Laurent Belissen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un compositeur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un compositeur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Laurent Belissen
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Aix-en-Provence, Drapeau de la France France
Décès
Marseille, Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur

Laurent Belissen[1] est un compositeur français né à Aix-en-Provence le et mort à Marseille le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de musique à la maîtrise de la cathédrale Saint-Sauveur à Aix-en-Provence[2],[3], Laurent Belissen fait l'essentiel de sa carrière à l'Abbaye Saint-Victor de Marseille ; il y est nommé maître de chapelle, succédant vers 1722 à Esprit Antoine Blanchard. Il dirige également l'« Académie des concerts »[4] de la ville.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres, seuls quatre motets à grand chœur ont été conservés ; son Magnificat[5] et son Nisi Dominus ont été donnés au Concert spirituel à Paris[6],[7] ; on a aussi de lui un Beatus vir et un Laudate pueri.

L'Ensemble baroque Les Festes d'Orphée a enregistré trois grands motets :

  • "Laudate pueri Dominum" : "Les Maîtres Baroques de Provence / Vol. II - 1999 - Parnassie éditions
  • "Magnificat" et "Nisi Dominus" : "Les Maîtres Baroques de Provence" / Vol. III - 2002 - Parnassie éditions

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fétis écrit « Bélissens ».
  2. Maurice Barthélémy, André Campra 1660-1744, Actes Sud, Arles, 1995, p. 18.
  3. Il aurait été l'un des derniers élèves de Guillaume Poitevin. http://www.definition-of.net/who-was-Guillaume%2BPoitevin
  4. Elle a duré de 1717 à 1793.
  5. Partition du Magnificat en simphonie disponible sur Gallica.
  6. Revue belge de musicologie, vol. 62
  7. Pour le Nisi Dominus, Fétis précise l'année, 1750, et le chanteur, Marc-François Bêche.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]