Larbatache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Larbatache
Noms
Nom algérien الأربعطاش
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Boumerdès
Code ONS 3521
Démographie
Population 19 356 hab. (2008[1])
Densité 592 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 38′ 11″ N 3° 22′ 19″ E / 36.63644, 3.3720136° 38′ 11″ Nord 3° 22′ 19″ Est / 36.63644, 3.37201
Superficie 32,70 km2
Localisation
Localisation de Larbatache
Localisation de Larbatache

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Larbatache

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Larbatache

Larbatache (لربعطاش en arabe, Tizi Naïth Aïcha[2] en kabyle, transcrit ⵜⵉⵣⵉ ⵏ ⴰⵜⵀ ⴰ̆ⵉⵛⴰ en Tifinagh ; Maréchal-Foch[3] pendant la colonisation française) est une commune de la wilaya de Boumerdès, dans la daïra de Khemis El Khechna, en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Larbatache est située 35 km à l'est d'Alger et à 25 km du chef-lieu de la wilaya Boumerdès.

Communes limitrophes de Larbatache
Khemis El Khechna Khemis El Khechna, Ouled Moussa, El Kharrouba El Kharrouba
Khemis El Khechna Larbatache El Kharrouba
Khemis El Khechna Wilaya de Bouira El Kharrouba

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette commune recèle plusieurs sources d'eau naturelle:

  • Source de xxxx.
  • Source de xxxx.
  • Source de xxxx.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette commune est traversée par plusieurs oueds:

  • Oued xxxx.
  • Oued xxxx.
  • Oued xxxx.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette commune bénéficie de l'eau des barrages suivants[4]:

Ces barrages font partie de plus de 65 barrages opérationnels en Algérie[11] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[12].

Réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs réservoirs d'eau dont:

Stations de pompage[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations de pompage suivantes[13]:

Forages et puits[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs forages et puits.

Retenues collinaires[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs retenues collinaires.

Stations d'épuration[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations d'épuration suivantes:

Stations de déssalement d'eau de mer[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend la station de déssalement d'eau de mer suivante:

Histoire[modifier | modifier le code]

Portant le nom de Maréchal-Foch en l’honneur du maréchal (décembre 1929[pas clair]) Ferdinand Foch (1851-1929) durant la période de l’Algérie française, Larbatache prend son nom actuel en 1974[réf. nécessaire]. Ce toponyme provient de son oued appelé Oued arbatache (Arbatache Mokdah, ce qui signifie « quatorze gués »), décrit dans le livre Voyage dans la régence d'Alger du docteur Shaw avant la période coloniale.

Elle était considérée comme l'une des régions les plus riches de l'Algérie[réf. nécessaire] selon les articles publiés dans L'Écho d'Alger pendant les années 1950[précision nécessaire].

Oléiculture[modifier | modifier le code]

Olives dans l'huilerie
Olives de Thénia

L'huilerie d'extraction de l'huile d'olive à Thénia fait partie des 39 huileries que compte la Wilaya de Boumerdès, dont les principales se situent dans la daïra de Thénia et ses communes, Béni Amrane, Ammal, Thénia et Souk el Had.

Ces 39 huileries[14] se départagent en 5 huileries automatiques, 13 huileries semi-automatiques[15] et 21 huileries traditionnelles pour la production d'huile d'olive[16].

Dans la région de Thénia, un quintal d'olives peut donner normalement entre 9 et 26 litres d'huile[17].

La région de Thénia a produit 9 498 hectolitres d’huile d’olive en 2006-2007, pour une cueillette de 62 100 quintaux d’olives[18].

La production attendue d'huile d'olive en 2008-2009 n'a pas dépassé les 20 000 d'hectolitres, contre 80 000 d'hectolitres en 2007-2008[19].

La production oléicole de la saison 2008-2009, qualifiée de catastrophique, était de 36 971 quintaux et de 6 655 hectolitres[20].

La production attendue durant l'hiver 2009-2010 était de 142 000 quintaux à travers la collecte des 39 huileries en exercice[21].

La saison de l'hiver 2010-2011 s’annonçait bonne et les prévisions avancées étaient de l’ordre de 139 650 quintaux d’olives et une production de 8 728 hectolitres d’huiles[22].

La production d'huile d'olive avait enregistré durant l'hiver 2011-2012, autour de Thénia, un volume de 7 000 hectolitres[23].

