Lari (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lari, laadi, ladi
Tsilâdi ou Cilâdi[1]
Écriture Alphabet latin
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 ldi
IETF ldi
Linguasphere 99-AUR-gfa
Glottolog laar1238
Carte
Répartition du kikongo et du kituba, avec le lari dans le nord-est de la zone kikongo.
Répartition du kikongo et du kituba, avec le lari dans le nord-est de la zone kikongo.

Le lari (ou ladi, laadi, laari, tsiladi, kiladi, kilari, tilari, tchilari, ciladi, kilaadi, cilaadi, tsilaadi) est la langue des Lari, des Bakongo habitant le nord de l'ancien Royaume de Kongo, qui s'étendait de part et d'autre du fleuve Congo, de l'embouchure du fleuve jusqu'au Pool Malebo, lequel est situé entre les villes actuelles de Kinshasa, sur la rive gauche et Brazzaville sur la rive droite.

Langue lari[modifier | modifier le code]

En République du Congo, les langues congolaises suivent aussi les normes d’orthographe française c’est-à-dire que l'on écrit également comme l'on prononce (exemples: Kuilu/Kwilu devient Kouilou, Masembo → Massembo, Mpangi → Mpangui, Kyese/Kiese → Kiesse/Kyesse, Mpasi → Mpachi/Mpassi/Passi, Ngudi → Ngouri/Ngoudi, tsiadi/ciadi → tiari/tchiari/tiadi/tchiadi, mbazi → mbaji, ladi → lari, etc.).

En ladi (prononciation : lari ou ladi), chaque mot est constitué d'un radical, d'une racine et d'un affixe ; le radical n'étant jamais utilisé en l'état, dépourvu d'affixe. On dit alors que chaque substantif lari est construit par affixation. Par ce fait, on dit que la langue lari est une langue flexionnelle.

Dans les classes de mots [DI-BA], [DI-MA], [TSI-BI] (ou [CI-BI]), il arrive que le préfixe nominal singulier soit éludé, ou omis ; Le préfixe de classe reste, et demeure sous-entendu. Un affixe est un terme générique, pouvant désigner :

  • un préfixe de classe ;
  • un pronom préfixe ;
  • un suffixe, une désinence ;
  • un pronom personnel sujet ;
  • un infixe: pronom personnel complément ;
  • etc.

En ladi (l'orthographe lari suit les normes d’orthographe française), les affixes sont ajoutés au radical pour ne plus former qu'une seule entité ; on dit alors que le Tsílàdí (prononciation : tilari ou tiladi) ou Ciladi (prononciation : tchilari ou tchiladi), est une langue à flexion externe. Le fait que le ladi est une langue à flexion externe la classe dans les langues agglutinantes ; une langue agglutinante est une langue dans laquelle les flexions se font par affixation.

De plus en ladi le D de certains mots peut se prononcer R[2] quand la lettre D est accompagné de la voyelle I [3],[4] :

  • paDI (matin) peut se prononcer paRI
  • maDImba (xylophone) → maRImba
  • laDI → laRI
  • nsàmbwàDÌ (chiffre sept) → nsàmbwàRÌ
  • etc.
Icône pour souligner l'importance du texte
Cette règle de prononciation de DI en RI ne concerne pas tous les mots qui contiennent DI (voir exemples ci-dessous)!
Exemples de mots contenant DI Bonne prononciation Mauvaise prononciation
Kongo DIa ntotila (ou ntotela) (Royaume du Kongo) Kongo DIa ntotila (ou ntotela) Kongo RIa ntotila (ou ntotela)
KuDIa (manger) KuDIa KuRIa
(Meno) niDíiDi/niDIDI/nDIDI[5]/Meno malala nDIDI (J'ai mangé/J'ai mangé des oranges) niDíiRI/niDIRI/nDIRI NiRíiRI/niRIRI/nRIRI
NsunDI (sous-groupe Kongo) NsunDI NsunRI

