Laurent Bonnevay - Astroballe (métro de Lyon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurent Bonnevay - Astroballe
Image illustrative de l’article Laurent Bonnevay - Astroballe (métro de Lyon)
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Villeurbanne
Quartier Cusset-Bonnevay
Adresse Cours Émile-Zola
Coordonnées
géographiques
45° 45′ 51″ nord, 4° 54′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Villeurbanne

(Voir situation sur carte : Villeurbanne)
Laurent Bonnevay - Astroballe

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Laurent Bonnevay - Astroballe
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
En surface
dans un caisson
Voies 2
Quais latéraux
Bouches 2
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 16
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne A
Correspondances
Lignes majeures Bus en mode C Ligne C3 Ligne C8 Ligne C11 Ligne C15 Ligne C17
Autres lignes Voir Intermodalité
Métro de Lyon Ligne A

Laurent Bonnevay - Astroballe est une station de métro française de la ligne A du métro de Lyon, située Cours Émile-Zola immédiatement à l'est du boulevard périphérique de Lyon, dans le quartier Cusset-Bonnevay à Villeurbanne.

Elle est mise en service en 1978, lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne A.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station Laurent Bonnevay - Astroballe est située sur la ligne A du métro de Lyon, entre les stations Cusset et Vaulx-en-Velin - La Soie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station « Laurent Bonnevay » est mise en service le 2 mai 1978, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation de la ligne A du métro de Lyon de la station Perrache jusqu'à celle-ci[1],[2]. Elle en est restée le terminus jusqu'à l'ouverture du prolongement à Vaulx-en-Velin - La Soie le [3].

Elle est construite dans un caisson surmontée d'une dalle piétonne se prolongeant à l'ouest sur le pont couvert permettant au métro de passer au dessus du périphérique, en raison de la complexité du réseau routier la station se trouvant intégré à la porte de Cusset du périphérique[4], elle est édifiée suivant le plan général type de cette première ligne, deux voies encadrées par deux quais latéraux de 70 mètres de longueur et larges de 3 mètres chacun[5]. Elle intègre une gare routière et un parc relais[4] et porte le nom de Laurent Bonnevay, homme politique de la Troisième République, qui fit partie des 80 parlementaires qui refusèrent en 1940 de voter les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

Il n'y a pas de personnel, des automates permettent l'achat et d'autres le compostage des billets[6]. Elle est équipée d'ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite et depuis le [4], de portillons d'accès.

En prélude du prolongement à La Soie, la station est redécorée en 2007 sur le thème du sport avec une trame géométrique et certains panneaux peuvent être assimilés à des moucharabiehs[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La station compte deux accès, un par sens de part et d'autre de la dalle piétonne surmontant la station, au nord en direction de Vaulx-en-Velin - La Soie et donnant sur la passerelle permettant de rejoindre la gare routière et au sud en direction de Perrache débouchant sur le dépose minute ; les deux accès permettent de rejoindre directement la dalle piétonne[4]. Elle dispose de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

Desserte[modifier | modifier le code]

Laurent Bonnevay - Astroballe est desservie par toutes les circulations de la ligne.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La ligne majeure C3 est en correspondance avec la ligne A du métro.

Laurent Bonnevay - Astroballe est un pôle de correspondances majeur du réseau Transports en commun lyonnais (TCL). Les arrêts de bus sont regroupés dans la gare routière (dite « GRB » dans le jargon TCL) située au nord de la station et accessible via une passerelle piétonne enjambant une bretelle d'accès du périphérique. Au sud de la gare routière se trouve un bâtiment accueillant des commerces et ayant accueilli par le passé une agence commerciale TCL, fermée en 2014 et remplacée par celle de la station Vaulx-en-Velin - La Soie[7].

Elle est desservie par les lignes de trolleybus C3 et C11 et par les lignes de bus C8, C15, C17, 7, 57, 67 et la ligne saisonnière 83.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : l'Astroballe, la salle de l'ASVEL basket donnant son nom à la station, le stade Georges-Lyvet de l'ASVEL rugby, le centre nautique Étienne-Gagnaire et le cimetière de Cusset.

Les plans d'origine de la station prévoyaient de construire la gare routière au sud au dessus périphérique mais, jugée trop chère, elle est finalement implantée à son emplacement actuel[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cent ans de transports en commun : 1879-1979, Lyon, Lyon, Société lyonnaise de transports en commun, , 48 p. (lire en ligne), p. 37.
  2. André Pelletier, Grande encyclopédie de Lyon et des communes du Rhône : Lyon (2e partie), vol. 3, Horvath (lire en ligne), p. 244.
  3. (en) Robert Schwandl, « Line A Perrache - Vaulx-en-Velin La Soie », sur http://www.urbanrail.net, 2011 (consulté le 8 septembre 2016).
  4. a b c d e et f « Laurent Bonnevay - Astroballe », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 1er septembre 2016).
  5. Autran, 2008, p. 22
  6. Autran, 2008, p. 21
  7. « La nouvelle agence de Vaulx-en-Velin/La Soie ouverte », sur http://www.leprogres.fr, (consulté le 1er septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stéphane Autran, Imaginer un métro pour Lyon : Des études préliminaires à l’inauguration de la première ligne 1960-1978 (Synthèse effectuée dans le cadre d'un travail sur les 40 ans du Grand Lyon), Lyon, Millénaire 3, le centre ressources prospectives du Grand Lyon, (présentation en ligne, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]