Lanmérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lanmérin
Lanmérin
La chapelle de la Salle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Tréguier
Intercommunalité Lannion-Trégor Communauté
Maire
Mandat
Jacques Goisnard
2014-2020
Code postal 22300
Code commune 22110
Démographie
Gentilé Lanmérinois, Lanmérinoise
Population
municipale
600 hab. (2016 en augmentation de 19,05 % par rapport à 2011)
Densité 145 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 32″ nord, 3° 20′ 54″ ouest
Altitude 45 m
Min. 27 m
Max. 75 m
Superficie 4,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Lanmérin

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Lanmérin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lanmérin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lanmérin

Lanmérin [lɑ̃meʁɛ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lanmelin à la fin du XIVe siècle[1], Lanmerin en 1437[2] et Lanmelin en 1444 et en 1481[1], Lanmerin en 1437[2], Lamerin en 1516, Lanmelin en 1592, Lannelin en 1630, Lanmerein en 1800[3].

Lanmérin vient du vieux breton lann (ermitage) et de saint Mérin (sant Vilin, en breton)[1].
Le nom breton de la commune est Lanvilin[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 en cours Jacques Goisnard PS Agent technique à la retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 600 habitants[Note 1], en augmentation de 19,05 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
487477526541528579586628566
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
544556580604589569570507475
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
464438436351368328324308291
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
295261245286328331424504600
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Mérin (XVIIe siècle) en partie reconstruite au XVIIIe siècle (vers 1743) et en 1914-1921. Le clocher est à balustrade avec un escalier d'accès. Les fonts baptismaux (double vasque en pierre et cuve en plomb) datent du XVIIIe siècle. Les seigneurs de Kermorvan en Trézény possédaient jadis des prééminences dans l'église paroissiale de Lanmérin.
  • Chapelle Saint-Jérôme de la Salle (1535). Chapelle gothique de plan rectangulaire, elle possède un clocher mur à une chambre de cloche. On y voit de très belles sablières sculptées.
  • Croix de Saint-Jérôme.
  • Manoir de la Salle, restauré en 1673 (date située en haut du pignon). Un capitaine de La Salle était au service du pape Clément VII en 1379 : il assiégeait Marino (en Italie), avec le comte de Montjoie et Sylvestre Budes, lorsque le comte Albéric de Balbiano se porta au secours de cette place. Ce manoir a longtemps pour dépendance la chapelle Saint-Jérôme, le moulin du Glaz et un pigeonnier.
  • Ancien presbytère (XVIIe au XIXe siècle), restauré au XIXe siècle. Les travaux de restauration se sont terminés en 1821. L'édifice possède une tour centrale.
  • 3 moulins : moulin de la Salle, Rumolin, Guernalégan.
  • Pont romain (Ier et IIe siècles) situé sur la rivière du Guindy.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Lanmerin » (consulté le 14 février 2017)
  2. a et b Archives de Loire-Atlantique, B2982
  3. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis » (consulté le 14 février 2017)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :