Lassouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lassouche
Description de cette image, également commentée ci-après

Lassouche aux Variétés

Nom de naissance Pierre-Louis-Ange Bouquin de La Souche
Naissance
Paris (anc. 6e arr.)
Décès (à 87 ans)
Paris (9e arr.)
Activité principale Comédien-chanteur
Années d'activité 1850-1903

Scènes principales

Pierre-Louis-Ange Bouquin de La Souche[n 1], dit Lassouche, est un acteur français né à Paris le [1],[2],[n 2] et mort dans cette même ville le [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un libraire-éditeur[4], il fait ses débuts au théâtre Montmartre en février 1850 puis au théâtre des Batignolles. Après deux ans à Bruxelles, il rentre à Paris avec un engagement au théâtre Beaumarchais puis, en 1854, à la Gaîté où il se spécialise dans les rôles comiques. Le 1er avril 1858, il passe au théâtre du Palais-Royal, où il restera près de vingt ans, y créant de nombreuses pièces d'Eugène Labiche (En avant les Chinois !, La Station Champbaudet, La Cagnotte, Célimare le bien-aimé, 29 degrés à l'ombre, Le Prix Martin...), de Meilhac et Halévy (La Boule, Le Réveillon...) et les opérettes d'Offenbach (Le Château à Toto, La Vie parisienne).

Pressenti pour prendre la direction des Variétés, il les intègre - sans obtenir le poste - en octobre 1877. Il y crée des opérettes d'Hervé (Lili, Niniche, La Roussotte, La Cosaque...) aux côtés d'Anna Judic et de nombreuses revues. En semi-retraite à partir de 1896, il est victime d'un accident lors de la Revue des Variétés du 3 décembre 1901, un décor lui brisant une jambe. Il rédige pendant sa convalescence des Mémoires anecdotiques, puis se retire définitivement de la scène après une représentation de profit, le 7 mai 1903.

Il est également l'auteur de nombreuses comédies parmi lesquelles Les Filles de Robinson (1867), À chacun son plumet (1872), Morphée aux Enfers (1874) et Le Hanneton de la châtelaine (1877). Il est inhumé le 1er mai 1915 au cimetière parisien de Saint-Ouen[2],[5]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Également orthographié de Lassouche.
  2. Lassouche indique dans ses Mémoires le 11 avril.
Références
  1. Vue n°10/51, état civil reconstitué sur le site des Archives numérisées de Paris.
  2. a et b Adrien Vély, « Lassouche », Le Gaulois, 30 avril 1915, p.1.
  3. Tables décennales pour le 9e arrondissement sur le site des Archives numérisées de Paris.
  4. Lassouche, Mémoires anecdotiques, op. cit., p.5.
  5. Annonce des obsèques, Le Gaulois, 30 avril 1915, p.4.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lassouche, Mémoires anecdotiques, éd. Félix Juven, Paris, 1903, 283 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]