Laura Gallego García

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laura Gallego García
Description de cette image, également commentée ci-après
Laura Gallego García en 2009.
Naissance (40 ans)
Quart de Poblet, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Castillan
Genres

Œuvres principales

Laura Gallego García, née le à Quart de Poblet (Valence, Espagne), est un écrivain espagnol de littérature d'enfance et de jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laura Gallego García, née à Quart de Poblet (Valence, Espagne) le 11 octobre 1977 est un écrivain espagnol de littérature pour enfants et adolescents, spécialisée dans le genre fantastique. Elle a étudié la philologie hispanique à l’Université de Valence. 

Parcours[modifier | modifier le code]

À l’âge de 11 ans, elle commence à écrire Zodiaccía, un monde différent. Il lui a fallu trois ans pour le terminer et même s’il n’a jamais été publié, elle a une affection particulière pour cette histoire. À partir de ce moment elle a su qu’elle voulait devenir écrivain et pendant des années elle a envoyé ses écrits à plusieurs concours littéraires.

À 21 ans, après avoir passé son baccalauréat, elle décide d´étudier la philologie hispanique à l´Université de Valence. Elle continue d´envoyer ses textes à des éditeurs et des concours mais ne publie rien jusqu´à l´écriture de Finis Mundi, sa première publication. Avant cela, elle a écrit 13 livres mais aucun d´entre eux ne vit le jour. En 1999, après plusieurs années de participation, Laura remporte le Prix Barco de Vapor, remis chaque année par la maison d´édition SM, grâce à Finis Mundi.

Le roman Finis Mundi est suivi d´autres œuvres telles que Mandrágora (éditions Pearson Alhambra), ou la tétralogie Crónicas de la Torre. Bien qu’elle soit principalement connue pour ses romans dédiés à la jeunesse, elle a également publié des livres pour enfants.

En 2002, elle gagne de nouveau ce concours, cette fois pour le roman La leyenda del rey errante. Elle a également travaillé avec la maison d’édition SM pour d’autres publications telles que : El coleccionista de relojes extraordinarios, la trilogie  Memorias de Idhún, Donde los árboles cantan, Dos velas para el diablo, la saga Crónicas de la Torre et Las hijas de Tara, cette dernière publiée dans la collection « Gran Angular ».

En 2004, elle commence à publier sa deuxième trilogie, Memorias de Idhún (Memorias de Idhún I: La Resistencia, Memorias de Idhún II: Tríada, Memorias de Idhún III: Panteón) à laquelle elle doit son plus grand succès jusqu´à maintenant, avec plus de 750 000 exemplaires vendus.

Elle fonde la revue universitaire trimestrielle Náyade, dont elle sera la codirectrice de 1997 à 2010.

Par la suite, elle publie plusieurs livres indépendants, la majorité de genre fantastique, en plus de la deuxième partie de Alas de fuego, intitulée Alas negras. Elle s’essaie à la littérature réaliste avec la série « Sara y las goleadoras », qui comprend des titres tels que : Creando equipo, Las chicas somos guerreras, Goleadoras en la liga, El fútbol y el amor son incompatibles, Las Goleadoras no se rinden et El último gol. Son roman Donde los árboles cantan[1], publié en octobre 2011, remporte le Prix National de Littérature pour Enfants et Adolescents en 2012. Son parcours est également récompensé par le Prix Cervantes Chico. Cette même année, elle se remet à la littérature pour enfants avec Mago por casualidad.

En mars 2017, elle publie Por una rosa, livre composé de trois histoires écrites par trois auteurs différents : Laura Gallego, Javier Ruescas et Benito Taibo. Il s’agit de trois histoires inspirées de l’univers du conte classique « La belle et la bête ».

Informations supplémentaires[modifier | modifier le code]

Son livre préféré est La historia interminable, de Michael Ende. Le deuxième de son classement est El último unicornio, de Peter Beagle. Elle aime aussi particulièrement El Ciclo de la Puerta de la Muerte, de M. Weis et T. Hickman et El Alquimista, de Paulo Coelho.

Elle a lu beaucoup de littérature fantastique, dont Tolkien, Terry Pratchett, R. A. Salvatore, Neil Gaiman, George R. R. Martin, J.K. Rowling, Eoin Colfer, Cornelia Funke, Andrej Sapkowski, Diana Wynne Jones, Jonathan Stroud, Louise Cooper, Patrick Rothfuss, Brandon Sanderson… et bien d´autres.

Elle aime également la science-fiction. Ses auteurs préférés de ce genre sont Orson Scott Card, Robert J. Sawyer, Arthur C. Clarke, Isaac Asimov y Philip K. Dick.

Parmi ses classiques favoris on retrouve Cien años de soledad, de Gabriel García Márquez; El Quijote, de Cervantes; La vida es sueño, de Calderón de la Barca et certaines des grandes œuvres de Shakespeare, dont Macbeth. Elle affectionne particulièrement les classiques romans d’aventure du XIXème siècle : Dumas, Verne, Arthur Conan Doyle (c’est une grande fan de Sherlock Holmes), Walter Scott…

Ses films préférés sont El viaje de Chihiro, Dentro del Laberinto, La princesa prometida… Elle aime aussi beaucoup Mulán  y Piratas del Caribe (elle adore le personnage de Jack Sparrow).

