Laurence Vielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurence Vielle est une actrice, metteur en scène et écrivaine belge née à Bruxelles en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurence Vielle est née en 1968 à Bruxelles[1]. Son père est suisse, sa mère est flamande ; elle aime les montagnes et la mer du Nord. Comédienne et auteure, elle aime dire les mots, surtout les écritures d’aujourd’hui. Résidant dans sa ville natale, elle a joué plusieurs pièces dont État de marche en 2009, mise en scène par Jean-Michel Agius[2], ou encore Sainte dans l'incendie de Laurent Fréchuret, entre 2010[3] et 2014[4]. Elle écrit également, notamment du théâtre et de la poésie. Elle succède le à Charles Ducal en tant que Poète nationale[5],[6] en Belgique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Zébuth, ou, L'Histoire ceinte, 1997
  • L'Imparfait, Embedui 1998
  • L'Incroyable histoire du grand Gelbe : conte sous-lèvres, ou, l'histoire de Gelbe et de Léna, 1999
  • Dame en fragments : monologue à quatre voix, 2000
  • Pièce d'eau : poème brisé pour une danse, 2004
  • Récréation du monde, 2006
  • Entretien avec Anne Molitor : un morceau d'une vie au service des artistes et des artisans de la scène, 2007
  • Bonjour Gaston, 2010
  • Du Coq à Lasne : épopée pour la scène, documentaire poétique, 2012[7]
  • Ouf : Maelström poésie, 2015 avec le musicien Vincent Granger
  • Cirque : Centre Créations Enfance Février 2016
  • "issinakimourupaçavéku", 2016, Maelström poésie
  • "René, qu'est-ce qui te fait vivre ?" 2017, Maelström poésie
  • "ancêtres", 2017, Maelström poésie
  • "Domo de Poezia", 2018, Maelström poésie

Les prix[modifier | modifier le code]

Elle a reçu de nombreux prix, en théâtre comme en poésie : Prix de la première œuvre en Communauté française de Belgique pour Zébuth ou l’histoire ceinte, Prix du spectacle jeune compagnie pour Écrits bruts en 2001, et prix de la fiction radiophonique (SACD) 2003 pour Ça y est, je vole!, Prix des Découvreurs et grand prix de l'Académie Charles Cros, catégorie Livre-disque, en 2017 pour son recueil Ouf !, Prix Scam 2016 pour la consécration littéraire, prix de la critique, meilleure auteure, spectacle Burning, 2018. Elle a également reçu le prix de la meilleure comédienne au Festival de Clermont, 1999.

Les autres facettes[modifier | modifier le code]

Elle a écrit plusieurs scénarios de films.

En tant qu'actrice et comédienne, elle a joué avec différents metteurs en scène :

Ateliers artistiques[modifier | modifier le code]

Elle a également : suivi des stages avec Dario Fo, Alfredo Arias (Copi), Anatolii Vassiliev (Platon), Isabelle Pousseur (Heiner Muller) ; joué dans plusieurs films, dont Tous à table et Des heures sans sommeil d’Ursula Meier. Elle anime divers ateliers d’écriture et récolte les paroles dites par les autres qu’elle retranscrit minutieusement pour en faire des spectacles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C. R., « La poète belge Laurence Vielle à la bibliothèque », sur sudouest.fr, (consulté le 9 janvier 2016).
  2. Aurélia Hillaire, « Marche continue vers l’état de grâce - Théâtre. «Etat de marche» fait étape à Aubervilliers à l’occasion des rencontres annuelles. », sur liberation.fr, (consulté le 9 janvier 2016).
  3. Armelle Heliot, « Laurence Vielle, ardente Jeanne d'Arc », sur lefigaro.fr, 7 mai 2010, mis à jour le 11 mai (consulté en janvier 2016).
  4. Camille de Marcilly, « Jeanne d’Arc, incandescente et pleine de grâce », sur lalibre.be, 21 novembre 2014, mis à jour le 23 novembre 2014 (consulté le 9 janvier 2016).
  5. « Laurence Vielle : prochaine Poète nationale », sur www.poetenational.be, (consulté le 4 janvier 2016).
  6. Belga, « Laurence Vielle succèdera à Charles Ducal en tant que « poète national » », sur lavenir.net, (consulté le 4 janvier 2016).
  7. Guy Duplat, « Exorciser le passé belge », sur lalibre.be, (consulté le 9 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]