Lassy (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lassy
Lassy (Val-d'Oise)
L'ancienne école et l'église ; au fond, la mairie.
Blason de Lassy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Sarcelles
Intercommunalité CC Carnelle Pays-de-France
Maire
Mandat
Gilbert Maugan
2020-2026
Code postal 95270
Code commune 95331
Démographie
Gentilé Lassyens
Population
municipale
190 hab. (2019 en augmentation de 6,74 % par rapport à 2013)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 00″ nord, 2° 27′ 00″ est
Altitude 63 m
Min. 52 m
Max. 139 m
Superficie 1,92 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Fosses
Législatives 9e circonscription du Val-d'Oise
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : Val-d'Oise
Voir sur la carte topographique du Val-d'Oise
City locator 14.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lassy
Liens
Site web https://lassy95.fr

Lassy est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Lassyen(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Le village depuis le sud.
Paysage au sud de Lassy.

Lassy se situe au nord du Val-d'Oise, près de la limite avec l'département de l'Oise, dans la vallée de l'Ysieux.

Elle est limitée au nord par l'ancienne RN 322 (actuelle RD 922) qui relie Fosses et Luzarches, et située à une distance orthodromique de 28 km au nord-nord-est de Paris. La distance routière de la capitale est de 33 km par la RD 316, respectivement de 43 km par Fosses, la RD 317, la RD 16 et l'autoroute A1 via le connecteur no 7 à Saint-Witz.

L'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est à 20 km par la RD 47, qui quitte le village au sud et le relie à la Francilienne au niveau de Fontenay-en-Parisis.

La commune est située dans le Parc naturel régional Oise-Pays de France, créé par décret du [1]..

Les gares les plus proches sont celles de Luzarches, sur la ligne H du Transilien, et de Survilliers - Fosses, sur le RER D. Le temps de trajet pour la gare de Paris-Nord est de 48 min pour la première et de 35 min pour la seconde. Lassy est desservi par la ligne 95-10, qui, le matin et le soir, établit la correspondance avec le RER D à Goussainville, à raison de deux aller-retours par jour du lundi au vendredi.

Le paysage est marqué par la vallée de l'Ysieux. Le point le plus bas de la commune se situe à l'endroit où l'Ysieux quitte le territoire communal, à 52 m au-dessus du niveau de la mer. Le terrain monte vers le nord, en direction de la forêt de Chantilly, mais plus encore vers le sud, vers la plaine de France, qui cumule à 138 m à l'extrémité sud-ouest du territoire du Plessis, sur la voie communale d'Épinay-Champlâtreux. Des vallons secondaires animent le relief, et des petits bois sont parsemés dans le paysage particulièrement bien préservé ici. Sur les hauteurs, la vue s'étend sur l'ensemble des communes environnantes. De nombreux chemins ruraux se prêtent à la randonnée pédestre, si bien au nord qu'au sud de la vallée de l'Ysieux.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Lassy compte quatre communes limitrophes, dont Épinay-Champlâtreux qui ne côtoie Lassy que sur une longueur de 600 m. Sur la RD 47, Jagny-sous-Bois se rapproche de 300 m des premières maisons de Lassy. Au nord de l'école Alain-Fournier, en dehors du village, quatre communes se rencontrent en un point : Luzarches, Bellefontaine, Le Plessis-Luzarches et Lassy, mais Bellefontaine et Lassy ne sont pas limitrophes dans le sens strict du terme. Les deux hameaux de Thimécourt et Gascourt appartiennent au chef-lieu de canton Luzarches, dont le centre-bourg est à 3 km au nord-ouest de Lassy[2]. Avec une superficie de seulement 1,92 km2, Lassy est la neuvième commune la plus petite du département[3].

Communes limitrophes de Lassy (Val-d'Oise)
Luzarches Lassy (Val-d'Oise) Le Plessis-Luzarches
Épinay-Champlâtreux Jagny-sous-Bois

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Ysieux à Lassy.

Le village est drainé par l'Ysieux, un affluent de la Thève et donc un sous-affluent de l'Oise et du fleuve la Seine. Le petit ruisseau qui prend sa source à Fosses, et est alimenté de fur et à mesure par une multitude de petites sources et de courts ruisseaux, insuffisants toutefois pour lui donner de l'envergure. Le passage de l'Ysieux s'accompagne donc de prés humides et marécages. À l'est du village, se trouve le marais du Plessis-Luzarches, que l'on peut traverser sur un sentier aménagé avec des rondins de bois.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Lassy est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[7],[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Plaque michelin d'entrée du village.

