Langues iraniennes occidentales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues iraniennes occidentales
Pays Iran, Irak, Turquie, Syrie, Afghanistan, Tadjikistan, Pakistan
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 ira[1]
ISO 639-5 ira[1]
IETF ira[1]
Carte de répartition des langues iraniennes

Les langues iraniennes occidentales forment une branche des langues iraniennes. Elles se distinguent des langues iraniennes orientales.

Les langues iraniennes occidentales se répartissent en deux sous-branches, les langues iraniennes du Sud-Ouest et les langues iraniennes du Nord-Ouest. Cette division est très ancienne : elle existait déjà dans l'Antiquité sous la forme de différences entre vieux-perse (Sud-Ouest) et mède (Nord-Ouest). Elle s'observe notamment dans le produit phonétique différent de la satémisation des consonnes *, *ǵ, *ǵʰ (palato-vélaires) de l'indo-européen commun : elles aboutissent à θ (évoluant ensuite en h) et d dans les langues du Sud-Ouest, mais à s et z dans les langues du Nord-Ouest.

Périodisation des langues iraniennes occidentales[modifier | modifier le code]

Période du vieil iranien[modifier | modifier le code]

À l'époque du vieil iranien, les langues iraniennes occidentales sont essentiellement représentées par le vieux-perse. On connaît aussi quelques éléments du mède, notamment par des noms propres et des emprunts en vieux-perse (repérables à leur phonétique).

Période du moyen iranien[modifier | modifier le code]

La branche du Sud-Ouest est représentée par le moyen-perse (également appelé pehlevi), celle du Nord-Ouest par le parthe.

Période de l'iranien moderne[modifier | modifier le code]

Les principales langues iraniennes occidentales contemporaines sont le persan, le kurde, le zazaki et le baloutche, ainsi que de nombreuses langues de plus faible extension qui tendent souvent aujourd'hui à être recouvertes par le persan.

Classification[modifier | modifier le code]

Le signe † signale une langue morte.

arbre des langues iraniennes

Le parachi et l'ormuri sont de classification incertaine entre langues iraniennes occidentales et orientales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c code générique

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Oranskij, Iosif M., Les langues iraniennes, traduit par Joyce Blau, Institut d'études iraniennes de l'Université de la Sorbonne Nouvelle, documents et ouvrages de référence 1, Paris : Librairie C. Klincksieck, 1977 (ISBN 2-252-01991-3)
  • (en) Encyclopædia Iranica, article Dialectology

Voir aussi[modifier | modifier le code]