Laura Mersini-Houghton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laura Mersini-Houghton
Portrait de Laura Mersini-Houghton
Laura Mersini-Houghton (2014).
Naissance Tirana (Albanie)
Nationalité Albanaise - Américaine
Domaines Cosmologie, physique théorique
Institutions Université de Caroline du Nord à Chapel Hill
Formation Université de Tirana
Université du Maryland
Université du Wisconsin à Milwaukee
Directeur de thèse Léonard Parker
Renommée pour Théorie du multivers, rayonnement de Hawking

Laura Mersini-Houghton (née Mersini) est une physicienne albano-américaine spécialiste de la cosmologie et de la physique théorique, professeur associé à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Elle défend la théorie du multivers, qui affirme que notre univers n’est pas unique[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8]. Selon elle, la meilleure explication à certains phénomènes observés dans la structure actuelle de l’univers se trouve dans l’attraction gravitationnelle exercée par d'autres univers sur le nôtre[9],[10].

Biographie[modifier | modifier le code]

Laura Mersini est née à Tirana, en Albanie[11]. Elle y étudie et obtient son B. Sc. de l’université de Tirana. En 1997, elle décroche son M. Sc. à l’université du Maryland[12].

Entre 1997 et 2000, Mersini-Houghton effectue sa thèse de doctorat à l’université du Wisconsin à Milwaukee.

Elle part ensuite en Italie, à l’École normale supérieure de Pise, de 2000 à 2002, en post-doctorat, puis toujours sur le même type de poste à l’université de Syracuse de 2002 à 2003.

En janvier 2004, Mersini-Houghton devient professeur adjoint de physique théorique et de cosmologie à l’université de Caroline du Nord. Elle accède ensuite aux grades de professeur titulaire en 2008 et de professeur agrégé en 2009.

Le 11 octobre 2010, elle intervient dans une émission de la BBC intitulée Ce qui s'est Passé Avant le Big Bang (avec Michio Kaku, Neil Turok, Andreï Linde, Roger Penrose, Lee Smolin, et d'autres physiciens), où elle expose sa théorie de l'univers comme une fonction d'onde d’un multivers[13]. Les travaux de Laura Mersini-Houghton sur la théorie des multivers sont évoqués dans l'épilogue d’une biographie récemment publiée de Hugh Everett III[14], ainsi que dans un ouvrage plus historique et philosophique sur les implications d’un multivers[15].

En septembre 2014, Mersini-Houghton affirme démontrer mathématiquement que, compte tenu de certaines hypothèses concernant les murs de feu, proches des trous noirs, les théories actuelles de trou noir en formation sont imparfaites[16]. Elle explique que le rayonnement de Hawking enlève tellement de masse à l’étoile que celle-ci n'a plus la densité suffisante pour créer un trou noir[17],[18]. Son article sur le sujet est relevé par Fidel Castro dans un article pour le journal Granma[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Catchpole, Heather, « Weird data suggests something big beyond the edge of the universe », Cosmos (magazine), sur Cosmos (magazine), (consulté le 27 juillet 2014)
  2. Moon, Timur, « Planck Space Data Yields Evidence of Universes Beyond Our Own », International Business Times, sur International Business Times, (consulté le 27 juillet 2014)
  3. MacIsaac, Tara, « Colossal ‘Hole’ in Space Could Be Link to Universe Beyond Our Own », The Epoch Times, sur The Epoch Times, (consulté le 27 juillet 2014)
  4. Chown, Marcus, « The void: Imprint of another universe? », New Scientist, sur New Scientist, (consulté le 27 juillet 2014)
  5. Maynard, James, « Other universes detected in oldest light in the Cosmos? », iTech Post, sur iTech Post, (consulté le 27 juillet 2014)
  6. Taylor, Rosie, « Is our universe merely one of billions? Evidence of the existence of 'multiverse' revealed for the first time by cosmic map », Daily Mail, sur Daily Mail, (consulté le 27 juillet 2014)
  7. Cauchi, Stephen, « Into the void: a glimpse of our tiny place in the scheme of things », The Age, sur The Age, (consulté le 27 juillet 2014)
  8. Segal, Michael, « Ingenious: Laura Mersini-Houghton: The Universe Chaser », Nautilus, sur Nautilus, (consulté le 27 juillet 2014)
  9. Leake, Jonathan, « Cosmic map reveals first evidence of other universes », The Sunday Times, sur The Sunday Times, (consulté le 27 juillet 2014)
  10. The News, « Could Big Bang ripples prove the existence of a PARALLEL universe? Gravitational wave discovery paves the way for the ‘multiverse’ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), National Headlines, sur National Headlines, (consulté le 27 juillet 2014)
  11. Dedaj, Valeria (2015-09-16).
  12. University of North Carolina, Department of Physics and Astronomy
  13. « Two Programmes - Horizon, 2010-2011, What Happened Before the Big Bang? », BBC (consulté le 2 janvier 2011)
  14. Peter Byrne, The many worlds of Hugh Everett III : multiple universes, mutual assured destruction, and the meltdown of a nuclear family, Oxford, 1st, (ISBN 978-0-19-955227-6)
  15. Mary-Jane Rubenstein, Worlds Without End: The Many Lives of the Multiverse, New York, 1st, (ISBN 978-0-231-15662-2)
  16. Brian Koberlein, « Yes, Virginia, There Are Black Holes », sur One Universe at a Time, (consulté le 17 octobre 2014)
  17. « Carolina’s Laura Mersini-Houghton shows that black holes do not exist », University of North Carolina at Chapel Hill, (consulté le 24 septembre 2014)
  18. « UNC professor says black holes can't exist », WNCN, (consulté le 24 septembre 2014)
  19. (en-US) Fidel Castro, « An Uncertain Future », Communist Party of Cuba Central Committee,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Meet Laura Mersini-Houghton – un entretien avec Mersini-Houghton sur la radio publique de Caroline du Nord
  • Laura Mersini-Houghton; Rudy Vaas (eds.) (2012) The Arrows of Time. A Debate in Cosmology, Springer (ISBN 978-3642232589)

Liens externes[modifier | modifier le code]