Lardy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lardy
Lardy
L’hôtel de ville.
Blason de Lardy
Blason
Lardy
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Étampes
Intercommunalité Communauté de communes Entre Juine et Renarde
Maire
Mandat
Dominique Bougraud
2020-2026
Code postal 91510
Code commune 91330
Démographie
Gentilé Larziacois
Population
municipale
5 483 hab. (2019 en diminution de 1,21 % par rapport à 2013)
Densité 719 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 14″ nord, 2° 15′ 56″ est
Altitude Min. 57 m
Max. 154 m
Superficie 7,63 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Étréchy
(ville-centre)
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Arpajon
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Lardy
Géolocalisation sur la carte : Essonne
Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Lardy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lardy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lardy
Liens
Site web ville-lardy.fr

Lardy (prononcé [laʁi] Écouter) est une commune française située à trente-huit kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région d'Île-de-France.

Ses habitants sont les Larziacois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Position de Lardy en Essonne.
Occupation des sols
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 33,9 % 260,43
Espace urbain non construit 6,9 % 52,91
Espace rural 59,2 % 454,90
Source : MOS-Iaurif 2008[2]

Lardy est située à trente-huit kilomètres au sud-ouest de Paris-Notre-Dame[3], point zéro des routes de France, dix-huit kilomètres au sud-ouest d'Évry[4], treize kilomètres au nord-est d'Étampes[5], sept kilomètres au nord-ouest de La Ferté-Alais[6], huit kilomètres au sud d'Arpajon[7], treize kilomètres au sud de Montlhéry[8], dix-huit kilomètres au sud-ouest de Corbeil-Essonnes[9], dix-neuf kilomètres à l'est de Dourdan[10], vingt kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt[11], vingt et un kilomètres au sud de Palaiseau[12].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie, relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière la Juine, affluent de l’Essonne.


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La gare de Lardy.

La commune dispose sur son territoire de la gare de Bouray et de la gare de Lardy desservies par la ligne C du RER d'Île-de-France.

Lardy se situe à l'intersection des routes départementales D 449, D 17, D 99 et D 146. La route nationale 20 est accessible à deux kilomètres à l'ouest de la ville.

Un service de cars parcourt également la ville pour faciliter les déplacements vers les gares, ainsi que des cars scolaires pour emmener les élèves vers collèges et lycées d'Itteville et d'Arpajon.

Le sentier de grande randonnée GR 1 traverse le territoire de la commune et se prolonge vers Janville-sur-Juine au sud et Torfou à l'ouest.

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

La commune de Lardy possède trois grands quartiers, la commune est séparée en deux parties car au milieu se situe le centre d'essais automobile de la marque Renault qui s'est installé dans les années 1950 sur une partie de l'ancien domaine du château du Mesnil-Voisin.

La partie ouest de la commune s'appelle « le Bourg » où se situe le centre principal du village, quartier historique où subsistent encore quelques maisons du XVIIe siècle. On y trouve la mairie, l'église Saint-Pierre ainsi que de nombreux commerces.

La partie est est composée des quartiers du « Pâté » et de « Cochet ». Le « Pâté », au nord, est situé sur un plateau géographique. Il s'est développé autour de l'actuelle gare de Bouray à l'arrivée du chemin de fer au XIXe siècle. Puis le premier lotissement datant de 1929 a agrandi le quartier vers l'est. Le Pâté de Lardy se situe sur la partie haute de la commune. Autrefois très animé et embouteillé par le passage à niveau, le quartier est désormais plus calme depuis la création d'une déviation plus à l'ouest en 1992.

Le quartier dit de « Cochet » est situé sur la partie basse à l'est et bordé par la Juine au sud. Il s'agit d'une zone essentiellement pavillonnaire. La construction d'un collège dans la rue de Cochet en 2009-2010 a donné lieu à un réaménagement du quartier.

Dans les années 2000, une zone d’aménagement concerté (ZAC) a vu le jour, de nouvelles maisons formant de nouveaux quartiers et créant ainsi une continuité entre les quartiers du « Paté » et de « Cochet ». La commune s’est agrandie d’environ 1 000 habitants.

