Larvikite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Larvikite
Description de cette image, également commentée ci-après
Larvikite de Tveidalen.
Catégorie Roche magmatique
Minéraux principaux
Minéraux accessoires
Couleur Gris clair à gris foncé avec des teintes de bleu
Utilisation
Ornementation de façades et intérieure
Affleurement Larvik
Densité 2,59
Dureté 6 à 6,5
Formation Intrusion sous-volcanique dans un rift

La larvikite est une roche magmatique originaire de la région de Larvik, en Norvège, où elle est reconnue depuis 2007 comme pierre nationale[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom « Larvikite » provient du nom de la ville norvégienne de Larvik où sont situés les principaux gisements de cette roche. Elle est aussi parfois connue sous les noms de « granite bleu » ou de « granite œil d'oiseau » qui ne correspondent à aucune réalité descriptive. Les noms de « granite perle norvégien » ou de « granite perle bleu royal » peuvent respectivement désigner les variétés claire et foncée de la Larvikite[2].

Composition[modifier | modifier le code]

La larvikite est une roche magmatique intrusive de type syénite/monzonite très pauvre en quartz[3]. Elle est constituée majoritairement de feldspaths : feldspaths alcalins (orthoclase ou anorthose) et plagioclases (albite et anorthite) qui lui donnent une couleur bleutée caractéristique (effet Schiller)[2]. Le clinopyroxène (augite) de couleur noire constitue un des autres minéraux principaux de la larvikite. Selon les localités, les échantillons de larvikite peuvent présenter accessoirement des cristaux d'olivine, d'orthopyroxènes (hypersthène), d'amphibole, de magnétite, d'apatite et, plus rarement, de néphéline[1].

Formation[modifier | modifier le code]

La larvikite s'est formée au début du Permien, entre 298 et 293 millions d'années, pendant l'hypothétique phase de rifting qui caractérisa la région d'Oslo lors du début de la dislocation de la Pangée[1]. Cette roche se forme à une profondeur d'environ 30 km et cristallise à proximité de la surface dans des zones sub-volcaniques[4].

Utilisation économique[modifier | modifier le code]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Carrière de larvikite à Larvik.

La larvikite est la pierre naturelle exploitée la plus importante de Norvège. On trouve dans les carrières deux types principaux de larvikite (claire et foncée). Les carrières se trouvent en majeure partie dans le Vestfold à Larvik et dans une moindre mesure à Porsgrunn dans le Telemark[5].

Commercialisation[modifier | modifier le code]

La larvikite est utilisée pour la réalisation de façades, de pierres tombales et des dalles, et ce à travers le monde. Les pays qui importent le plus de larvikite sont la Chine, l'Espagne et la France. Elle est commercialisée sous différentes appellations en fonction de sa couleur. Son exportation a engendré en 2005 un bénéfice de 660 millions de couronnes (82.5 millions d'euros)[5].

Monuments[modifier | modifier le code]

La façade de la bibliothèque universitaire d'Oslo (larvikite de Klåstad).

La larvikite est utilisée comme pierre d'ornementation sur des façades extérieures ou en intérieur, notamment de par sa couleur bleutée. Plusieurs bâtiments célèbres sont ornementés avec cette roche :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Gea Norvegica Geopark, « Larvikite », sur http://www.geoparken.com/ (consulté le 16 mai 2013).
  2. a et b (en) Jolyon & Katya Ralph, « Larvikite », sur http://www.gemdat.org/ (consulté le 16 mai 2013).
  3. (en) Gea Norvegica Geopark, « NORWAY'S NATIONAL ROCK TYPE IN LARVIK - LARVIKITE », sur http://www.geoparken.com/ (consulté le 16 mai 2013).
  4. (en) Ian G. Meighan, « Larvikite, Norway’s National Rock, as a Gea Norvegica Geopark Asset », sur http://www.geoparken.com/ (consulté le 16 mai 2013).
  5. a et b (no)http://www.ngu.no/FileArchive/235/2006_047.pdf Mineralressurser i Norge Bergindustrien i 2005 Consulté le 16 mai 2013

Articles connexes[modifier | modifier le code]