Laticauda colubrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les serpents
Cet article est une ébauche concernant les serpents.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Laticauda colubrina
Description de l'image Laticauda colubrina Lembeh2.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Sous-famille Laticaudinae
Genre Laticauda

Nom binominal

Laticauda colubrina
(Schneider, 1799)

Synonymes

  • Hydrus colubrinus Schneider, 1799
  • Anguis platura Lacépède, 1790
  • Platurus fasciatus Latreille, 1801
  • Coluber platycaudatus Oken, 1836
  • Laticauda scutata Cantor, 1847

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Laticauda colubrina est une espèce de serpents marin de la famille des Elapidae[1], appelée communément tricot rayé à lèvres jaunes[2] ou tricot rayé jaune[3] ou plature couleuvrin[3]. D’autres espèces de tricots rayés font partie du genre Laticauda.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans le nord de l'océan Indien et dans l'océan Pacifique dans les eaux de l'Inde, du Sri Lanka, de la Birmanie, de la Thaïlande, de la Malaisie, du Viêt Nam, de Taïwan, du Japon, des Philippines, de l'Indonésie, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, des Salomon, du Vanuatu, de la Nouvelle-Calédonie, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, des Fidji, du Nicaragua, du Salvador et du Mexique[1].

Description[modifier | modifier le code]

Laticauda colubrina est partiellement terrestre, stationnant régulièrement à terre, sur les plages où les femelles viennent aussi pondre (mais l'accouplement a lieu dans l'eau). C'est un animal farouche et extrêmement venimeux.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Schneider, 1799 : Historiae amphibiorum naturalis et literariae fasciculus primus, vol. 1 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Laticauda colubrina  (en)
  2. Harold HEATWOLE et François BRISCHOUX, « Présence suspectée du tricot rayé à lèvres jaunes Laticauda colubrina (Schneider, 1799) (Elapidae, Laticaudinae) à Wallis et Futuna », Bull. Soc. Herp. Fr., no 147 : 347-350,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Laticauda colubrina (Schneider, 1799) », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 4 avril 2015) « Tricot rayé jaune, Tricot rayé à lèvres jaunes, Plature couleuvrin »