Climat[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Lardy est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[13],[14],[15]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Étréchy, une agglomération intra-départementale regroupant six communes[16] et 18 643 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[17],[18].

Par ailleurs, la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[19],[20].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom est peu connue, le lieu était appelé Larziacum[21] et Lardiacum au XIIe siècle[22].

La commune est créée en 1793 avec son nom actuel[23].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Jusqu’à la loi du [24], la commune faisait partie depuis la Révolution française du département de Seine-et-Oise. Le redécoupage des anciens départements de la Seine et de Seine-et-Oise fait que la commune appartient désormais à l'Essonne à la suite d'un transfert administratif effectif le , et à son arrondissement d'Étampes. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription de l'Essonne.

Elle faisait partie jusqu'en 1967 du canton de La Ferté-Alais de Seine-et-Oise. En 1967, Lardy est rattachée au canton d'Étréchy de l'Essonne[23], puis, dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est intégrée au canton d'Arpajon.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune a fait partie de la communauté de communes de l'Arpajonnais de 2003 à 2015. Le , lors de la fusion de celle-ci avec la communauté d'agglomération du Val d'Orge, Lardy préfère rejoindre la communauté de communes Entre Juine et Renarde, dont elle est désormais membre.

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Résultats pour la commune des scrutins français depuis 2000.
Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours.
Année Élu Battu Participation
2002 85,51 % Jacques Chirac RPR 14,49 % Jean-Marie Le Pen FN 84,09 % [25]
2007 50,94 % Nicolas Sarkozy UMP 49,06 % Ségolène Royal PS 87,38 % [26]
2012 54,59 % François Hollande PS 45,41 % Nicolas Sarkozy UMP 82,36 % [27]
2017 46,26 % Emmanuel Macron EM 21,04 % Marine Le Pen FN 76,86 % [28]
2022 % Emmanuel Macron LREM % Marine Le Pen RN % [29]
Élections législatives, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Lardy est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
Avant 2010, Lardy est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
2002 51,15 % Yves Tavernier PS 48,85 % Geneviève Colot UMP 65,14 % [30]
2007 52,37 % Brigitte Zins PS 47,63 % Geneviève Colot UMP 61,90 % [31]
Après 2010, Lardy est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats de .
2012 60,39 % Michel Pouzol PS 39,61 % Geneviève Colot UMP 58,69 % [32]
2017 52,59 % Laëtitia Romeiro Dias EM 19,63 % Virginie Araujo FI 45,26 % [33]
Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 27,83 % Harlem Désir PS 14,34 % Patrick Gaubert UMP 45,85 % [34]
2009 23,10 % Michel Barnier UMP 23,10 % Daniel Cohn-Bendit Les Verts 46,83 % [35]
2014 21,21 % Marine Le Pen FN 18,21 % Alain Lamassoure UMP 48,07 % [36]
2019 19,33 % Nathalie Loiseau LREM 18,51 % Yannick Jadot EELV 56,26 % [37]
Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 53,29 % Jean-Paul Huchon PS 35,59 % Jean-François Copé UMP 67,80 % [38]
2010 66,09 % Jean-Paul Huchon PS 33,91 % Valérie Pécresse UMP 52,44 % [39]
2015 43,31 % Claude Bartolone PS 36,19 % Valérie Pécresse LR 59,73 % [40]
2021 % % % [41]
Élections cantonales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Lardy est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2001 % % indisponible %
2004 59,93 % Claire-Lise Campion PS 40,07 % Denis Meunier DVD 67,83 % [42]
2008 % % indisponible %
2011 71,32 % Claire-Lise Campion PS 28,68 % Christine Dubois UMP 41,92 % [43]
Élections départementales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élus Battus Participation
Lardy est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2015 43,54 % Dominique Bougraud, Alexandre Touzet UDI
LR
25,60 % Pascal Fournier
Nicole Perrier
PS
PS
54,33 % [44]
2021 % % % [45]
Référendums.
Année Oui (national) Non (national) Participation
1992 56,54 % (51,04 %) 43,46 % (48,96 %) 76,17 % [46]
2000 78,44 % (73,21 %) 21,56 % (26,79 %) 35,38 % [47]
2005 53,73 % (45,33 %) 46,27 % (54,67 %) 74,83 % [48]


Lors du premier tour des élections municipales de 2014 dans l'Essonne, la liste UDI-MoDem menée par Dominique Bougraud remporte la majorité absolue des suffrages exprimés, avec 1 474 voix (60,23 %, 24 conseillers municipaux élus dont 3 communautaires), battant largement la liste DVG menée par le maire sortant Claude Roch, qui n'a obtenu que 973 voix (39,76 %, 5 conseillers municipaux élus, dont 1 communautaire). L'abstention s'est élevée à 37,43 %[49]

En 2020, l'élection municipale à Lardy a été perturbée par la pandémie de Covid-19 en France et a été particulièrement serrée. La liste UDI menée par la maire sortante Dominique Bougraud s'est retrouvée en ballotage défavorable au premier tour, mais finit par l'emporter au second tour et à l'arraché (994 voix, 42,69 %, 21 conseillers municipaux élus dont 6 conseillers communautaires) avec 75 voix d'avance sur celle menée par Rémi Lavenant, candidat SE, président de plusieurs associations locales[50] (919 voix, 39,47 %, 6 conseillers municipaux élus dont 2 communautaires). Une troisième liste, menée par l'écologiste Eric Bourmaud, a obtenu 415 voix (17,82 %, deux conseillers municipaux élus), lors d'un scrutin où 46,26 % des électeurs se sont abstenus[51],[52]

Politique locale[modifier | modifier le code]

En 2016, les communes de Lardy et Bouray-sur-Juine ont envisagé de fusionner en créant la commune nouvelle de Mesnil-sur-Juine[53]. Le conseil municipal de Lardy a rejeté ce projet lors de sa séance de , la majorité municipale ne suivant pas les propositions de la maire Dominique Bougraud[54], alors que la majorité municipale de Bouray-sur-Juine l'approuvait[55]. .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[56]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Laurent Guilleminot    
1791 1792 Jacques Saunier    
1792 1794 Pierre Pagès    
1794 1800 François Chapard    
1800 1804 René Villermé    
1804 1813 François Degorce   Notaire
1813 1818 Marie Husson    
1818 1821 David Pocholle    
1821 1826 François Doré    
1826 1835 Jean Audiger    
1835 1846 Vincent Rué    
1846 1853
(décès)
Paul Émile Michelez[57] (1801-1853)   Négociant et fabricant de coton
1853 1865 Jules Chéron    
1865 1870 Denis Collot    
1870 1874 Jules Chéron    
1874 1881 Justin Dupont    
1881 1896 Louis Vaudron    
1896 1904 Charles Gersant    
1904 1908 Henri Pétel   Docteur en droit
1908 1919 Justin Storck   Graveur
1919 1931 Édouard Piollaine    
1931 1934 Paul Faltin    
1934 1944 Jules Chaumerliac    
septembre 1944[58] 1947 Raymond Migeon    
1947 1965 René Collet    
1965 1974 Bernard Bion    
1974 1979 Jacques Leforestier    
1979 1983 Maurice Daridan    
1983 1998 Henri Thévenet[59]   Retraité de l'Éducation nationale
1998 mars 2008 Michel Laurent   Maire honoraire
mars 2008[60] mars 2014 Mme Claude Roch DVG Employée
Vice-présidente de la CC de l'Arpajonnais
mars 2014[61],[62] En cours
(au 23 janvier 2021)
Mme Dominique Bougraud UDI Responsable de marché dans une banque
Conseillère départementale d'Arpajon (2015 → )
Vice-présidente de la CC de l'Arpajonnais (2014 → 2015)
Vice-présidente de la CC Entre Juine et Renarde (2015 → )
Réélue pour le mandat 2020-2026[63]

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2013[64].

Lardy a arrêté l'utilisation de pesticides pour l'entretien des espaces publics depuis 2009[65],[60].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lardy a développé des associations de jumelage avec :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[67]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[68].

