Latrodectus katipo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Latrodectus katipo
Description de cette image, également commentée ci-après

Latrodectus katipo

Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Theridiidae
Genre Latrodectus

Nom binominal

Latrodectus katipo
Powell, 1871

Synonymes

  • Theridium melanozantha Urquhart, 1887
  • Theridium zebrinia Urquhart, 1890
  • Latrodectus katipo atritus Urquhart, 1890

Latrodectus katipo est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Theridiidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique de Nouvelle-Zélande[1].

Cette espèce vit dans les dunes et sur les plages[2] sous des morceaux de bois.

Description[modifier | modifier le code]

Latrodectus katipo et
Latrodectus katipo
Latrodectus katipo

Le mâle de cette araignée est beaucoup plus petit que la femelle.

Une morsure de Latrodectus katipo produit un syndrome toxique comprenant des douleurs extrêmes et les effets potentiellement systémique, comme hypertension, convulsions ou coma. Les morsures sont rares et les décès n'ont pas été signalés depuis le XVIIIe siècle. Un sérum antivenimeux est disponible en Nouvelle-Zélande pour le traitement. Le katipo est particulièrement célèbre en Nouvelle-Zélande, la nation étant presque entièrement dépourvue de dangereux animaux sauvages indigènes, malgré ses rares observations[2].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Arthur Urquhart a décrit divers spécimens de cette espèce sous les noms Theridion melanozantha pour les mâles en 1887[3] et Theridium zebrinia pour les femelles et Latrodectus katipo atritus pour les femelles noires en 1890[4], elles ont été placées en synonymie par Vink, Sirvid, Malumbres-Olarte, Griffiths, Paquin et Paterson en 2008[5].

Latrodectus atritus, considérée comme une espèce valide par Forster en 1995[6] se distinguait que par sa couleur noire, mais Vink et al. ont démontré que la couleur de l'araignée dépend de la température moyenne du lieu.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom spécifique katipo est l'appellation māori de l'araignée.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Powell, 1871 : On Latrodectus (katipo), the poisonous spider of New Zealand. Transactions and Proceedings of the New Zealand Institute, vol. 3, p. 56-59 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Adams, 2006 : Bites and Stings. Journal of the Accident and Medical Practitioners Association (JAMPA) vol. 3, no 1, p. 1-7 (texte intégral).
  3. Urquhart, 1887 : On new species of Araneida. Transactions of the New Zealand Institute, vol. 19, p. 72-118.
  4. Urquhart, 1890 : Descriptions of new species of Araneidae. Transactions of the New Zealand Institute, vol. 22, p. 239-266.
  5. Vink, Sirvid, Malumbres-Olarte, Griffiths, Paquin & Paterson, 2008 : Species status and conservation issues of New Zealand's endemic Latrodectus spider species (Araneae: Theridiidae). Invertebrate Systematics, vol. 22, no 6, p. 589-604.
  6. Forster, 1995 : The behavioural ecology of Latrodectus hasselti (Thorell), the Australian redback spider (Araneae: Theridiidae): a review. Records of the Western Australian Museum, Supplement, vol. 52, p. 13-24 (texte intégral).