Langues gour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Langues gur)
Aller à : navigation, rechercher
Langues gour
Pays Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali, Niger, Togo
Région Afrique de l'Ouest
Classification par famille

Les langues gour, anciennement appelées langues voltaïques, sont une branche de la famille de langues nigéro-congolaises. Elles sont parlées au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Mali, au Niger et au Togo.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Gour est un néologisme que le linguiste allemand Gottlob Krause (de) a tiré en 1895 de la même première syllabe qui s'entend dans différents ethnonymes de peuples dont il a perçu la parenté linguistique : Gourmantché, Gourounsi, …

Classification[modifier | modifier le code]

gour du Nord


oti–volta (28 langues, dont moré, mamprusi, dagbani et gourmantché)



bwa (bwamu, bomu, bobo-wule)




koromfe



gour du Sud


gourounsi (20 langues, dont kabiyè)




cerma–tchourama (cerma, tchourama)



lobi–dyan (lobi, dyan)





doghose–gan (dogosé, kaansa, khisa)



? dogoso–khe (dogoso, khe)



Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel N. A. Mensah, Atlas des langues gur de Côte d'Ivoire, Agence de Coopération Culturelle et Technique, Niamey ; Université d'Abidjan, Institut de Linguistique Appliquée, Abidjan, 1983, 318 p.
  • N. Nikiema, Orthographe standard et harmonisée des langues gur, Le Cap, 2005, 20 p.
  • André Prost, Contribution à l'étude des langues voltaïques, IFAN, Dakar, 1964, 461 p.
  • Manfred von Roncador et Gundrun Miehe (et al.), Les langues gur (voltaïques) : bibliographie commentée et inventaire des appellations des langues, Köppe, Cologne, 1998, 283 p. (ISBN 3896451111)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]