En 2019, la commune comptait 5 483 habitants[Note 3], en diminution de 1,21 % par rapport à 2013 (Essonne : +3,81 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
621595526490604618672699724
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
700669668680689707683720758
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7838699248759401 0441 0351 0921 372
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 8352 2752 8522 9223 6584 3755 6385 6945 528
2015 2019 - - - - - - -
5 4975 483-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[69].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 35,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (39,9 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 20,9 % la même année, alors qu'il est de 20,1 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 2 742 hommes pour 2 763 femmes, soit un taux de 50,19 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,02 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[70]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,2 
5,7 
75-89 ans
7,6 
13,3 
60-74 ans
13,5 
25,3 
45-59 ans
27,0 
18,4 
30-44 ans
17,5 
19,8 
15-29 ans
17,5 
17,1 
0-14 ans
15,7 
Pyramide des âges du département de l'Essonne en 2018 en pourcentage[71]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,2 
5,2 
75-89 ans
6,9 
12,7 
60-74 ans
13,6 
20,2 
45-59 ans
19,6 
20 
30-44 ans
20,2 
19,9 
15-29 ans
18,3 
21,6 
0-14 ans
20 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de Lardy sont rattachés à l'académie de Versailles.

Elle dispose en 2010 des écoles maternelles Charles-Perrault et La Sorbonne et des écoles élémentaires Jean-Moulin et Saint-Exupéry[72], de l'école primaire privée Sainte-Ernestine[73] catholique rattachée au diocèse[74] et du collège Germaine-Tillion[75].

Autres services publics[modifier | modifier le code]

En 2010, Lardy dispose sur son territoire d'une agence postale[76], d'une brigade de gendarmerie nationale[77] et d'un centre de secours de sapeurs-pompiers volontaires[78].

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

La paroisse catholique de Lardy est rattachée au secteur pastoral de la Vallée de la Juine-Étréchy et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Pierre et de la chapelle Notre-Dame-d'Espérance[79]. La communauté protestante dispose dans la commune d'un temple affilié à la Fédération des Églises du plein évangile de France[80] et d'un second affilié à la communauté des Églises d'expressions africaines en France[81].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.Elle dispose également de deux journaux, l'un distribué par la mairie : le FIL (Flash Info Lardy) et l'autre par la paroisse, le Tous Ensemble.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 23 279 , ce qui plaçait la commune au 857e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au soixante-quatorzième rang départemental[82].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Lardy 0,1 % 3,1 % 29,7 % 43,3 % 11,0 % 12,8 %
Zone d'emploi de Dourdan 0,7 % 6,0 % 18,9 % 28,5 % 26,3 % 19,6 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Lardy 0,1 % 4,8 % 2,7 % 3,4 % 67,5 % 5,4 %
Zone d'emploi de Dourdan 1,7 % 10,4 % 7,5 % 11,8 % 21,6 % 6,9 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[83],[84],[85]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Les berges de la Juine et les bois au nord du territoire communal ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le département de l'Essonne[86].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les douves le long de la mairie.

Lardy dans les arts[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique et logotype[modifier | modifier le code]


Blason de Lardy

Les armes de Lardy se blasonnent : D'azur à la herse de labour d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules de dix pièces.[96]

La commune s'est en outre dotée d'un logotype.


Logo commune de Lardy.svg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes de l'Essonne, t. 1, Paris, Flohic, , 1053 p. (ISBN 2-84234-126-0), « Lardy », p. 357–362

