Laurence Vanceunebrock-Mialon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laurence Vanceunebrock-Mialon
Illustration.
Laurence Vanceunebrock-Mialon à l'Assemblée nationale en juin 2017.
Fonctions
Députée de la 2e circonscription de l'Allier
En fonction depuis le
(2 ans, 3 mois et 1 jour)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe
Groupe politique LREM
Prédécesseur Bernard Lesterlin
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Avion (Pas-de-Calais)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Profession Fonctionnaire de Police

Laurence Vanceunebrock-Mialon, née le à Avion, est une fonctionnaire de police et une femme politique française, membre de La République en marche ! (LREM). Elle est députée de la 2e circonscription de l'Allier depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurence Vanceunebrock-Mialon passe sa jeunesse à Saint-Folquin. Après une formation à l’École nationale de police de Roubaix au début des années 1990, elle commence sa carrière en tant que gardienne de la paix au commissariat de Bobigny avant de rejoindre le commissariat de Vichy, où elle traite des dossiers de violences faites aux femmes, de problèmes intrafamiliaux et d’urbanisme[1].

Elle réside à Bellenaves depuis 2002. Elle est élue députée de la 2e circonscription de l'Allier sous l'étiquette LREM lors des élections législatives de juin 2017. Elle défait le candidat Les Républicains Daniel Dugléry au second tour avec 52,05 % des suffrages exprimés contre 47,95 % pour son adversaire[2].

Elle est la mère biologique d'une fille qu'elle a eue par procréation médicalement assistée en Belgique[3], la PMA n'étant pas autorisée en France pour les femmes seules et les couples homosexuels[4]. Elle s'est séparée de son ex-compagne avant l'ouverture du mariage aux couples homosexuels en 2013. N'ayant pas porté l'enfant de son ex-compagne, elle n'a pas pu adopter légalement la fille de celle-ci[5], situation qu'elle déplore : « s'il arrive quelque chose à la plus jeune, il faudra appeler la “mère du ventre” pour prendre d’éventuelles décisions médicales »[3].

Après Françoise Gaspard, Laurence Vanceunebrock-Mialon est la deuxième députée ouvertement lesbienne à siéger à l'Assemblée nationale[3]. Suite à des attaques quant à son absence au sein de l'hémicycle durant entre le mois de novembre et de décembre 2018, Laurence Vanceunebrock-Mialon se défend et annonce que cette absence était due à l'adoption de deux enfants [6].

Le 24 avril 2019, elle menace de quitter le groupe La République En Marche si aucune mesure d'exclusion n'est prise à l'encontre de sa collègue de l'Oise, Agnès Thill. Elle accuse cette dernière de tenir des propos discriminants envers les personnes LGBT[7].

Détail des fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

  • Depuis le  : députée de la 2e circonscription de l'Allier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Montluçon : Laurence Vanceunebrock-Mialon élue députée », sur La Montagne, (consulté le 19 juin 2017).
  2. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  3. a b et c « La députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon évoque son homosexualité et s'engage pour la PMA », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018)
  4. « PMA, GPA, autoconservation d'ovocytes : que dit la loi en France ? », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2018)
  5. « La députée LREM Laurence Vanceunebrock-Mialon fait son coming-out (et va s'investir pour la PMA) », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2018)
  6. Lau VANCEUNEBROCK-MIALON, « Un mois d'absence pour adopter deux enfants sans prendre de congés adoption à la suite, je suis malgré tout fière de moi. Merci de me rappeler ces moments magiques. https://twitter.com/FloDefet/status/1123117670063398912 … », sur @LaurenceVanceu, 2019t00:05 (consulté le 30 avril 2019)
  7. « Allier : la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon menace de quitter le groupe LaREM », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 27 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :