Lascaris de Vintimille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lascaris (homonymie).
Armoiries figurant dans le palais Lascaris de Nice.

Les Lascaris de Vintimille sont une famille issue en juillet 1261 du mariage entre Guillaume Pierre I, comte de Vintimille, et Eudoxie Lascaris, fille de l'empereur byzantin Théodore II Lascaris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la violente prise de pouvoir par Michel VIII Paléologue, la famille Lascaris s'éparpille dans toute l'Europe, notamment en Hongrie, Bulgarie, Russie, Roumanie, Pologne et Allemagne, mais aussi en France.

En particulier, la famille s'installe à Vintimille un certain temps, puis dans le village de Tende et à Nice au XIVe siècle où elle est notamment à l'origine du Palais Lascaris, rue Droite dans la Vieux-Nice, bâtiment baroque du XVIIe siècle. Elle compte enfin dans les membres de son clan de nombreux militaires, évêques et cardinaux catholiques, décorés de l'ordre du Saint-Esprit et de l'ordre de Saint-Louis, un grand-maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, Jean-Paul de Lascaris-Castellar[réf. nécessaire]. Ils étaient proches de la cour, et deux d'entre leurs descendants eurent pour parrain le roi Louis XIV.

Vient également l'histoire d'un certain Jules Lascaris de Vintimille (1767-1833), qui fut un agent secret envoyé par Napoléon Bonaparte en mission dès 1799. Ce personnage reste très flou et peu connu, mais son rôle est comparable à celui de Lawrence d'Arabie quelque cent ans plus tôt. Il parcourut l'Orient pendant des années, notamment la Syrie et la Jordanie, vivant comme un bédouin local et récoltant des renseignements pour Bonaparte. Lascaris a pour mission de s'introduire dans les tribus bédouines, de partager la vie de ces hommes et femmes en bleu, de gagner leur confiance, afin d'unifier l'Arabie contre la puissante Turquie. Il parvient à pactiser avec les émirs du désert qui songent à remettre la main sur Bagdad et acceptent de préparer le passage de la Grande Armée à travers le désert. On sait également de lui qu'il participa à la campagne d'Égypte, ou il s'illustra.

Les mémoires de Lascaris, écrites lors de ses voyages, ont été vendues après sa mort par son assistant en Orient, Fathallah Al-Sayegh, acquises et traduites par le poète français Lamartine en 1833. Elles ont été publiées depuis (voir bibliographie).

Généalogie des Lascaris de Vintimille[modifier | modifier le code]

Nice - Le Palais Lascaris
  • Guillaume Pierre I de Vintimille (12301282), épouse Eudoxie Lascaris (1254†1311) en juillet 1261.
  • Jean Ier Lascaris de Vintimille († avant 1344)
  • Guillaume-Pierre II Lascaris de Vintimille († avant juillet 1369), seigneur de Tende et La Brigue
  • Guillaume-Pierre III Lascaris de Vintimille, comte de Tende, seigneur de Roquebrune de la Brigue, viguier de Marseille en 1402 épouse Dragonne de Ricavi
  • Louis ou Ludovic Ier Lascaris de Vintimille (1369-1399), seigneur de Limone et de La Brigue puis seigneur de La Roquette-Saint-Martin en 1383[1]
  • Guy Lascaris de Vintimille (testament1431)
  • Louis II Lascaris de Vintimille (v14001448)
  • Jean II Lascaris de Vintimille (né ~1430)
  • Louis III Lascaris de Vintimille (né ~1460)
  • Honoré Lascaris de Vintimille (v14901546)
  • Claude Lascaris de Vintimille (v1525†v1590)
  • Antoine Lascaris de Vintimille (15661598)
  • Marc Lascaris de Vintimille (15941651)
  • Jean III Lascaris de Vintimille (16331681)
  • Blaise Lascaris de Vintimille (16641741)
  • Marie Lascaris de Vintimille (17071782).
  • Giuseppe Vincenzo Francesco Maria Lascaris de Vintimille (17291793), marquis de La Roquette-sur-Var, comte de Vintimille, Castellar et Valdandona, vice-roi de Sardaigne (1777-1781), Grand Chambellan, ministre des Affaires étrangères du royaume de Sardaigne (Giuseppe Lascaris di Ventimiglia (it))


Marie Lascaris de Vintimille épouse Barthélémy Fornier de Violet (16961768) le 20 août 1726.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Soublin, Lascaris d'Arabie, Libretto (2006).
  • Jean-Baptiste Toselli, Biographie Niçoise ancienne et moderne ou dictionnaire historique, Volume second H-Z, p. 11-29, Imprimerie de la société typographique, Nice, 1860 Google Livres

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]