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en celle d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lardy (91510), sur habitants.fr (consulté le ).
  2. Fiche communale d'occupation des sols en 2008, Iaurif (consulté le ).
  3. Orthodromie entre Lardy et Paris, sur lion1906.com (consulté le ).
  4. Orthodromie entre Lardy et Évry, sur lion1906.com (consulté le ).
  5. Orthodromie entre Lardy et Étampes, sur lion1906.com (consulté le ).
  6. Orthodromie entre Lardy et La Ferté-Alais, sur lion1906.com (consulté le ).
  7. Orthodromie entre Lardy et Arpajon, sur lion1906.com (consulté le ).
  8. Orthodromie entre Lardy et Montlhéry, sur lion1906.com (consulté le ).
  9. Orthodromie entre Lardy et Corbeil-Essonnes, sur lion1906.com (consulté le ).
  10. Orthodromie entre Lardy et Dourdan, sur lion1906.com (consulté le ).
  11. Orthodromie entre Lardy et Milly-la-Forêt, sur lion1906.com (consulté le ).
  12. Orthodromie entre Lardy et Palaiseau, sur lion1906.com (consulté le ).
  13. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  15. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Unité urbaine 2020 d'Étréchy », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  17. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  18. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  19. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur Insee (consulté le ).
  20. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod, « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », Insee, (consulté le ).
  21. « Fiche de Lardy »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Quid (consulté le ).
  22. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Étampois.
  23. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Journal Officiel, Loi no 64-707 du 10 juillet 1964 portant sur la réorganisation de la région parisienne
  25. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  26. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  27. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  28. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  29. Résultats des élections présidentielles de 2022 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  30. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  31. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  32. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  33. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  34. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  35. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  36. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  37. Résultats des élections européennes de 2019 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  38. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  39. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  40. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  41. Résultats des élections régionales de 2021 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  42. Résultats des élections cantonales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  43. Résultats des élections cantonales de 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  44. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  45. Résultats des élections départementales de 2021 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  46. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  47. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  48. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  49. Résultats officiels pour la commune Lardy
  50. Gérald Moruzzi, « Municipales : à 22 ans, Rémi Lavenant peut devenir maire de Lardy : La liste menée par cet enfant du pays, très actif dans le milieu associatif depuis le collège, a fini en deuxième position à l’issue du 1er tour, à seulement deux points de celle de la maire sortante. Si sa jeunesse fait parler en ville, elle n’est pas un handicap selon lui », Le Parisien, éditiin de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Le soir du 15 mars dernier, sa liste « Ensemble pour Lardy » a obtenu au premier tour 37,39 % des suffrages exprimés. Elle a terminé deuxième à seulement deux points (42 voix) de « Lardy passionnément », la liste menée par la maire (UDI) sortante Dominique Bougraud (39,38 %). En troisième position, la liste conduite par Eric Bourmaud, « Lardy démocratie » (23,22 %), toujours en lice au second tour ».
  51. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 - Résultats par commune - Essonne (91) - Lardy », sur interieur.gouv.fr, Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  52. Teddy Vaury, « Municipales : Dominique Bougraud réélue à Lardy », Le Républicain de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  53. Cécile Chevallier, « À Bouray-sur-Juine, le mariage avec Lardy déchaîne les passions », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne).
  54. Cécile Chevallier, « Bouray-sur-Juine à Lardy : « Je t'aime... moi non plus » : Il n'y aura pas de mariage entre les deux villes. Hier soir, les élus de Lardy ont rejeté le projet de commune nouvelle. », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne)

    « Le dépouillement du vote qui s'est déroulé à bulletin secret est sans appel : 14 contre, 14 pour et une abstention. La majorité absolue, indispensable à la réalisation du projet, n'est pas au rendez-vous (...) L'idylle avait démarré en juin. Depuis plusieurs mois, les deux municipalités ont développé un projet de fusion « pour mieux affronter l'avenir ». Mais au fil de réunions publiques, de nombreuses voix ont fait connaître leurs inquiétudes. Pas d'opposition frontale, mais des demandes de référendum, de délai... Ce que des conseillers municipaux (et pas seulement de l'opposition) ont rappelé hier soir. »

