Laurent Imbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent et Imbert.
Laurent Imbert
Image illustrative de l'article Laurent Imbert
Saint Laurent Imbert
Saint martyr
Naissance
Marignane
Décès (à 43 ans) 
Saenamteo en Corée
Nationalité française
Béatification 5 juillet 1925 Rome
par Pie XI
Canonisation 6 mai 1984 Séoul
par Jean-Paul II
Fête 20 septembre

Laurent Joseph Imbert est un évêque français, né à la ferme Bricard, à Marignane, le 3 germinal an IV (23 mars 1796), mort martyrisé le 21 septembre 1839 en Corée, proclamé saint par l'Église catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre des Missions étrangères il fut ordonné évêque en 1837, puis Vicaire apostolique de Corée. Il a importé la lithographie en Chine en 1827 dans le but de favoriser par ce biais la diffusion de la foi catholique[1]. Il a été en contact avec Marcellin Jobard au sujet d'un procédé de forage inventé par les Chinois.

Martyre[modifier | modifier le code]

Entre 1839 et 1866, plusieurs milliers de membres de l’Église catholique furent martyrisés à Séoul en Corée, parmi lesquels cent trois ont été canonisés. On compte trois évêques français : Laurent Imbert, Siméon-François Berneux et Antoine Daveluy ; sept prêtres missionnaires français : Pierre Maubant, Jacques Chastan, Just Ranfer de Bretenières, Louis Beaulieu, Pierre-Henri Dorie, Pierre Aumaître, Saint Martin Luc Huin ; André Kim Taegon, premier prêtre coréen et quatre-vingt-douze laïcs.

Réactions[modifier | modifier le code]

Une première mission navale destinée à demander aux Coréens des explications sur le meurtre des trois missionnaires de 1839 fût montée en 1845, puis une deuxième en 1847, laquelle échoua assez piteusement.

En 1866, le massacre à Séoul de neuf autres missionnaires donna lieu à une expédition punitive contre le Régent de Corée par une force navale française placée sous le commandement du contre-amiral Pierre-Gustave Roze qui eut lieu du 18 septembre au 12 novembre 1866, l'expédition en Corée du contre-amiral Roze.

Béatification et canonisation[modifier | modifier le code]

Statue de saint Laurent Imbert devant l’église de Calas (13)

Les cent trois Martyrs de Corée, incluant Laurent Imbert, ont été béatifiés le 5 juillet 1925 à Rome par Pie XI et canonisés à Séoul par Jean-Paul II, le 6 mai 1984, lors de sa visite pastorale. Il s’agit de la première canonisation hors de Rome. Ils sont fêtés le 20 septembre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Courrier Belge, 17 février 1840.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]