Langolen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langolen
Image illustrative de l'article Langolen
Blason de Langolen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Briec
Intercommunalité Communauté de communes du pays Glazik
Maire
Mandat
Didier Roignant
2008-2014
Code postal 29510
Code commune 29110
Démographie
Gentilé Langolinois, Langolinoise
Population
municipale
884 hab. (2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 04″ N 3° 54′ 41″ O / 48.067778, -3.911389 ()48° 04′ 04″ Nord 3° 54′ 41″ Ouest / 48.067778, -3.911389 ()  
Altitude Min. 70 m – Max. 208 m
Superficie 17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Langolen

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Langolen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Langolen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Langolen
Liens
Site web Site de la commune

Langolen [lɑ̃gɔlɛ̃], située dans la Vallée de l'Odet, est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Trève de la paroisse de Briec sous l'Ancien Régime, Langolen se démarque des autres trèves par des velléités d'indépendance. En 1492, les Trèviens réclament de ne plus être tenus de fréquenter l'église paroissiale.

Révolution française[modifier | modifier le code]

Au printemps 1796, chargés par De Bar « de rallier des mécontents du côté de Carhaix et d'étendre l'insurrection dans le Finistère, des racoleurs parcoururent les campagnes de Langolen, Coray, Trégourez, Leuhan, Laz, prenant le nom des déserteurs, des conscrits et même des hommes mariés, et les avertissant, avec des menaces, de se tenir prêts quand on viendrait les réunir »[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
726 591 899 1 107 882 876 906 922 911
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
934 944 940 912 963 992 995 1 154 1 238
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 248 1 206 1 176 1 023 1 056 1 053 1 076 979 898
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
833 773 692 641 648 684 744 775 881
2011 - - - - - - - -
884 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Trohanet et son parc, classés monument historique par arrêté du , propriété depuis 1988 de Baudoin de Pimodan, sont ouverts l'été au public, sur rendez-vous[4]. Le château actuel date du XVIIe siècle, même si ses façades sud et est ont été refaites vers 1880 et des dépendances construites à la même époque. Le parc paysager a été aménagé par les frères Bühler en 1872[5]. Le château fut la propriété de l'amiral Pierre-Paul de La Grandière au début du XXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marie de Kerstrat, nom d'usage de Marie de Tréouret (1841-1920), pionnière du tourisme dans la région de Pont-l'Abbé et de la diffusion des spectacles cinématographiques au Canada et aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Bernard, Recherches sur la Chouannerie dans le Finistère, revue "Annales de Bretagne", 1937, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k115338s/f112.image.r=Perguet.langFR
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. http://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/decouverte-le-chateau-de-trohanet-a-langolen-31-07-2012-1792090.php
  5. http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA29002870

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pour en savoir plus :

Langolen, Chronique d'un village de Basse-Bretagne, Annick Le Douget, Briec-de-l'Odet, 1998.
Marie de Kerstrat, l'aristocrate du cinématographe, Serge Duigou, Éditions Ressac, 1987.