Anciennement Lachiacum[9], Laciacum au XIIe siècle[10], Laci[9] ou Lacy.

Son nom proviendrait de l'anthroponyme gallo-romain d'origine gauloise Laccius et du suffixe latin -iacum, domaine de.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de cette petite commune semble être le résultat d'un démembrement de la seigneurie de Luzarches au XIIe siècle.

Seigneurie de Jeanne de Villiers en 1461 puis de la famille de Molé, seigneurs de Champlâtreux du XVIe siècle jusqu'à la Révolution française.

À la fin du XIXe siècle, le village vit essentiellement de la fabrication de chaises et de tabourets.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[11], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département du Val-d'Oise et à son arrondissement de Sarcelles après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Luzarches de Seine-et-Oise puis du Val-d'Oise[12]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Lassy fait partie du ressort du tribunal d'instance de Gonesse (depuis la suppression du tribunal d'instance d'Écouen en [13]), et du tribunal judiciaire ainsi que de celle du commerce de Pontoise[14],[15].

Rattachements électoraux[modifier | modifier le code]

Pour les élections départementales, la commune est membre depuis 2014 du canton de Fosses

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la neuvième circonscription du Val-d'Oise.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Lassy était membre de la communauté de communes du pays de France, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé fin 1993 et auquel la commune avait transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, cette petite intercommunalité a fusionné avec sa voisine pour former, le , la communauté de communes Carnelle Pays de France dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[16]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1853 1859 M. Cureau    
1859 1977 Gabriel Pratte    
1877 1923 Joseph Hudde    
1923 1934 Albert Hudde    
1934 1977 Gaston Hudde    
1977 2014 Jacques Defrance[17]    
avril 2014[18] * En cours
(au 2 décembre 2020)
Gilbert Maugan   Réélu pour le mandat 2020-2026[19]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[21].

En 2019, la commune comptait 190 habitants[Note 3], en augmentation de 6,74 % par rapport à 2013 (Val-d'Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184182199173170181172198200
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
209214190184171168155156153
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
152159161129147146141142106
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
125108108132170180182164186
2014 2019 - - - - - - -
174190-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Principaux équipements[modifier | modifier le code]

Un foyer rural, agrandi en 2019, se trouve dans la commune[23].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Lassy ne pas d'édifice classé ou inscrit au titre des monuments historiques sur son territoire. On peut néanmoins signaler :

  • Église Notre-Dame-de-la-Nativité, Grande-Rue :
    C'est une petite église à vaisseau unique, qui conserve encore son chœur gothique de l'époque de la fondation de la paroisse, au XIIIe siècle. Cette partie est construite avec le même soin que les plus grandes églises de l'époque. L'abside a été retouchée vers le milieu du XVIe siècle, sans modifier sa structure ni porter atteinte à son esthétique. Le clocher latéral, trapu et rustique, abrite une cloche de 1733, et date sans doute de cette même époque. C'est au XVIIIe siècle également que la nef a été reconstruite et muni d'un sobre portail de style classique.
    Les mutilations que le chœur a subies lors de réparations maladroites, et l'absence de tout décor sculpté à l'extérieur n'ont pas justifié une protection au titre des monuments historiques de l'église à ce jour. La cloche et les fonts baptismaux de 1556 sont toutefois classés[24],[25],[26].
    Le cimetière garde sa position d'origine, à l'est et au sud de l'église. Le presbytère, transformé en mairie, se trouve au sud de la petite cour devant le portail de l'église, et l'ancienne école à classe unique de 1880 a été construit dans le jardin du presbytère[27], au sud de la nef.
  • Le lavoir, au bout de la ruelle du lavoir, au nord-ouest du village : Bassin en béton sous un abri en charpente, avec des parois en lattes et un toit couvert de tuiles mécaniques. Contrairement à nombre d'autres lavoirs reconstruits depuis les années 1980, ce lavoir conserve tous ses éléments d'origine. Il est par ailleurs identique à celui de la commune voisine du Plessis-Luzarches. Il a été restauré en 2019[23]
  • La croix de Lassy, au carrefour de la RD 922, au nord du village : Cette ancienne croix marque toujours un lieu-dit où se situenet le principal arrêt de bus de la commune, l'école primaire des quatre communes de Bellefontaine, Jagny-sous-Bois, Lassy et Le Plessis-Luzarches. Ne subsiste aujourd'hui qu'un haut socle de quatre pierres carrées superposés, supportant une colonne brisée en son milieu. Elle était jadis surmontée par une petite croix en fer forgé, comme le montrent d'anciennes photos. La Boîte de nuit à proximité était alors une auberge de voyageurs.
  • Le moulin de Lassy, RD 922, près du hameau de Thimécourt de la commune de Luzarches : Grand manoir à colombages réalisé vers 1920 dans le style anglo-normand en pastiche de l'habitat rural traditionnel, qui tient son nom du moulin à eau existant en ce lieu depuis le Moyen Âge. Le domaine était destiné à l'élevage de chevaux avant sa transformation en « village détente » par le comité central d'entreprise d'Air France. Sur une superficie de 27,2 ha, de nombreux équipements sportifs de tout genre sont proposés dans un beau cadre paysager. Il n'y a toutefois pas d'hébergement sur place[26],[28].
  • La commune est traversée par un chemin de promenades & randonnées (PR)

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lassy Blason
Tiercé en pairle renversé : au 1er de sinople à une chaise adextrée d'une fourche posée en pal et penchée vers senestre, le tout au naturel, au 2e d'or à la roue de sainte Catherine de gueules rompue en chef à senestre, au 3e d'azur à trois fasces ondée d'argent et à un épi de blé tigé et feuillé d'or brochant[29].
Détails
La chaise et la fourche rappellent l'ancienne fabrication locale de chaises et d'outils en bois, la roue brisée est attribut de sainte Catherine, patronne de la paroisse locale, les ondes symbolisent l'Ysieux qui arrose la commune et enfin le blé est pour l'agriculture.

Création Jean-François Binon, adoptée le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Lassy », Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. [PDF] « Journal officiel de la République française du 15 janvier 2004, p. 1143-1144 », sur DREAL Picardie (consulté le ).
  2. Communes limitrophes et autres renseignements topographiques selon la carte topographique 1 : 25 000e « TOP 25 » de l'IGN, consultable en 3D sur le site « Geoportail » (consulté le ). Distances mesurées par l'outil proposé dans le mode de visionnage en 3D.
  3. « Résumé statistique national (fichier Excel) » (consulté le ).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. a et b Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  10. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, page 563
  11. Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF no 162 du 12 juillet 1964, p. 6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Décret du 15 février 2008 publié au Journal Officiel du 17 février 2008
  14. Site du Conseil général - Administration du Val-d'Oise
  15. Ministère de la justice - Conseil Départemental de l'Accès au Droit du Val-d'Oise
  16. « Les maires de Lassy », sur http://www.francegenweb.org (consulté le ).
  17. Réélu pour le mandat 2008-2014 : Site officiel de la préfecture du Val d‘Oise-liste des maires, 3 août 2009 [PDF]
  18. « Les maires du Val-d'Oise » [PDF], Les élus du Val-d'Oise, Préfecture du Val-d'Oise, (consulté le ).
  19. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. a et b Thibault Chaffotte, « Lassy : il y avait urgence à réparer le toit de l’église : La remise en état sera inaugurée ce samedi matin », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ .
  24. « Œuvres mobilières classées à Lassy », base Palissy, ministère français de la Culture.
  25. Mathieu Lours, « Lassy - Nativité de la Vierge », Églises du Val-d’Oise : Pays de France, vallée de Montmorency, Gonesse, Société d’histoire et d’archéologie de Gonesse et du Pays de France,‎ , p. 156-157 (ISBN 9782953155402).
  26. a et b Cf. Yann Audino et Christian Garcia, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Lassy », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. I,‎ , p. 464-465 (ISBN 2-84234-056-6).
  27. Catherine Crnokrak, Isabelle Lhomel, Christian Olivereau, Agnès Somers et Jean-Yves Lacôte (photographies), En pays de France : Cantons de Luzarches, Gonesse et Goussainville. Images du patrimoine, Cergy-Pontoise, Association pour le patrimoine d'Ile-de-France et Conseil général du Val d'Oise, , 104 p. (ISBN 2-905913-23-1) ; p. 84.
  28. Cf. « Villages détente > Lassy », sur Comité Central d'Entreprise Air France (consulté le ) ; et En pays de France, op. cit., p. 79.
  29. « 95331 Lassy (Val-d'Oise) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).