Laurent Bignolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Bignolas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Laurent Bignolas, né le à Bourges dans le Cher, est un journaliste, syndicaliste et animateur de télévision français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Laurent Guy Bignolas est né le à Bourges du mariage de Claude Bignolas, professeur d'arts plastiques, et de Madeleine Jacquelin[1].

Le , il épouse en secondes noces la journaliste Nathalie Hayter. De ce mariage sont nés deux enfants[1].

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au lycée Alain-Fournier de Bourges, Laurent Bignolas suit les cours de l'Institut universitaire de technologie (IUT) de journalisme de Tours[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1980 à 1982, il est reporter à France 3 à Tours, Caen, Clermont-Ferrand, Lille et Le Mans. En 1982, il est journaliste à la station de FR3 Auvergne puis en 1983 à Radio France Puy de Dôme. En 1986, il est responsable du magazine télévisé Massif. En 1992, il est nommé rédacteur en chef adjoint à France 3 Auvergne quand il présente son journal télévisé en Auvergne. Il présente les journaux télévisés 12/13 et 19/20 à la rédaction nationale de France 3 de 1994 à 1999. Parallèlement, entre 1997 et 1999, il présente l'émission La Preuve par trois, puis de 1999 à 2009, l'émission Faut pas rêver pour laquelle il obtient en 2000 le 7 d'or de la meilleure émission de découverte, aventure et évasion[1].

En septembre 2009, il retrouve la présentation du 19/20 sur France 3 lorsque Audrey Pulvar rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé[2]. Patricia Loison lui succède à la présentation de Faut pas rêver[3]. En mars 2010, il anime les soirées électorales des régionales sur France 3 aux côtés de Carole Gaessler[4]. Fin août 2010, en désaccord avec sa direction à la suite du changement de rédacteur en chef, il quitte le 19/20[5].

À partir de , il coprésente avec Georges Pernoud et Sabine Quindou le magazine Thalassa trois vendredis par mois en première partie de soirée sur France 3[6]. Laurent Bignolas présente en parallèle le magazine de voyage Explô sur la chaîne France Ô[7].

En , France 3 ne le licencie pas par e-mail, après 32 années de services sur la chaîne, comme il l'a laissé entendre, mais le maintient uniquement à la présentation de son émission sur France Ô[8].

Depuis la rentrée 2016, il présente la matinale de la nouvelle chaine de télévision France Info[9]. Depuis le , il anime une nouvelle tranche d'informations Le 6h Info juste avant Télématin de h à h 30 sur France 2[10]. Le , il est annoncé comme remplaçant de William Leymergie à la présentation de Télématin[11].

Activité syndicale[modifier | modifier le code]

Laurent Bignolas est responsable CGT au sein du groupe France Télévisions, il est en 2017, pour son troisième mandat d'affilée[12], l'un des deux représentants du personnel au conseil d'administration du groupe, en remplacement de Marcel Trillat. Il a en effet été élu en 2006, puis en 2011 et de nouveau en 2016[13].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Il pratique la course à la voile et l'équitation[1]. En 1999, il réalise une traversée de l'Atlantique à la voile avec le navigateur Laurent Bourgnon[14].

Il est parrain de la promotion 2012 du master de journalisme de l'école des Établières à La Roche-sur-Yon (Vendée)[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Who's Who in France, édition 2015,p. 299.
  2. (fr) « Laurent Bignolas remplace Audrey Pulvar au 19/20 » sur toutelatele.com, .
  3. (fr) Julien Mielcarek, « France 3 : une journaliste d'i>Télé pour "Faut pas rêver" » sur Ozap.com, .
  4. (fr) « Régionales : France Télévisions se mobilise », sur info2tv.fr, .
  5. (fr) Julien Lalande, « France 3 : Laurent Bignolas claque la porte du 19/20 », sur Ozap.com, .
  6. (fr) Sylvie Breton, « Laurent Bignolas à la barre de Thalassa avec Pernoud », sur programme-tv.net, .
  7. (fr) « Laurent Bignolas : sur France 3 et France Ô à la rentrée », sur premiere.fr, .
  8. (fr)"Laurent Bignolas n'a pas été licencié par mail" assure France 3, consulté le 2 juin 2013.
  9. Benjamin Meffre, « Laurent Bignolas à la tête de la matinale de la chaîne d'info publique » sur PureMédias, 25 juin 2016.
  10. (fr) Alexandre Desgué, « Le 6h info arrive sur France 2, Laurent Bignolas avant Télématin pour concurrencer BFMTV, CNEWS et LCI », sur toutelatele.com, .
  11. « Laurent Bignolas remplace William Leymergie à la tête de "Télématin" », Europe 1,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2017).
  12. « Dans les coulisses de Télématin avec Laurent Bignolas », sur le site du quotidien La Montagne, (consulté le 3 avril 2018).
  13. « La CGT France télévisions en tête aux élections au Conseil d'administration », sur le site du quotidien L'Humanité, (consulté le 3 avril 2018).
  14. Olivier Dumons, « Laurent Bignolas, l'appel du large », sur le site du quotidien Le Monde, (consulté le 3 avril 2018).
  15. « Etablières : Laurent Bignolas, parrain des journalistes », sur le site du quotidien Ouest France, (consulté le 3 avril 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]