Laurent Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laurent Fontaine
Laurent Fontaine2.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Laurent Fontaine, né le à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), est un animateur, producteur de télévision et conseiller en communication français.

Jusqu'en 2009, il est vice-président du groupe audiovisuel Unimédia et dirigeant des sociétés Loribel (programmes) et Galaxy 7 (fiction et animation).

Il est depuis 2015 président de l'agence de communication Bytheway.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et début de carrière[modifier | modifier le code]

Après des études de Lettres modernes et à l'École supérieure de journalisme de Paris, Laurent Fontaine devient journaliste de presse écrite.

Il participe à la création du quotidien Paris ce soir lancé par Michel Jobert en 1985 et devient et chroniqueur sur France 3 dans l'émission Paris Kiosque[1].

De 1984 à 1986, il est attaché parlementaire du député du Calvados Henry Delisle.[réf. nécessaire]

De 1988 à 1991, il est nommé responsable du service de presse du ministère des Postes, Télécommunications et Espace dirigé par Paul Quilès (Gouvernement Michel Rocard (2))[2].

En 1988, il écrit avec Pascal Bataille, rencontré en 1983, le Guide de la combine, qui se vendra à 80 000 exemplaires[3], puis crée avec lui, en 1990, la société d'édition Les Rebelles communications, qui publiera plus de trente ouvrages, dont la collection des Guides Paris combines.

Animateur et producteur de télévision[modifier | modifier le code]

À partir de 1991, avec Pascal Bataille il fait partie de l'équipe à l'origine de la création de la chaine Canal Jimmy appartenant au Groupe Canal+. il anime les émissions La Chronique des Rebelles et Le Meilleur du pire produit par NBDC, la société de production d'Antoine de Caunes, Tim Newman et Alex Berger.

La même année, il participe à la création de Combien ça coûte ? sur TF1, auprès de Jean-Pierre Pernaut et Stéphane Courbit, et sera l'une des figures de ce programme jusqu'en 1997, en tant que journaliste avec des séquence emblématiques de l'émission comme L'argent par les fenêtres puis en tant que chroniqueur.

Pendant la même période, il collabore avec Christophe Dechavanne, notamment sur Coucou c'est nous ! comme producteur délégué de l'émission quotidienne, et sur Comme un lundi sur TF1[1].

À partir de 1997, il devient producteur et animateur avec Pascal Bataille sur TF1 du magazine Y'a pas photo (1997-2002) puis de Y'a que la vérité qui compte à partir du lundi .

Y’a que la vérité qui compte s’installe sur TF1 le lundi soir comme le rendez-vous le plus fédérateur de deuxième partie de soirée avec une moyenne de 3 millions de fidèles. Début 2003, le divertissement va jusqu’à réunir 4.1 millions de téléspectateurs, soit 40.1% de l’ensemble du public. Une tendance qui va se stabiliser à 3 millions de fidèles jusqu’à la fin de la saison. L’émission, qui tient sur un rythme de deux à trois numéros par mois, passe sous la barre des 2 millions de téléspectateurs en septembre. Elle réunit toutefois deux fois plus de Français que le magazine Mots croisés, diffusé sur France 2. Y’a que la vérité qui compte se renforce dans les mois suivants pour réunir entre 3 et 4 millions de téléspectateurs.

Il produit et anime également de nombreux prime times pour TF1 comme Drôles de Petits Champions, Zéro de Conduite, Enquête de Véritéetc.

En 2003, il propose à Sébastien Cauet la présentation de l’émission La Méthode Cauet, qu’il produit sur TF1 pendant cinq ans[1].

Il a été également animateur et producteur sur LCI du magazine citoyen Utiles.

En 2007, il est l'animateur et producteur du magazine d'investigation C'est off sur Canal Jimmy.

En 2010, il présente la huitième saison de L'Île de la tentation produite par Endemol et diffusée sur Virgin 17.

Entre 2012 et 2015, il est vice-Président de la société de production Bemedia, avec laquelle il produit des programmes pour la TNT, dont deux saisons des People passent le Bac sur NRJ 12, présentées par Manu Levy et Erika Moulet.[réf. souhaitée] il produit et anime également le JT du Poker sur RTL9.

En 2014, il est chroniqueur dans l'émission Touche pas à mon poste ! sur C8 puis conseiller éditorial en 2018 de Cyril Hanouna pour le lancement de l'émission Balance Ton Post.

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

En 2010 et 2011, il anime aux côtés de Pascal Bataille la matinale de la radio Nostalgie[4].

Conseiller en communication[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, Laurent Fontaine est Président de l'Agence Bytheway, fondée avec Valérie Douillet.

Il devient également coach et « médiatraineur » pour de nombreux chefs d'entreprise et hommes politiques[5],[6].

Pendant la campagne présidentielle de 2017, il conseille les porte-parole du futur président de la République : Christophe Castaner, Benjamin Griveaux, Richard Ferrand[réf. souhaitée], Arnaud Leroy et Corinne Hérel[6].

Engagements[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2016, Laurent Fontaine est membre de La République en Marche et il a participé à la campagne du candidat Emmanuel Macron.
  • Depuis 1999, Laurent Fontaine est un des parrains de l'association Handicap International.[réf. nécessaire] A ce titre, il effectue 2 voyages pour dénoncer l'utilisation de mines anti-personnelles, l'un au Liban et l'autre au Kosovo auprès des bénévoles de l'association.
  • En 2017, il est le créateur de l'opération « Action Enfance fait son cinéma » pour le compte de la Fondation Action Enfance.[réf. nécessaire]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Laurent Fontaine a été marié à Niki Fontaine de 1992 à 2001, avec qui il a eu deux enfants, Lara en 1995 et Milo en 1997.[réf. nécessaire]

Depuis 2001, il vit avec la styliste Isabelle Pesah, avec qui il a des jumelles en 2004, Joy et Tamara[1].

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Animateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Laurent Fontaine est auteur d'une trentaine d'ouvrages parus depuis 1988, dont le Guide de la combine (M.A. Éditions, Presses de la Cité)[3], les Guides Paris Combines (9 éditions entre 1990 et 1998), Les secrets étonnants et drôles de la télé, et un ouvrage d'aphorismes, Adam avait-il un nombril ?.[réf. souhaitée]

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Que devient l'animateur et producteur Laurent Fontaine ? », sur Programme-tv.net, (consulté le 21 septembre 2016)
  2. « Laurent Fontaine, l'ancien animateur télé qui coache des ministres », sur lejdd.fr, (consulté le 16 février 2021)
  3. a et b « Pascal Bataille », sur Premiere.fr (consulté le 21 août 2017)
  4. « http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/62309/bataille-fontaine-c-est-fini-sur-nostagie.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Lefigaro.fr (consulté le 21 septembre 2016)
  5. « Présidentielle. Laurent Fontaine bataille pour Macron et son équipe », sur Ouest-France.fr,
  6. a et b « Laurent Fontaine "coache" les élus macronistes pour 1500 euros les quatre heures », Antoine Garbay , Le Figaro.fr, 7 décembre 2017.
  7. Julien Duval, Critique de la raison journalistique. Les transformations de la presse économique en France, Le Seuil, , 376 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]