Las 13 rosas (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Las trece rosas.
Las 13 rosas
Titre original (es) Las 13 rosas
Réalisation Emilio Martínez-Lázaro
Scénario Pedro Costa, Emilio Martínez-Lázaro et Ignacio Martínez de Pisón
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Genre Drame
Durée 132 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Las 13 rosas (« Les treize roses » en espagnol) est un film espagnol réalisé par Emilio Martínez Lázaro en 2007. Il est inspiré du livre Treize Roses rouges de Carlos Fonseca, qui s'appuie lui-même sur l'histoire vraie des « treize roses », treize jeunes filles exécutées à la fin de la guerre d'Espagne par les troupes nationalistes, à la suite de la prise de Madrid.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Il s'agit de treize jeunes militantes des JSU (Jeunesses socialistes unifiés), en réalité innocentes, arrêtées un mois après la fin de la guerre d'Espagne. Le 3 août 1939 elles sont jugées, sommairement, à huis clos, accusées d'appartenir aux JSU et de distribuer des tracts peu de temps avant l'entrée des troupes franquistes à Madrid, en mars de la même année. Dans le procès, on les condamne à être exécutées dans un délai de soixante-douze heures, mais elles sont fusillées avant même la fin du délai, le 5 août. Elles avaient entre 18 et 29 ans. À cette époque, la majorité pour les femmes était fixée à 23 ans (21 pour les hommes), ce qui fait que neuf des Treize étaient mineures ; mais elles furent jugées par la « Loi des responsabilités politiques » par laquelle l'âge avait été abaissé à 14 ans.

Elles avaient demandé à mourir avec d'autres camarades qui allaient être exécutés ce jour-là, mais leurs tortionnaires ne leur accordèrent pas cette dernière volonté. Les jeunes filles, faisant preuve de sérénité, distribuèrent leurs biens parmi les autres détenues, et eurent le courage de se laver et de se peigner ayant revêtu leurs plus beaux vêtements, et attendirent avec fermeté et sang froid qu'on vienne les conduire à la chapelle. Là elles furent autorisées à écrire une lettre à leur famille. Elles consolèrent d'autres détenues qui pleuraient, en assurant qu'elles étaient heureuses de donner leur vie pour une juste cause. Quand les bourreaux les emmenèrent, les Treize sortirent en criant: « Vive la République ! » .

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Las 13 rosas a remporté plusieurs Prix Goya à Madrid, le 3 février 2008 :