Le K de la première syllabe d’un mot, accompagné de la voyelle I peut être remplacé par TS (prononciation : tsə) ou C (prononciation : tch)[3] :

  • Kiladi peut être remplacé par TSiladi/Ciladi
  • Kitoko (beauté) → TSitoko/Citoko
  • Le proverbe Kongo « Kiaku Kiaku Kiangani Kiangani » (Ce qui est à toi est à toi, ce qui est à autrui est à autrui) → « TSiaku TSiaku TSiangana TSiangana » ou « Ciaku Ciaku Ciangana Ciangana[6] » (les orthographes TCH, TI et TY « Tchiaku Tchiaku Tchiangana Tchiangana », « Tiaku Tiaku Tiangana Tiangana » et « Tyaku Tyaku Tyangana Tyangana » suivent les normes d'orthographe française)
  • Kikongo → Tsikongo/Cikongo
  • Kima (chose) → Tsima/Cima
  • etc.
Icône pour souligner l'importance du texte
Le préfixe KU qui sert à marquer les verbes à l’infinitif NE DOIT PAS être remplacé par TSU/CU (exemples : ☑ KUsala (travailler), ☒ TSUsala/CUsala; ☑ KUdya/KUdia (manger), ☒ TSUdya/TSUdia/CUdia/CUdya; ☑ KUtsina/Kucina (danser), ☒ TSUtsina/CUcina)!

Les pronoms personnels sujets en ladi [7],[8] :

Pronoms personnels sujets en tsiladi Traduction en français
Meno / Mê Je
Nge Tu
Yândi Il ou elle
Bêto Nous
Bêno Vous
Bâu Ils ou elles

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Numération parlée làrì

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Jacquot (thèse de lettres), Étude descriptive de la langue laadi, Université Paris 5, , 272 p. (lire en ligne)
  • André Jacquot, Lexique laadi (koongo), Paris, Société d'études linguistiques et anthropologiques de France, Office de la recherche scientifique et technique d’Outre-Mer, , 269 p. (ISBN 2-85297-126-7)
  • André Jacquot, Études linguistiques laadi (République Populaire du Congo), Paris, Office de la recherche scientifique et technique d’Outre-Mer (ORSTOM), , 247 p. (ISBN 2-7099-0778-X)
  • Noël Nsama, Culture & connaissance : plus de 300 mots et proverbes laris traduits en français, Brazzaville, Congo, , 16 p.
  • Jean de Dieu Nsondé, Parlons kikôngo : le lâri de Brazzaville et sa culture, Paris, Montréal, L'Harmattan, , 183 p. (ISBN 2-7384-8284-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La lettre TS (prononciation : [tsə]), peut également être remplacé par la lettre C (prononciation : TCH) c’est-à-dire TSilâdi (prononciation : tilaari/tilaadi) peut également être écrit Cilâdi (prononciation : Tchilaari/Tchilaadi).
  2. La lettre r est inusitée en Kikongo, cependant en ladi (lari) la lettre d dans certains mots peut se prononcer r quand celle-ci est suivi de la lettre i.
  3. a et b « Kikongo : mots divers, partie 1 (a – k) », sur Ksludotique (consulté le ).
  4. Willy Bal, Prénoms portugais en kiKongo Dans: Revue internationale d'onomastique, 1962, 14-3, p. 219-222
  5. Verbe manger conjugué à la première personne du singulier du passé récent. Il faut choisir l’orthographe qui vous convient parmi ces trois propositions et ici le pronom personnel meno n’est pas obligatoire à l'oral car on considère qu’il est déjà représenté par ni/n de niDIDI/nDIDI raison pour laquelle il est entre parenthèses.
  6. La lettre C (prononciation : TCH) correspond à l’écrit à l’orthographe française TCH.
  7. « Les pronoms personnels séparés bàlàrí », sur Lapouth (consulté le ).
  8. « Grammaire Kikongo, seconde partie », sur Ksludotique (consulté le ).