  55. « Fusion des communes : pas d'abstention mais 4 oppositions », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  56. « Les maires de Lardy », sur http://www.francegenweb.org (consulté le )
  57. Fiche généalogique Paul Émile Constant MICHELEZ, sur Geneanet
  58. Nommé maire par le Comité de Libération de Lardy, Raymond Migeon est officiellement élu le 17 décembre 1944. [1]
  59. [PDF] « Hommage à Henri Thévenet », sur ville-lardy.fr, Lardy Mag n°252, (consulté le )
  60. a et b Cécile Chevallier avec Marica Malpensa, « Ces communes ont la main verte : Lardy a stoppé les herbicides depuis dix ans : La commune a opté pour le « zéro phyto » depuis 2008-2009. Elle conseille de nombreuses autres mairies pour les aider à passer le cap », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Dominique Bougraud, la maire (SE) actuelle, précise d'emblée : « Nous n'étions pas encore aux affaires quand cela a été décidé. » C'est à l'arrivée de Claude Roch et de son équipe en 2008 que le « zéro phyto » est entré en vigueur ».
  61. « Dominique Bougraud à nouveau en lice à Lardy », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne) « Dominique Bougraud repart au combat autrement, après avoir conduit « Lardy sur Juine : la liste » aux élections de 2008 (elle était arrivée seconde). La conseillère municipale d'opposition (DVD) a annoncé cette semaine qu'elle mènerait contre la maire sortante, Claude Roch (DVG), l'équipe de « Lardy autrement », liste sans étiquette à laquelle s'est jointe « Lardy vivre - L'art d'y vivre ».
  62. « À Lardy, premiers pas dans la bonne humeur », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne) « Un sourire, un bonjour, être à l'écoute : c'est mon tempérament et on ne pourra pas me changer, fait remarquer Dominique Bougraud, élue maire (SE) de Lardy au 1er tour avec 60 % des voix ».
  63. « Tableau du conseil municipal » [PDF], Ordres du jour et Compte-rendus des conseils municipaux, (consulté le ).
  64. Lardy, Agenda 21 de Territoires (consulté le 27 octobre 2017).
  65. Amélie Mougey, « Pesticides : des communes en cure de désintox », sur terraeco.net, (consulté le ).
  66. « Fiche du jumelage avec Les Laurentides »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Commission Nationale de la Coopération Décentralisée, Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le ).
  67. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  68. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  69. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  70. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Lardy (91330) », (consulté le ).
  71. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de l'Essonne (91) », (consulté le ).
  72. Liste des écoles du département, Inpection académique de l'Essonne (consulté le ).
  73. « Liste des écoles privées du département »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Inpection académique de l'Essonne (consulté le ).
  74. Fiche de l'école Sainte-Ernestine, DDEC 91 (consulté le ).
  75. Liste des établissements du second degré en Essonne, Académie de Versailles (consulté le ).
  76. Coordonnées de l'agence postale de Lardy, La Poste (consulté le ).
  77. Organisation des forces de l'Ordre en Essonne, Préfecture de l'Essonne (consulté le ).
  78. Carte des centres de sapeurs-pompiers en Essonne, SDIS91 (consulté le ).
  79. Fiche de la paroisse sur le site officiel du diocèse. Consulté le 15/11/2009.
  80. Coordonnées du temple de la FEPEF sur le eglises.org Consulté le 23/06/2010.
  81. Coordonnées du temple de la CEAF sur le site eglises.org Consulté le 23/06/2010.
  82. « Résumé statistique national »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Insee.
  83. « Rapport statistique communal »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Insee (consulté le ).
  84. « Rapport statistique de la zone d'emploi de Dourdan »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Insee (consulté le ).
  85. Rapport statistique national, Insee (consulté le ).
  86. [PDF]Carte des ENS de Lardy, conseil départemental de l'Essonne, délibérations des 25 février 1993 et 28 septembre 2009.
  87. « Fours à chaux », notice no PA91000002, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  88. « Parc Boussard », notice no PA91000005, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  89. « Pont de l'Etre sur la Juine », notice no PA00087935, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  90. « Pont Cornuel (également sur commune de Bouray-sur-Juine) », notice no PA00087934, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  91. « Moulin des Scelles », notice no PA00087933, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  92. « Église », notice no PA00087932, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  93. « Nos peintres », sur Ville de Lardy (consulté le ).
  94. Liste des films tournés à Lardy, sur L2TC.com (consulté le ).
  95. Cécile Chevallier, « Hommage à Jacques Boussard, le peintre oublié », Le Parisien, édition de l'Essonne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  96. Blasonnement, Gaso (consulté le ).