Langues kordofaniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les langues kordofaniennes forment un groupe de langues parlées par environ 132 000 personnes autour des monts Nouba dans la région de Kordofan au Soudan. Selon les auteurs, elles sont soit classées dans le groupe des langues nigéro-congolaises, soit considérées comme un groupe de même importance formant l'ensemble des langues nigéro-kordofaniennes.

Classification[modifier | modifier le code]

Dans la classification de Schadeberg (1989), les langues kordofaniennes se répartissent en quatre groupes[1]

  • Langues heiban
    • koalib
  • Langues talodi
    • ngile
    • dengebu
    • tocho
    • jomang
    • nding

tegem

  • Langues rashad
    • tagoi, qui constitue un continuum linguistique, avec les parlers tagoy (ou goy), orig (ou turjok), umale (ou tumale), entre autres.
    • tegali, qui est un second continuum linguistique, constitué du gom (ou rashad), du tegali, et d'autres variétés.
  • Langues katla
    • kalak
    • lomorik

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schadeberg, 1989, pp. 68-70.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Quint, Nicolas, Phonologie de la langue koalibe. Dialecte réré (Soudan), Paris, l'Harmattan, 2006 (ISBN 2-296-00491-1).
  • (en) Schadeberg, Thilo, Kordofanian, dans John Bendor-Samuel (dirigé par), The Niger-Congo Languages: A Classification and Description of Africa's Largest Language Family, pp. 67-80, Lanham, University Press of America, 1989 (ISBN 978-0819173751).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]