Aller au contenu

Langues sotho-tswana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langues sotho-tswana
Pays Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Namibie, Zambie, Zimbabwe
Nombre de locuteurs environ 13 millions
Typologie à tons
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau du Botswana Botswana
Drapeau du Lesotho Lesotho
Drapeau du Zimbabwe Zimbabwe
Codes de langue
Type langue vivante
Glottolog soth1248

Les langues sotho-tswana sont un groupe étroitement lié de langues bantoues parlées en Afrique australe.

Le groupe est divisé en deux branches, Tswana et Sotho.

La branche Tswana (ou Sotho de l'Ouest) est elle-même formée de deux composantes principales, le Tswana (ou Setswana) et le Kgalagadi.

Le Tswana comprend les dialectes Hurutshe, Kgatla, Kwena, Lete, Mélété, Ngwaketse, Ngwatu, Rolong, Tawana, Thlaro, Tlahaping, Tlhaping, Tlharo et Tlokwa.

Le Kgalagadi comprend quant à lui les dialectes Kgalagadi bon (Kgalagadi proprement dit), ainsi que Balaongwe, Kenyi, Khakhae, Koma, Ngologa, Pedi, Phaleng, Rhiti, Shaga et Siwane.

La branche Sotho est également formée de deux composantes, le Sesotho-Lozi et le Sotho du Nord.

Le Sesotho-Lozi est composé du Sotho du Sud (Sesotho), avec les dialectes Phuthi et Taung, et du Lozi (Silozi ou Rozi).

Le Sotho du nord (Sesotho sa Leboa) est quant à lui composé du Birwa, du Lovedu et principalement du Sepedic, qui comprend les dialectes Pedi et Tswapong. Le Pedi est lui-même formé des dialectes Sehananwa (GaMmalebogo-Makgababeng), Sekgaga (Grand Lebowakgomo), Sekhutswe, Sekopa, Masemola (GaMasemola), Sekone (GaMatlala-Moletši), Sepai, Phalaborwa, Sepulana/Sepulane (Mashishing-Bushbuckridge), Setlokwa (Botlokwa et GaManthata) et Tšhwene (GaTšhwene).

Organigramme

[modifier | modifier le code]


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
langues
sotho-tswana
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tswana
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sotho
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Setswana
 
Kgalagadi
 
 
 
Sesotho-Lozi
 
 
 
 
 
 
 
Sotho du Nord
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hurutshe, Kgatla, Kwena, Lete, Mélété, Ngwaketse, Ngwatu, Rolong, Tawana, Thlaro, Tlahaping, Tlhaping, Tlharo, Tlokwa
 
Kgalagadi, Balaongwe, Kenyi, Khakhae, Koma, Ngologa, Phaleng], Rhiti, Shaga, Siwane
 
Sotho du Sud
 
Lozi
 
Birwa
 
Lovedu
 
Sepedic
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Phuthi
 
Taung
 
 
 
 
 
 
 
Pedi
 
Tswapong
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sehananwa, Sekgaga, Sekhutswe, Sekopa, Masemola, Sekone, Sepai, Phalaborwa, Sepulana, Setlokwa, Tšhwene

Localisation

[modifier | modifier le code]
Densité des locuteurs de sotho-tswana en Afrique du Sud (2011).
  • < 1 locuteur /km2
  • 1 – 3 locuteurs /km2
  • 3 – 10 locuteurs /km2
  • 10 – 30 locuteurs /km2
  • 30 – 100 locuteurs /km2
  • 100 – 300 locuteurs /km2
  • 300 – 1 000 locuteurs /km2
  • 1 000 – 3 000 locuteurs /km2
  • > 3 000 locuteurs /km2

Les langues sotho-tswana sont parlées dans plusieurs États d'Afrique australe : en Afrique du Sud, au Botswana, au Lesotho, au Zimbabwe, ainsi que dans une moindre mesure au Mozambique, en Namibie et en Zambie.

Le « Sotho du Nord » est un terme utilisé pour rassembler divers dialectes, plutôt qu'une véritable langue. Il permet de regrouper les dialectes qui ne sont ni du Sotho du Sud, ni du Tswana[1]. Parmi ces dialectes, on trouve le Pedi (Sepedi), le Tswapo (Setswapo), le Lovedu (Khilobedu), le Pai et le Pulana. Cependant, Maho (2002) exclut le Kutswe, le Pai, et le Pulana des langues sotho-tswana.

Le Lozi est parlé en Zambie et au nord-est de la Namibie (dans la région de Caprivi). Elle est distincte des autres langues sotho-tswana en raison de fortes influences linguistiques du Luyaana, et peut-être d'autres langues de la Zambie et de la région de Caprivi.

Intercompréhension

[modifier | modifier le code]

Les différents dialectes de Tswana, en Sotho du Sud et en Sotho du Nord sont mutuellement intelligibles. En plusieurs occasions, la création d'un seul et unique langage Sotho–Tswana a été proposé[2],[3].

Classification

[modifier | modifier le code]

Dans la classification de Malcolm Guthrie, les langues sotho-tswana sont classées sous l'étiquette S. 30, dans la famille des langues bantoues[4].

Dans ce même classement, le Lozi a été répertorié en K. 21, mais il est maintenant classé dans les langues sotho-tswana[5].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Doke 1954.
  2. (en) Eric P. Louw, « Language and National Unity in a Post-Apartheid South Africa », Critical Arts,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Neville Alexander, « Language Policy and National Unity in South Africa/Azania »,
  4. Guthrie, Malcolm (1967-1971). Comparative Bantu: An Introduction to the Comparative Linguistics and Prehistory of the Bantu Languages. (Volumes 1-4). Farnborough: Gregg International, cf. the CBOLD Guthrie name list « Copie archivée » (version du sur Internet Archive)
  5. Gowlett, Derek. (2003). Zone S. In D. Nurse & G. Philippson (eds.), The Bantu Languages, 609-638. London: Curzon/Routledge
  • (en) Clement M. Doke, The Southern Bantu Languages, Oxford, Oxford University Press, coll. « Handbook of African Languages »,

Articles connexes

[modifier | modifier le code]