Langueux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langueux
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Trégueux
Intercommunalité Saint-Brieuc Agglomération
Maire
Mandat
Thérèse Jousseaume
2014 - 2020
Code postal 22360
Code commune 22106
Démographie
Gentilé Langueusiens
Population
municipale
7 275 hab. (2012)
Densité 802 hab./km2
Population
aire urbaine
170 779 hab.
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 45″ N 2° 42′ 58″ O / 48.4958333333, -2.7161111111148° 29′ 45″ Nord 2° 42′ 58″ Ouest / 48.4958333333, -2.71611111111
Altitude 100 m (min. : 2 m) (max. : 107 m)
Superficie 9,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Langueux

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Langueux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Langueux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Langueux
Liens
Site web langueux.fr

Langueux [lɑ̃gø] est une commune française située près de Saint-Brieuc dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est bordée par Saint-Brieuc à l'ouest, Trégueux au sud, Yffiniac à l'est et la baie de Saint-Brieuc, qui fait partie de la Manche, au nord.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Langueux
Saint-Brieuc Saint-Brieuc
Saint-Brieuc Langueux
Trégueux Trégueux Yffiniac

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Langueux est identique de celui de la ville de Saint-Brieuc. Voir : Climat Saint-Brieuc.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Langueux est relié au reste de l'agglomération grâce aux lignes C, D, 50 et 60 des Transports urbains briochins (TUB).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.
Rue principale de Langueux.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La ville regroupe à l'est la majeure partie de la population. Au nord ainsi qu'au sud-est sont dispersée trois hameaux : La Cage/Bout de ville, Le Rivage/La Mare Noire et Les Épines Blanches.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est Langaeg en breton. Ce nom vient du breton lann qui signifie ermitage et de Saint Guéthénoc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

En 460, Fragan, chef de Bretagne insulaire traverse la manche pour s'établir en Bretagne armoricaine avec sa femme Gwenn, ses fils Guethenoc et Jacut et une suite peu nombreuse. Il remonte le Gouët, et s'établit sur le territoire actuel de la ville de Ploufragan à laquelle elle doit son nom (Plou Fracan).

Son fils Guethenoc donnera son nom à Langueux qui s'appelait encore au XIIIe siècle Lan-Guethenoc et à Trégueux (Tre-Guethenoc).

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

La ville aura connue une légère montée des eaux dans quelques rues le 03 mars 2014[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2014 Michel Lesage PS Député depuis 2012
Conseiller général (1982-2011)
Président de la communauté d'agglomération de Saint-Brieuc (2008-2012)
mars 2014 en cours
(au 30 avril 2015)
Thérèse Jousseaume[2] PS Cadre administratif

Finances locales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Finances de la commune de Langueux.

Cette sous-section présente la situation des finances communales de Langueux[Note 1].

Pour l'exercice 2013, le compte administratif du budget municipal de Langueux s'établit à 12 440 000 € en dépenses et 14 103 000 € en recettes[A2 1] :

En 2013, la section de fonctionnement[Note 2] se répartit en 7 785 000 € de charges (1 037 € par habitant) pour 9 443 000 € de produits (1 258 € par habitant), soit un solde de 1 658 000 € (221 € par habitant)[A2 1],[A2 2] :

  • le principal pôle de dépenses de fonctionnement est celui des charges de personnels[Note 3] pour 4 597 000 € (59 %), soit 613 € par habitant, ratio supérieur de 19 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (513 € par habitant). En partant de 2009 et jusqu'à 2013, ce ratio augmente de façon continue de 590 € à 613 € par habitant ;
  • la plus grande part des recettes est constituée des impôts locaux[Note 4] pour une somme de 4 198 000 € (44 %), soit 559 € par habitant, ratio supérieur de 25 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (448 € par habitant). Sur les 5 dernières années, ce ratio augmente de façon continue de 495 € à 559 € par habitant.

Les taux des taxes ci-dessous sont votés par la municipalité de Langueux[A2 3]. Ils ont varié de la façon suivante par rapport à 2012[A2 3] :

La section investissement[Note 5] se répartit en emplois et ressources. Pour 2013, les emplois comprennent par ordre d'importance[A2 4] :

  • des dépenses d'équipement[Note 6] pour un montant de 2 582 000 € (55 %), soit 344 € par habitant, ratio inférieur de 11 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (385 € par habitant). Sur la période 2009 - 2013, ce ratio fluctue et présente un minimum de 173 € par habitant en 2009 et un maximum de 344 € par habitant en 2013 ;
  • des remboursements d'emprunts[Note 7] pour 1 010 000 € (22 %), soit 135 € par habitant, ratio supérieur de 71 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (79 € par habitant).

Les ressources en investissement de Langueux se répartissent principalement en[A2 4] :

  • nouvelles dettes pour 750 000 € (16 %), soit 100 € par habitant, ratio supérieur de 25 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (80 € par habitant). Depuis 5 ans, ce ratio fluctue et présente un minimum de 0 € par habitant en 2012 et un maximum de 100 € par habitant en 2013 ;
  • subventions reçues pour un montant de 471 000 € (10 %), soit 63 € par habitant, ratio voisin de la valeur moyenne de la strate.

