Laurent Cordonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laurent Cordonnier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Laurent Cordonnier est un économiste français, maître de conférences à Sciences Po Lille, à l'université de Lille[1], et chercheur au Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il effectue une thèse de doctorat sous la direction de Roger Frydman à l'Université Paris-Nanterre, qu'il soutient en 1993. Intitulée « Coopération et réciprocité : des équilibres stratégiques au don-contredon : autour du dilemme du prisonnier »[3], sa thèse fut publiée en 1997 aux Presses Universitaires de France[4].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Il est doyen de la faculté de sciences économiques et sociales de l'Université Lille-I de 1992 jusqu'à la fusion des universités lilloises en une entité en 2019.

Réélu cette année-là, il prépare un projet de création d'une nouvelle faculté dans le domaine des sciences économiques et du management, de la sociologie et anthropologie, de la géographie et aménagement, qui voit le jour en septembre 2020[5].

Il enseigne également l'économie à Sciences Po Lille[6].

Il collabore occasionnellement au journal Le Monde diplomatique.

Prises de positions[modifier | modifier le code]

De gauche, il se montre en faveur d'un endettement public d'investissement[7].

Il s'oppose à la culpabilisation des chômeurs et considère que certains membres de la profession économique voilent leurs préjugés au sujet des chômeurs sous un vernis de scientificité[8].

Il considère que la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19 remet en question le déploiement mondial des chaînes de valeur[9].

Suivant le mot d'Émile Durkheim selon lequel « tout n'est pas contractuel dans le contrat », Cordonnier considère que le marché n'est pas seulement un lieu de rencontre d'égoïsmes individuels, mais aussi un lieu de coopération et de confiance sans lequel le marché ne pourrait fonctionner[10].

Cordonnier travaille également sur les politiques de développement durable. Celles-ci peuvent imposer aux entreprises des investissements qu'elles n'ont pas désiré. Cordonnier soutient que de telles politiques environnementales passant par des investissements par les entreprises stimulent légèrement la croissance, pèsent davantage sur la consommation des actionnaires que sur celle des salariés en parts de PIB, et augmentent l’emploi[11].

Publications[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Est-ce la fin du « laisser-faire » ? », Le Monde diplomatique, no 654,‎ , p. 6-7 (lire en ligne).
  • « Le casino et le cantonnier », Manière de voir, Le Monde diplomatique, no 102,‎ (lire en ligne).
  • « Rustines sur le « Titanic » de la finance globale », Le Monde diplomatique, no 661,‎ , p. 8-9 (lire en ligne).
  • « L’épargne privée au secours de la dette publique ? », sur Les blogs du « Diplo », (consulté le 25 janvier 2021).
  • « Reprise économique, la grande illusion », Le Monde diplomatique, no 666,‎ , p. 6-7 (lire en ligne).
  • « Un pays peut-il faire faillite ? », Le Monde diplomatique, no 672,‎ , p. 1, 10-11 (lire en ligne).
  • « Consommateur au labeur », Le Monde diplomatique, no 687,‎ , p. 32 (lire en ligne).
  • « Coût du capital, la question qui change tout », Le Monde diplomatique, no 712,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  • « Vertus oubliées de l’endettement », Le Monde diplomatique, hors-série « Manuel d'économie critique »,‎ , p. 150-151 (lire en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Laurent Cordonnier : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le 27 mai 2020)
  2. « Laurent Cordonnier | Les Économistes Atterrés », sur www.atterres.org (consulté le 4 mars 2019)
  3. Laurent Cordonnier, Coopération et réciprocité : des équilibres stratégiques au don-contredon : autour du dilemme du prisonnier, Paris, Université Paris Nanterre, (présentation en ligne)
  4. Laurent Cordonnier, Coopération et réciprocité, Presses universitaires de France, coll. « Sociologies », (ISBN 978-2-13-047940-6, lire en ligne)
  5. « Faculté des sciences économiques et sociales - Université de Lille », sur www.facebook.com (consulté le 27 mai 2020)
  6. « Laurent Cordonnier | Les Économistes Atterrés », sur www.atterres.org (consulté le 27 mai 2020)
  7. Laurent Cordonnier, « Vertus oubliées de l’endettement », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 27 mai 2020)
  8. Cordonnier, Laurent., Pas de pitié pour les gueux : sur les théories économiques du chômage, Paris, Raisons d'agir, , 124 p. (ISBN 2-912107-11-3 et 978-2-912107-11-4, OCLC 412445730, lire en ligne)
  9. Laurent Cordonnier, « Qui va payer la dette publique ? », sur Le Monde diplomatique, (consulté le 27 mai 2020)
  10. Jean-René Tréanton, « Cordonnier Laurent, Coopération et réciprocité. », Revue française de sociologie, vol. 40, no 3,‎ , p. 617–618 (lire en ligne, consulté le 27 mai 2020)
  11. Laurent Cordonnier, Franck Van de Velde et Benoît Desmarchelier, « Croissance et répartition en présence d’investissements environnementaux non désirés », Développement durable et territoires. Économie, géographie, politique, droit, sociologie, no Vol. 1, n° 3,‎ (ISSN 1772-9971, DOI 10.4000/developpementdurable.8454, lire en ligne, consulté le 27 mai 2020)
  12. Cordonnier, Laurent., Duwicquet, Vincent, (1981- ...)., Melmiès, Jordan, (1984- ...). et Van de Velde, Franck., Le surcoût du capital : la rente contre l'activité, Villeneuve d'Ascq, Presses du Septentrion, impr. 2015, cop. 2015, 181 p. (ISBN 978-2-7574-0908-4 et 2757409085, OCLC 912834668, lire en ligne)