Langues dené-caucasiennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les langues dené-caucasiennes dans le monde

Les langues dené-caucasiennes désignent une hypothétique superfamille de langues, dont l'existence est rejetée par une grande majorité de linguistes.

Elle regrouperait six familles de langues [1]:

  1. Na-dené (amérindien)
  2. Ienisseïen (dont le seul représentant encore parlé est le kete)
  3. Sino-tibétain
  4. Bourouchaski (langue isolée au nord du Pakistan, comportant deux dialectes)
  5. Langues caucasiennes : Caucasien du nord (deux familles : langues abkhazo-adygiennes et langues nakho-daghestaniennes)
  6. Basque

Le na-dené est situé en Amérique du Nord et les quatre autres familles en Eurasie. Le burushaski est au contact du tibétain, les autres familles sont au contact des hypothétiques super-familles eurasiatique en Eurasie (ou superfamille nostratique en y ajoutant les familles kartvélienne, élamo-dravidienne et afro-asiatique) et amérinde en Amérique du Nord.

La cartographie conjointe de l'eurasiatique et de l'amérinde fait apparaître en creux un immense archipel linguistique qui s'étend sur trois continents (du golfe de Gascogne à la baie d'Hudson et au golfe du Mexique) qu'il est tentant de chercher à apparenter même si la structuration génétique de cet ensemble est très spéculative.

Des travaux récents du linguiste Edward Vajda ont permis en 2008 de rapprocher les familles Na-Déné et Ienisseïenne[2] selon une méthode approuvée par la majorité des linguistes. L'existence de la famille déné-ienisseïenne peut donc être considérée comme prouvée avec une certitude très raisonnable.

Les étapes de la description de cette super famille[modifier | modifier le code]

  1. Sergueï Starostine (années 1980) : Caucasien du Nord + Sino-tibétain + Ienisseïen = Sino-caucasien
  2. Sergueï Nikolaïev (années 1980) : Caucasien du Nord + Na-Dené = Dené-caucasien restreint
  3. Sergueï Nikolaïev (1991) : Na-dené + Sino-caucasien = Dené-caucasien élargi
  4. John Bengtson (en) (1996) : Dené-caucasien + Buruchaski + Euskarien = Dené-caucasien actuel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Merrit Ruhlen, « Une nouvelle famille de langue : le Déné-Caucasien », Dossier Pour la Science, no 17,‎
  2. (en) « Dene-Yensieian Workshop 2012, Edward Vajda », sur Youtube,‎ (consulté le 14 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]