Lanusei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lanusei
Blason de Lanusei
Armoiries
Lanusei
Nom sarde Lanusèi [3]
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sardaigne Sardaigne 
Province Nuoro 
Maire Davide Burchi
Code postal 08045
Code ISTAT 105010
Code cadastral E441
Préfixe tel. 0782
Démographie
Gentilé lanuseini
Population 5 309 hab. (30-11-2018[1])
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 53′ 00″ nord, 9° 33′ 00″ est
Altitude Min. 595 m
Max. 595 m
Superficie 5 338 ha = 53,38 km2
Divers
Saint patron Maria Maddalena
Localisation
Localisation de Lanusei
Localisation dans la province de Nuoro.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Lanusei
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Lanusei
Géolocalisation sur la carte : Sardaigne
Voir sur la carte administrative de Sardaigne
City locator 14.svg
Lanusei
Liens
Site web site officiel

Lanusei est une commune italienne de la province de Nuoro en Sardaigne.
Lanusei est un des deux nouveaux chefs-lieux, avec Tortolì.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2005 2006 Tonino Loddo La Marguerite  
29 mai 2007 En cours Virginia Lai Liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arzana, Bari Sardo, Cardedu, Elini, Gairo, Ilbono, Jerzu, Loceri, Osini, Tertenia

Personnalités liées à Lanusei[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Patrimoine et Tourisme durable[modifier | modifier le code]

La coopérative "La nuova luna", créée en 1997 pour gérer le Parc archéologique située au-dessus de Lanusei[2] héberge des pièces venues de la culture nuragique sarde étudiés par les archéologues. Parmi elles, les "bronzetti", retrouvées aux quatre coins de l'île[2], des figurines de bronze de personnages masculins, féminins ou d'animaux, d'une quinzaine de centimètres de haut[2] effectuées suivant la technique de la cire perdue[2], en particulier à partir du IXe siècle av. J.-C.[2]. On le retrouve aussi les "bronzetti" exposées au Musée archéologique national de Cagliari[2].

Le village, connu pour cette coopérative vinicole[3], est aussi remarqué pour la promotion du tourisme durable[3]. David Burchi, son maire [3], se dit « fier de l'identité », de la gastronomie, « de l'hospitalité » et du « mode de vie »[3] « voir la communauté locale jouer un rôle central dans l'accueil touristique »[3], tandis que des entreprises qui y participent veulent un tourisme qui contribue à « aider les jeunes sans moyens à s'installer à la terre »[3]. La commune organise le festival Festival du tourisme responsable Itaca avec l' idée de promouvoir la Randonnée en Sardaigne et favoriser un tourisme de l'intérieur de la Sardaigne.La ville souhaite promouvoir un projet de velorail ou Cyclo-draisine pour favoriser une mobilité douce sur le circuit du trenino verde.A cela s ajoute un projet de Tyrolienne (transport)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. a b c d e et f "En Sardaigne. Les étonnants vestiges de la civilisation nuragique disparueé par Paula Boyer, le 05/01/2022 dans La Croix [1]
  3. a b c d e et f "En Sardaigne, un tourisme soucieux de partage" par Paula Boyer, envoyée spéciale, dans La Croix le 6 janvier 2022 [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]