Laura Alonso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laura Alonso Padín
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Laura Alonso PadínVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Hochschule für Musik Karlsruhe (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Luís Alonso Girgado (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Genre artistique
Site web

Laura Alonso, née Laura Alonso Padín le à Vilagarcía de Arousa en Galice (Espagne) est une soprano bel canto espagnole. Elle commence sa carrière en 1999 au théâtre Aalto d'Essen en Allemagne. Elle est aujourd'hui connue internationalement et a participé à de nombreux événements à travers le monde. Elle vit actuellement entre Berlin et New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Née à Vilagarcía de Arousa 1976, (Galice, Espagne), Laura Alonso obtient des diplômes universitaires en chant et violon dans sa région natale avant de poursuivre ses études en Allemagne. Une bourse de la Fondation Alexander von Humboldt lui permet d'étudier la voix sous la direction de Aldo Baldin, Anna Reynolds et Jean Cox ainsi que le lied avec Hartmut Höll au conservatoire de musique de Karlsruhe[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

À 23 ans, elle rejoint l'Ensemble du Théâtre Aalto d'Essen (Allemagne), où elle interprète Mimi dans La Bohème, Gilda dans Rigoletto, Susanna dans Les Noces de Figaro, Zdenka dans Arabella, Pamina dans La Flûte enchantée et Blanche dans les Dialogues des carmélites, parmi d'autres rôles. Elle reçoit le prix du meilleur jeune artiste du théâtre Aalto[2].

Son répertoire, outre les grands rôles de soprano dans les opéras, sont Bellini, Rossini, Donizetti, Puccini et Verdi et le répertoire de l'opéra allemand et français, on trouve Mozart, Richard Strauss, Meyerbeer et Offenbach et s'étend jusqu'au Lulu d'Alban Berg, Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et le Dialogues des carmélites de Francis Poulenc.

En plus de sa carrière de chanteuse à l'opéra, elle s'est aussi fait un nom en tant que chanteuse de lied et de mélodies. Pour ce répertoire elle interprète des compositions de Schumann, Schubert, Berg, Léo Delibes, Reynaldo Hahn, Maurice Ravel, Henri Duparc et les italiens Ermanno Wolf-Ferrari, Franco Alfano, Leoncavallo et Respighi.

La soprano espagnole Laura Alonso Padín est née à Villagarcía de Arosa (Galicia). Diplômée en chant et violon, elle poursuit ses études au Conservatoire de Karlsruhe en Allemagne, auprès d’Aldo Baldin, Anna Reynolds, Jean Cox et Harmut Höll, avec la prestigieuse bourse d’études Alexander von Humboldt

Elle y reçoit le prix de la « Meilleure interprète » (Prix du Public) et représente le théâtre à la RUHR 2010 – Kulturhaupstadt Europas où elle reçoit le prix de la Culture de l’Union Européenne.

Laura Alonso Padin est régulièrement invitée dans les plus grands salles internationales : l’Auditorium Rishon Le Zion (Israël), Lincoln Center à New York, Teatro Bellas Artes de Mexico, Elbphilharmonie Hamburg, Philharmonie Cologne, Berlin et Essen, Laeiszhalle Hamburg, Konzerthaus Berlin, Karlsruhe et Dortmund, Hannover Kuppel Saal, Smetana Hall Prague, Herkulessaal Munich, Maestranza de Seville, Herode Atticus à Athènes, Concertgebouw Amsterdam, Utrecht Auditorium, Los Angeles Auditorium (États-Unis), Palau de les Arts à Valencia et Palau de la Música Catalana à Barcelona, entre autres.

Elle est reçoit également de nombreux prix lors de concours internationaux de chant, dont le 1er prix du Concours Alfredo Kraus, du Concours Franco Corelli et des Concours de Verviers et Jaume Aragall.

Elle a chanté sous la direction de chefs prestigieux : Stefan Soltesz, Ion Marin, Philippe Jordan, Zoltan Peszko, Victor Pablo Pérez, Heiko Matthias Förster, Antonello Allemandi, Frans Brüggen, Helmuth Rilling, Jiri Kout, Karel Mark Chichon ou Emmanuel Plasson, et sur la plupart des grandes scènes européennes : Deutsche Oper am Rhein, Nationaltheater Mannheim, Staatsoper Berlin, Oper Leipzig, Oper Frankfurt, Staatstheater Darmstadt, Opéra National de Lorraine, Staatstheater Braunschweig, Theater Poissy, Komische Oper Berlin, Theater Freiburg, Theater Lubeca, et Brno en République tchèque.

Laura Alonso Padin a travaillé avec de grands metteur scène: A. Pilavachi, De Tomasi, Schaaf, Pontiggia, Berndt, Schlingensief ou Hilsdorf et s’est produite dans les Festivals de Las Palmas de Tenerife, Royaumont, Bregenz, Verbier, Expo Hannover, Innsbrucker Festwochen, Île-de-France, Santander, Salzburg, Opéra Week Berlin, parmi tant d’autres.

Parmi les moments marquants de sa carrière on peut citer: Giulia de La Scala di Seta de Rossini, lors d’une tournée européenne de l’Orchestre Baroque de Freiburg sous la direction d’Attilio Cremonesi, Ariadne auf Naxos au Staatsoper Berlin, ses débuts au Festival d’Innsbruck dans le rôle de Cleopatre de Giulio Cesare d’Antonio Sartorio, publié par ORF et primé par un Diapason d’Or, Magda de la Rondine de Puccini à Utrecht avec le T.R.O.S sous la direction de Gomez Martinez, Sandrina de la Finta

Giardiniera ( Doris Dörrie) lors de l’année Mozart, le concert de mélodies espagnoles avec le Hamburg Symphony et le grand guitariste chinois Xuefei Yang au Laeiszhalle de Hamburg.

Son enregistrement d’airs de Bel Canto « Col sorriso d’innocenza » en collaboration avec l’Orchestre Symphonique de Malaga, en 2006 a été unanimement salué par la critique internationale. En 2009 elle a interprété le rôle Rosario pour la création allemande des Goyescas.

Laura s’est également produite au prestigieux Alice Tully Hall de New York, lors de la création de The empty Hours de Ricardo Llorca également saluée par la critique.

Elle a participé à une grande tournée en Allemagne avec le ténor chilien Felipe Rojas, accompagnés par l’Orchestre de la Neue Philharmonie de Westfalen, dans un programme de Zarzuelas. Elle donne également de nombreux concerts de musique espagnole aux États-Unis, Russie, Ukraine, Japon, Thaïlande, Chine, Amérique latine, à la Maison de Verdi à Busetto et au Moyen-Orient.

Fin 2014 elle a été soliste du concert du 31 décembre avec le Dallas Symphony Orchestra sous la direction d’Oliver von Dohnanyi. Elle a chanté ensuite le Requiem de Verdi à Leipzig, avec l’Orchestre Symphonique de Mexico et le Requiem de Mozart au Caire.

Elle a chanté Rosina du Barbier à Tel Aviv et Violetta de la Traviata à Darmstadt, à Rousse en Bulgarie, à l’Opéra de Lviv en Ukraine et à Chengdu en Chine où elle reviendra pour Carmen qu’elle a chanté avec grand succès sous la direction de Michael Köhler.

En 2017 elle chante La voix humaine en Espagne (James Baillieu au piano) et elle fait ses débuts au Carnegie Hall avec la pianiste Yelena Kurdina. Un nouveau CD de mélodies espagnoles va sortir prochainement, accompagné par le pianiste brésilien Marcelo Amaral chez Limen Music.

En 2017/2018 elle chante Liu de Turandot en Chine, Violetta à Roveretto, rôle qu’elle reprendra en Chine.

En 2018 elle chante Violette à Zhejiang, Chine, et en Espagne. En avril 2018 elle chante un programme espagnol avec l’Orchestre de Rio Grande do Norte à Natale (Brésil) et chantera des représentations d’Opéra à Cluj-Napoca et un récital à la Elbphilharmonie de Hamburg.

En 2019, elle a de nouveau chanté Violetta à La Traviata, Leonora (Il Trovatore), Aida, Tosca, Turandot (rôle principal) et elle a eu de nombreuses performances comme Madama Butterfly, à Morelia (Mexique), à Saint Jacques deCompostelle en Galice (Espagne ) et dans de nombreuses autres villes d'Espagne.

En octobre 2020, elle chantera le Turandot de Puccini dans de nombreuses villes importantes du Mexique.marge des nombreux récitals Laura Alonso Padin donne également des masterclasses dans les plupart des pays où elle se produit.

Laura Alonso en 2009.

Discographie[modifier | modifier le code]

Opéras et récitals[modifier | modifier le code]

  • Antonio Sartorio, Giulio Cesare in Egitto - Laura Alonso, Cléopâtre ; Amel Brahim-Djelloul et María Cristina Kiehr, sopranos ; Claire Brua, mezzosoprano ; Dominique Visse, alto ; Andries Cloete et Steven Cole, ténors ; Federico Sacchi, basse ; Innsbrucker Barockfestspiele, dir. Attilio Cremonesi (direct, août 2004, 3CD ORF, Autriche) (OCLC 63147571)
  • Col sorriso d'innocenza, Belcanto Arias : Bellini, Rossini, Donizetti, par Laura Alonso. Orchestre Philharmonique de Malaga, dir. Alexander Livenson (3-7 juillet 2006, Columna Música, Espagne)[3],[4] (OCLC 166399755).
  • Tutto Verdi du Théâtre Aalto d'Essen. Gala de charité pour la reconstruction de La Fenice à Venise.

Mélodies et Cancións[modifier | modifier le code]

  • Anthologie vol. 1 : A canción de concerto. Laura Alonso, soprano. Manuel Burgueras, piano. Cancións sur des textes littéraires galiciens par Marcial del Adalid, Juan Montes, José Baldomir, Enrique Lens Veira, Andrés Gaos, Jesús Bal y Gay et Roxelio Groba (1999, Éditions Xerais de Galicia) (OCLC 714823237).
  • Lúa descolorida : Musique de Galice avec Laura Alonso, soprano. Juan Manuel Varela, piano. Cancións de Osvaldo Golijov et Antón García Abril (2007, Columna Música, Espagne) (OCLC 431068235).
  • Na Boca Das Camelias Laura Alonso, soprano. Juan Manuel Varela, piano. Musique de Galice par divers compositeurs : Eduardo Toldrá, Juan José Castro, Joaquín Rodrigoetc. (2004, Clave Records) (OCLC 740427534).
  • Suau, la teva veu : Œuvres de Moisès Bertrán - Laura Alonso, soprano ; Moisès Bertrán, piano (2012, Columna Música. Chants catalans) (OCLC 864334553).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en)/(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en anglais « Laura Alonso » (voir la liste des auteurs) et en allemand « Laura Alonso Padín » (voir la liste des auteurs).
  1. (en-US) « About – Laura Alonso Padín », sur laura-alonso.com (consulté le 16 juin 2018).
  2. https://www.theater-essen.de/foerderer-partner/freundeskreis/aaltobuehnenpreis/
  3. « Col sorriso d´innocenza »
  4. (es) Amador José Santos Bartolomé, « Col sorriso d"innocenza », El Correo Gallego,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]