Larbatache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Larbatache
Larbatache
Vue de la commune
Noms
Nom arabe الأربعطاش
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Boumerdès
Daïra Khemis El Khechna
Code ONS 3521
Démographie
Population 19 356 hab. (2008[1])
Densité 592 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 38′ 11″ nord, 3° 22′ 19″ est
Superficie 32,70 km2
Localisation
Localisation de Larbatache
Localisation de Larbatache
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Larbatache
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Larbatache

Larbatache (لربعطاش, anciennement Maréchal-Foch[2] pendant la colonisation française) est une commune de la wilaya de Boumerdès, dans la daïra de Khemis El Khechna, en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Larbatache est située 35 km à l'est d'Alger et à 25 km du chef-lieu de la wilaya Boumerdès.

Histoire[modifier | modifier le code]

Portant le nom de Maréchal-Foch en l’honneur du maréchal (décembre 1929[pas clair]) Ferdinand Foch (1851-1929) durant la période de l’Algérie française, Larbatache prend son nom actuel en 1848[réf. nécessaire]. Ce toponyme provient de son oued appelé Oued arbatache (Arbatache Martyres, le jour du passage de l'Amir lors de l’explosion d'une poudrière en allant a Mouzaia (La Bataille de Mouzaia en 1848 ) (actuellement appeler el Maadane coté ouest de localité dit m'cioura) Oued arbatache qui diverse au Barrage du Hamiz .

Elle était considérée comme l'une des régions les plus riches de l'Algérie[réf. nécessaire] selon les articles publiés dans L'Écho d'Alger pendant les années 1950[précision nécessaire].

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Services publics et société[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Autoroute Est-Ouest.

La commune est située dans l'arrière pays algérois en pleine montagne. Elle est restée pendant de longues années isolée et n'était desservie que par quelques routes nationales, héritage de l'époque coloniale. Mais depuis la réalisation du grand projet de l'Autoroute Est-Ouest qui la traverse, elle est devenue plus accessible.

Santé[modifier | modifier le code]

La ville accueille une clinique medico-chirurgicale clinique El Hilal d'une capacité de cent lits.

Éducation[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]