | modifier le code]

Laurent Laplante meurt le âgé de 83 ans. Hospitalisé à Lévis[4], il était atteint d'un foudroyant cancer du pancréas. Il a eu recours à la Loi concernant les soins de fin de vie[5].

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Recherchée : justice, Montréal, Ferron éditeur.
  • 1980 : Les Journalistes (en collaboration), Montréal, Québec Amérique
  • 1985 : Le Suicide, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture.
  • 1988 : L'Université. Questions et défis, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture
  • 1988 : Le Vingt-quatre octobre, Québec, Beffroi.
  • 1991 : La Police et les Valeurs démocratiques, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture.
  • 1992 : L'Information, un produit comme les autres?, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture.
  • 1995 : L'Angle mort de la gestion, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture
  • 1996 : Pour en finir avec l'olympisme, Montréal, Boréal.
  • 1997 : La démocratie, j'aime ça !, Québec, MultiMondes.
  • 1998 : La Personne immédiate, Montréal, L'Hexagone.
  • 1998 : La démocratie, je la reconnais, Québec, MultiMondes.
  • 1999 : La Mémoire à la barre, Montréal, Écosociété.
  • 2000 : L'Utopie des droits universels : l'ONU à la lumière de Seattle, Montréal, Écosociété.
  • 2000 : La démocratie, je l'apprends, Québec, MultiMondes.
  • 2000 : La démocratie, je l'invente, Québec, MultiMondes.
  • 2001 : Dixit Laurent Laplante, Ripon, Écrits des Hautes-Terres et Cybérie.
  • 2003 : Les Enfants de Winston : Essai sur le jovialisme, Québec, Anne Sigier.
  • 2007 : Dieu et ses fils uniques, Québec, Multimondes.
  • 2008 : La démocratie, entre utopie et squatteurs, Québec, MultiMondes.
  • 2009 : Par marée descendante, Québec, MultiMondes.
  • 2012 : Stephen Harper, le néo-Durham, Québec, MultiMondes.
  • 2014 : Élection 2014, Un vide… à combler… vite, Kindle Edition.

Romans[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Des clés en trop, un doigt en moins, Québec, L'Instant même.
  • 2005 : Vengeances croisées, Chicoutimi, Les Éditions JCL.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date de naissance de Joseph Lucien Laurent Laplante est tirée de son acte de baptême de la paroisse Notre-Dame-des-Sept-Douleurs de Verdun, naissance 57, feuillet 10v de l'année 1934. Baptisé le 4 mars 1934 et né hier.
  2. http://www.cyberie.qc.ca/dixit/ Laurent Laplante.
  3. « http://www.nuitblanche.com/collaborateur/laplante-laurent/ », sur http://www.nuitblanche.com/, (consulté le 17 mars 2017)
  4. http://www.ledevoir.com/societe/medias/494100/le-journaliste-laurent-laplante-s-eteint
  5. http://www.lapresse.ca/arts/medias/201703/16/01-5079334-deces-du-journaliste-et-essayiste-laurent-laplante.php

Liens externes[modifier | modifier le code]