Langues iraniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Langue iranienne)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les langues iraniennes. Pour les peuples iraniens, voir Peuples iraniens.
Langues iraniennes
Région Iran, Kurdistan, Caucase, Afghanistan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Pakistan ; historiquement, steppe pontique ainsi que de larges parties de l'Asie centrale
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 ira
ISO 639-5 ira
IETF ira
Carte de répartition des langues iraniennes

Les langues iraniennes sont un groupe de langues indo-européennes, subdivision de la branche indo-iranienne.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser leur nom, leur extension géographique ne se limite nullement au territoire de la République islamique d'Iran. Au contraire, cette famille s'étend sur un vaste territoire au Moyen-Orient (dans les regions kurdophones de Turquie, de Syrie et d'Irak), dans le Caucase (en Ossétie et dans certaines régions tatophones d'Azerbaïdjan), ainsi qu'en Asie centrale (en Iran, en Afghanistan, au Tadjikistan, et au Pakistan). À cela s'ajoute enfin le grand nombre de locuteurs des communautés émigrées, notamment kurdes.

Périodisation des langues iraniennes[modifier | modifier le code]

L'histoire des langues iraniennes commence au début du IIe millénaire av. J.-C., quand elles se séparent des langues indo-aryennes avec lesquelles elles formaient, jusque-là, les langues indo-iraniennes[1].

Le vieil-iranien[modifier | modifier le code]

Cette période s'étend du IIe millénaire av. J.-C. aux IVe – IIIe siècles av. J.-C. Elle est essentiellement connue par des monuments anciens dans deux langues, l'avestique et le vieux-perse.

Le moyen-iranien[modifier | modifier le code]

Il suit la période du vieil iranien et dure jusqu'aux VIIIe – IXe siècles. Plusieurs langues sont attestées : le moyen-perse, le parthe, le khotanais, le sogdien, le bactrien et le chorasmien, mais les documents datent essentiellement de la fin du moyen-iranien[2].

L'iranien moderne[modifier | modifier le code]

À partir des VIIIe – IXe siècles, une riche littérature est connue en persan classique. Les langues contemporaines apparaissent.

Classification[modifier | modifier le code]

Le signe † signale une langue morte.

arbre des langues iraniennes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oranskij, 1977, p. 24
  2. Oranskij, 1977, p. 25

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Oranskij, Iosif M., Les langues iraniennes, traduit par Joyce Blau, Institut d'études iraniennes de l'Université de la Sorbonne Nouvelle, documents et ouvrages de référence 1, Paris : Librairie C. Klincksieck, 1977 (ISBN 2-252-01991-3)
  • (en) Encyclopædia Iranica, article Dialectology

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]