Larinioides cornutus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Larinioides cornutus
Description de l'image LarinioidesCornutus.jpg.
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Araneidae
Genre Larinioides

Espèce

Larinioides cornutus
(Clerck, 1757)

Synonymes

  • Araneus cornutus Clerck, 1757
  • Aranea leuwenhoekii Scopoli, 1763
  • Aranea foliata Fourcroy, 1785
  • Aranea apoclisa Walckenaer, 1802
  • Epeira marmorata Risso, 1826
  • Epeira lyrata Fischer de Waldheim, 1830
  • Epeira tricolor Fischer de Waldheim, 1830
  • Epeira arundinacea C. L. Koch, 1835
  • Epeira apoclisa americana Walckenaer, 1841
  • Epeira foliosa Walckenaer, 1841
  • Epeira affinis Blackwall, 1846
  • Epeira strix Hentz, 1847
  • Epeira tectorum Bremi-Wolff, 1849
  • Epeira vicaria Kulczyński, 1885
  • Aranea frondosa Comstock, 1940

Larinioides cornutus, l'Épeire des roseaux, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce se rencontre en zone holarctique[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

C'est une araignée nocturne qui vit dans les endroits humides et près des plans d'eau, tel un étang ou un marécage.

Description[modifier | modifier le code]

Larinioides cornutus du Michigan

Les mâles mesurent de 4,7 à 8,5 mm et les femelles de 6,5 à 14,0 mm[2].

Son abdomen est ovale, beige et orné de taches brunes. L'ornementation abdominale varie peu selon les spécimens. Le céphalothorax est petit, velu et quelque peu en retrait sous le lobe frontal de l'abdomen. Ses pattes sont ornées de bandes brunes et pourvues de petites épines.

Son folium est formé de deux larges bandes divergentes et noires, aux rebords ondulés et découpés de lignes transversales blanchâtres, formant ainsi de petits losanges.

C'est l'une des rares épeires qui vit plus d'un an. Elle passe l'hiver dans la tige d'une ombellifère, et se laissera geler. Elle replie ses pattes, et l'hémolymphe contenu dans celles-ci se concentre vers le corps. Elle s'active tôt au printemps, à la recherche de ses premières proies.

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'accouplement survient en automne et à nouveau au printemps. La femelle produit 3 à 5 cocons jaunâtres pour y déposer ses œufs[3].

Confusion[modifier | modifier le code]

Larinioides folium préfère les endroits secs. Elle ressemble tant à Larinioides cornutus qu'un examen minutieux de l'édéage peut s'avérer nécessaire pour identifier un spécimen.

Galerie[modifier | modifier le code]

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Clerck, 1757 : Svenska spindlar, uti sina hufvud-slågter indelte samt under några och sextio särskildte arter beskrefne och med illuminerade figurer uplyste. Stockholmiae, p. 1-154.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Levi, 1974 : The orb-weaver genera Araniella and Nuctenea (Araneae: Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 146, p. 291-316 (texte intégral).
  3. eol