L'endettement de Langueux au peut s'évaluer à partir de trois critères : l'encours de la dette[Note 8], l'annuité de la dette[Note 9] et sa capacité de désendettement[Note 10] :

  • l'encours de la dette pour une somme de 11 629 000 €, soit 1 550 € par habitant, ratio supérieur de 76 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (881 € par habitant). En partant de 2009 et jusqu'à 2013, ce ratio diminue de façon continue de 2 031 € à 1 550 € par habitant[A2 5] ;
  • l'annuité de la dette pour une somme de 1 413 000 €, soit 188 € par habitant, ratio supérieur de 68 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (112 € par habitant). Sur la période 2009 - 2013, ce ratio fluctue et présente un minimum de 188 € par habitant en 2013 et un maximum de 217 € par habitant en 2011[A2 5] ;
  • la capacité d'autofinancement (CAF) pour une valeur de 1 936 000 €, soit 258 € par habitant, ratio supérieur de 43 % à la valeur moyenne pour les communes de la même strate (181 € par habitant). En partant de 2009 et jusqu'à 2013, ce ratio fluctue et présente un minimum de 235 € par habitant en 2010 et un maximum de 266 € par habitant en 2012[A2 6]. La capacité de désendettement est d'environ 6 années en 2013. Sur une période de 14 années, ce ratio présente un minimum d'environ 5 années en 2004 et un maximum d'environ 13 années en 2008.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Langueusiens.

En 2012, la commune comptait 7 275 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 11],[Note 12].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 280 1 278 1 311 1 781 2 000 1 962 2 120 2 236 2 329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 420 2 638 2 747 2 795 2 893 2 900 2 855 2 940 2 808
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 685 2 401 2 424 2 204 2 253 2 274 2 294 2 201 2 342
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
2 584 2 951 3 838 4 767 5 938 6 248 6 802 7 243 7 275
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Sports[modifier | modifier le code]

  • Tennis, il existe un club public faisant partie de la FFT, entretenant trois courts couverts ainsi que deux courts non couverts libre d'accès.
  • Basket, il existe un club public faisant partie de la FFBB, entretenant une salle couverte.
  • Judo, il existe un club public faisant partie de la FFJ.
  • Football, US Langueux (division d'honneur) entraîneur Gérald Ropers.
  • Le Kidman Club (Division long du Sboob).
  • Athlétisme : la Corrida de Langueux, épreuve de 10 km, se dispute tous les ans depuis 1991.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Tout à l'est de la ville, ce situe la plus grande zone commerciale du département.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices religieux et civils[modifier | modifier le code]

Viaduc de Douvenant


Parc de Boutdeville[modifier | modifier le code]

Musée de la Briqueterie

Au bord de la baie de Saint-Brieuc, l'ancienne briqueterie de Saint-Ilan est devenu un musée consacré à l'histoire de la baie. Trois thèmes sont abordés dans ce musée : la briqueterie, le maraichage et les Chemins de fer des Côtes-du-Nord.

L'Association des chemins de fer des Côtes-du-Nord occupe une partie du terrain. Les bénévoles ont reposé de la voie et restauré du matériel ferroviaire historique. Pendant l'été, il est possible d'emprunter ce petit train touristique unique en Bretagne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

La commune ne possède pas de Blason. Cependant, elle possède un logo : l'inscription Ville de Langueux en noir avec le dessin d'une mouette de couleur bleu[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette sous-section Finances locales est issue d'une synthèse des données du site alize2.finances.gouv.fr du ministère de l'Économie et des Finances. Elle est présentée de façon standardisée pour toutes les communes et ne concerne que le périmètre municipal. Pour constituer cette partie, l'outil Finances locales version 1.2.1 : Yin Yang Kappa Logo de l'outil Finances localesLettre grecque Kappa en majuscule et minuscule a effectué la synthèse des 98 pages du site alize2.finances.gouv.fr concernant Langueux. Finances locales est un logiciel libre distribué en copyleft sous licence GNU GPL version 3.
  2. La « section de fonctionnement » est constituée des dépenses courantes et récurrentes nécessaires au bon fonctionnement des services municipaux et à la mise en œuvre des actions décidées par les élus, mais sans influence sur la consistance du patrimoine de la commune.
  3. Les « charges de personnel » regroupent les frais de rémunération des employés par la commune.
  4. Les « impôts locaux » désignent les impôts prélevés par les collectivités territoriales comme les communes pour alimenter leur budget. Ils regroupent les impôts fonciers, la taxe d'habitation ou encore, pour les entreprises, les cotisations foncières ou sur la valeur ajoutée.
  5. La section « investissement » concerne essentiellement les opérations visant à acquérir des équipements d’envergure et aussi au remboursement du capital de la dette.
  6. Les « dépenses d’équipement » servent à financer des projets d’envergure ayant pour objet d’augmenter la valeur du patrimoine de la commune et d’améliorer la qualité des équipements municipaux, voire d’en créer de nouveaux.
  7. Les « remboursements d'emprunts » représentent les sommes affectées par la commune au remboursement du capital de la dette.
  8. L'« encours de la dette » représente la somme que la commune doit aux banques au de l'année considérée
  9. L'« annuité de la dette » équivaut à la somme des intérêts d'emprunts de la commune et du montant de remboursement du capital au cours de l'année
  10. La « capacité de désendettement » est basée sur le ratio suivant défini par la formule : ratio = encours de la dette/capacité d'autofinancement. Ce ratio montre, à un instant donné, le nombre d'années qui seraient nécessaires au remboursement des dettes en considérant les ressources de Langueux.
  11. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  12. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Base de données du ministère du Budget, relative aux comptes des communes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]