En ce qui concerne ses bandes-dessinées favorites, c´est un amateur de manga. Ses préférés sont : Ranma ½, Gunnm (Alita, ángel de combate), Monster, Inu Yasha, 20th Century Boys, Detective Conan, Death Note, Bakuman

Ses chanteurs et groupes préférés sont : Roxette, Savage Garden, Dido, Enya, The Corrs, Keane, Amaral…

Enfin, elle adore tous les jeux-vidéos de la saga Final Fantasy, mais particulièrement le volume IX. Elle en aime aussi d´autres comme Warcraft et Zelda. De manière générale, elle aime presque tous les jeux de rôle, dont Kingdom Hearts, Dragon Quest o Dark Chronicle.

Livres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont traduites dans de nombreuses langues : roumain, français, polonais, finnois, suédois, norvégien, danois, hongrois, anglais, italien, allemand, portugais, valencien, espagnol, coréen et chinois.

Récompenses[modifier | modifier le code]

La récompense la plus importante qu´a reçu l’écrivain est le Prix National de Littérature pour Enfants et Adolescents en 2012, pour son œuvre de genre épique-fantastique Donde los árboles cantan. Le prix,  accompagné d’une récompense de 20 000 euros, a été accordé par le Ministère de l’Education, de la Culture et des Sports, faisant de son œuvre le meilleur livre de littérature pour enfants ou adolescents publié en 2011 dans toutes les langues officielles parlées en Espagne.

De plus, en 2011, la mairie d´Alcalá de Henares et l´Association Libreros y Papeleros lui accorde le Prix Cervantes Chico de littérature jeunesse.

En 2002, elle remporte le Prix de littérature pour enfants El Barco de Vapor pour son œuvre La Leyenda del Rrey Errante et en 1999 pour Finis Mundi.

Romans[modifier | modifier le code]

Les Chroniques de la tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Chroniques de la tour.

Les Chroniques de la tour constituent une trilogie (L'Elfe Fenris étant une préquelle à la série) qui mêle habilement magie, suspense, aventures, sentiments et fantastique : Dana, l’héroïne, a 10 ans lorsque le Maître de la tour l’arrache à ses parents pour en faire une grande magicienne. Accompagnée de Kai, un jeune garçon qu’elle seule peut voir, elle va alors découvrir un tout nouvel univers, peuplé d’elfes et de nains… La Tour, au fur et à mesure des tomes, sera le centre de nombreux affrontements et aventures.

Idhun[modifier | modifier le code]

Sara y las goleadoras[modifier | modifier le code]

  • (es) Las chicas somos guerreras, 2009
  • (es) Goleadoras en la liga, 2009
  • (es) El fútbol y el amor son incompatibles, 2010
  • (es) Las goleadoras no se rinden, 2010
  • (es) El último gol, 2010

Ailes de feu[modifier | modifier le code]

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • (es) Finis Mundi, 1999
    Prix Barco de Vapor 1999
  • (es) El cartero de los sueños, 2001
  • (es) Retorno a la Isla Blanca, 2001
  • (es) Las hijas de Tara, 2002
  • La Légende du roi errant, La Joie de lire ((es) La leyenda del rey errante, 2002)
    Prix Barco de Vapor 2001
  • (es) Mandrágora, 2003
  • (es) ¿Dónde está Alba?, 2003
  • Le Collectionneur d’horloges extraordinaires, Éditions du Seuil, 2005 ((es) El coleccionista de relojes extraordinarios, 2004)
  • La Fille de la nuit, J'ai lu, 2013 ((es) La hija de la noche, 2004)
  • (es) Max ya no hace reír, 2004
  • (es) Alba tiene una amiga muy especial, 2004
  • (es) El fantasma en apuros, 2005
  • L'Impératrice des éthérés, Baam !, 2010 ((es) La emperatriz de los Etéreos, 2007)
  • Deux cierges pour le diable, Baam !, 2009 ((es) Dos velas para el diablo, 2008)
  • (es) Donde los árboles cantan, 2011
  • (es) Mago por casualidad, 2012
  • (es) El libro de los portales, 2013
  • (es) Enciclopedia de Idhún, 2014
  • (es) Todas las Hadas del Reino, 2015
  • (es) Héroes por casualidad, 2015
  • (es) Omnia : todo lo que puedas soñar, 2016
  • (es) Cuando me veas, 2017
  • (es) Por una rosa, 2017

Traductions[modifier | modifier le code]

Quelques-uns de ses romans ont déjà été traduits dans plusieurs langues : roumain, français, polonais, finlandais, suédois, norvégien, danois, hongrois, anglais, allemand, portugais, catalan, coréen et chinois.

En France, ce sont les éditions du Seuil qui publient pour la première fois Laura Gallego García en 2005 avec Le Collectionneur d’horloges extraordinaires, traduit par Faustina Fiore. La même année, les éditions La Joie de lire publient le conte La Légende du roi errant.

En 2008 et 2009, les Éditions Baam ! ont publié la série Les Chroniques de la tour, traduite par Faustina Fiore. Dans la même collection sont ensuite parus Deux cierges pour le diable en , l'une de ses plus belles œuvres, L'Impératrice des Éthérés en , Ailes de feu en et Ailes noires en .

Œuvres non publiées et projets[modifier | modifier le code]

Laura Gallego García précise sur son site officiel qu’avant de publier Finis Mundi elle a écrit d’autres histoires, jamais publiées. Actuellement, quelques-unes sont en libre téléchargement sur son site officiel, telles que Zodiaccía, un mundo diferente ou encore El Desafío de Zhur.

On y retrouve également de nombreuses informations sur ses projets et son actualité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) El Pais, « Laura Gallego, Premio Nacional de Literatura Infantil y Juvenil », sur elpais.com, (consulté le 7 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]