La production de d'huile d'olive a dépassé en hiver 2012-2013 les 32 700 hectolitres au niveau des 39 huileries autour de Thénia[24].

Il est à rappeler qu’au cours de cette même saison 2012-2013, la cueillette d’olive avait été estimée à 163 500 quintaux[20].

Pour la campagne oléicole 2013/2014, la production prévue était de plus de 161 000 quintaux d’olives de table, dite «la Sigoise», et une production d’huile de 29 000 hectolitres[16].

Production oléicole autour de Thénia (39 huileries)
Année Vergers d'oliviers (hectares) Nombre d'oliviers Rendement (quintaux par hectare) Quantité d'olives (quintaux) Rendement (litres par quintal) Volume d'huile d'olive (hectolitres) Nombre d'huileries
1er 2006-2007 62 100 23 9 498
2e 2007-2008 1 000 000 16 80 000
3e 2008-2009 6 070 18 36 971 19 5 946 39[25]
4e 2009-2010 6 210 620 000 10 139 650 9 8 728
5e 2010-2011 6 650[26] 688 000 20 140 000 18 7 000 39[27]
6e 2011-2012 6 722 672 200 142 000 16 50 000
7e 2012-2013 6 800 680 350 163 500 25 32 700
8e 2013-2014 7 500 753 515 24 49 000[15] 18 90 000 39[16]
9e 2014-2015 En cours En cours En cours En cours En cours En cours 39

L'histogramme suivant montre la variation de la production oléicole (en quintaux et en hectolitres) des montagnes entourant Thénia des Béni Aïcha.

250 000
500 000
750 000
1 000 000
1 250 000
1 500 000
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
  •   Olives (quintaux)
  •   Huile d'olive (hectolitres)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Boumerdès : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Cf. Google Maps.
  3. http://www.hierlalgerie.com/index.php/fr/articles-de-presse/136-liste-des-anciens-noms-francais-de-communes-d-algerie
  4. http://www.cci-sahel.dz/environnement/env/Monographie.pdf
  5. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/medit_0025-8296_1964_num_5_2_1118?_Prescripts_Search_tabs1=standard&
  6. http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/03/24/print-51-154313.php
  7. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/156769
  8. https://sites.google.com/site/pastoraldz/agro-actualites/wilayadeboumerdeslemanquedirrigationfreinelagriculture
  9. http://www.algerie1.com/info-des-regions/boumerdes-lancement-des-travaux-dun-barrage-au-courant-de-lannee/
  10. http://archive.org/stream/recueildesnotice32cons/recueildesnotice32cons_djvu.txt
  11. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  12. http://www.liberte-algerie.com/actualite/plus-de-5-milliards-de-m3-deau-des-barrages-deverses-en-mer-219053
  13. http://www.vitaminedz.com/aep-avancee-remarquable-dans-la-wilaya-de-boumerdes/Articles_18300_537560_35_1.html
  14. http://dlibrary.univ-boumerdes.dz:8080/jspui/bitstream/123456789/268/3/Sifoun,%20Naima.pdf
  15. a et b http://www.dknews-dz.com/article/4030-boumerdes-baisse-drastique-de-la-production-oleicole.html
  16. a, b et c http://www.lejourdalgerie.com/Editions/061113/Rubriques/Region.htm
  17. http://www.djazairess.com/fr/lemidi/1012200305
  18. http://www.olives101.com/2007/03/05/boumerdes-baisse-de-la-production-oleicole/
  19. http://www.djazairess.com/fr/infosoir/107579
  20. a et b http://www.lejourdalgerie.com/Editions/170313/Rubriques/Region.htm
  21. http://www.djazairess.com/fr/lqo/5163229
  22. http://www.lejourdalgerie.com/Editions/030111/Rubriques/Region.htm
  23. http://www.siwel.info/La-production-oleicole-enregistre-un-recul-de-70-a-Boumerdes_a2893.html
  24. http://portail.cder.dz/spip.php?article3055
  25. http://www.kabyle.com/revue-de-presse/oleiculture-boumerdes-production-deux-millions-litres-attendue-1652
  26. http://www.djazairess.com/fr/apsfr/99164
  27. http://www.kabyle.com/node/14851/backlinks

Liens externes[modifier | modifier le code]