Langues tasmaniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langues tasmaniennes

Les langues tasmaniennes ou le tasmanien (en langue locale : palawa[réf. nécessaire]) sont les langues autochtones de l’île de Tasmanie, utilisées par aborigènes de Tasmanie. Ces langues furent parlées pour la dernière fois en tant que langues de communication quotidienne durant les années 1830, jusqu'à ce que Fanny Cochrane Smith, dernière personne à parler le tasmanien, ne décède en 1905.

Trois douzaines de listes de mots attestant des langues tasmaniennes ont été conservées, les plus fournies étant celles de Joseph Milligan[1] et de George Augustus Robinson.

En 1992, un programme a été lancé afin de reconstruire une semble tasmanienne véhiculaire, le palawa kani, dans le cadre d'un programme de récupération linguistique financé par le Commonwealth et à l'échelle nationale[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. J. Milligan, 1859. Vocabulary of the Aboriginal Tribes of Tasmania, vol. III of the Papers and Proceedings of the Royal Society of Van Dieman's Land. Hobart.
  2. (en) Christopher D. Berk, « Palawa Kani and the Value of Language in Aboriginal Tasmania », Oceania, vol. 87, no 1,‎ , p. 2–20 (ISSN 1834-4461, DOI 10.1002/ocea.5148, lire en ligne, consulté le 2 juillet 2019)