Laupheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laupheim
Laupheim
Blason de Laupheim
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Bade-Wurtemberg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Tübingen
Arrondissement
(Landkreis)
Biberach
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Rainer Kapellen
Partis au pouvoir CDU
Code postal 88471
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 4 26 070
Indicatif téléphonique +49-07392
Immatriculation BC
Démographie
Population 22 298 hab. ()
Densité 361 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 13′ 44″ nord, 9° 52′ 47″ est
Altitude 528 m
Superficie 6 178 ha = 61,78 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg
Voir sur la carte topographique du Bade-Wurtemberg
City locator 14.svg
Laupheim
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Laupheim
Liens
Site web www.laupheim.de
Le village de Laupheim en 1856.

Laupheim est une ville du sud de l'Allemagne dans le land du Bade-Wurtemberg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Appartenances historiques

Drapeau de l'Autriche Duché d'Autriche 1331–1453
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche 1453–1806
Drapeau du Royaume de Wurtemberg Royaume de Wurtemberg 1806–1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918–1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933–1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945–1949
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1949–présent

Laupheim est déjà mentionné en 778 et a obtenu son droit de cité en 1869. L'une des principales routes commerciales, d'Ulm à Ravensburg, puis en direction du lac de Constance parcourait Laupheim. Aujourd'hui, elle se trouve sur la Route baroque de Haute-Souabe.

La cité s'est développée à partir d'un habitat rural dans une petite zone urbaine. Aujourd'hui, Laupheim abrite un certain nombre de petites et moyennes industries et entreprises. L'un des employeurs les plus importants est l'armée allemande, qui y maintient une base aérienne.

Monument commémoratif pour la synagogue incendiée au cimetière juif de Laupheim.

Laupheim était le centre administratif du district de Laupheim à partir de 1842 jusqu'en 1938 quand la région a été abolie. Les parties sud de celle-ci ont été incorporées dans le district de Biberach (y compris Laupheim), tandis que le reste a été attribué à la circonscription d'Ulm.

Au milieu du XIXe siècle, Laupheim fut la demeure de la plus grande communauté juive (796 Juifs soit 22,6 % de la population totale en 1856) dans le royaume de Wurtemberg, installée depuis le début du XVIIIe siècle et totalement disparue en 1942, leur synagogue ayant été détruite à l'époque nazie[1].

Laupheim est un centre d'éducation pour les zones rurales environnantes, en particulier en ce qui concerne l'enseignement secondaire.

Église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul[modifier | modifier le code]

Église Saints-Pierre-et-Paul.

L'église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul, construite entre 1623 et 1661, se trouve à proximité du château de Großlaupheim. Elle a été conçue par Martino I. Barbieri de Roveredo en style baroque, montrant les influences du maniérisme. L'intérieur de l'église est décorée de sculptures de Dominikus Hermenegild Herberger et de peintures de Johann Georg Bergmüller.

Personnalités liées à Laupheim[modifier | modifier le code]

  • Carl Laemmle, fondateur d'Universal Studios, est né à Laupheim en 1867. Le lycée de la ville porte son nom, le Carl-Laemmle-Gymnasium.
  • Gretel Bergmann (1914-2017), athlète, y est née. Juive, elle est sujet à des discriminations du régime nazi et fuit aux États-Unis[2].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Jumelages et partenariats de Laupheim.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Laupheim.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePays
Blason ville fr Feyzin (Rhône).svgFeyzinFlag of France (1958–1976).svgFrance
Wappen Neustadt an der Orla.pngNeustadt an der OrlaFlag of Germany.svgAllemagne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eckert, Wolfgang (1988). "Zur Geschichte der Juden in Laupheim". Heimatkundliche Blätter für den Kreis Biberach. 11 (2): 57–62.
  2. « Renié par les nazis, le record de Gretel Bergmann enfin homologué », lemonde.fr, 24 novembre 2009, consulté le 14 octobre 2020.