Landudec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landudec
La mairie (Ti Kêr).
La mairie (Ti Kêr).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Quimper
Canton Plonéour-Lanvern
Intercommunalité Haut Pays Bigouden
Maire
Mandat
Noël Cozic
2014-2020
Code postal 29710
Code commune 29108
Démographie
Gentilé Landudécois
Population
municipale
1 389 hab. (2014)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 04″ nord, 4° 20′ 07″ ouest
Altitude Min. 33 m – Max. 131 m
Superficie 20,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Landudec

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Landudec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landudec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landudec
Liens
Site web Site officiel

Landudec [lɑ̃dydɛk] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France. Landudec fait partie de l'entité de tradition dite pays Bigouden.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Landudec

Landudec est une commune de 1200 habitants pour une superficie de 2056 hectares, située entre le Pays Glazik et le Cap Sizun, entre le Pays Bigouden et le Penn Sardin. Appartenant à la [Communauté de communes du Haut Pays Bigouden]], Landudec est une commune rurale dotée d'une vingtaine d'exploitations agricoles. Cependant les deux tiers de la population se trouvent dans le bourg.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Landudoc en 1313, Landudeuc en 1405, Landudec en 1516, Landudec en 1536, Landudu en 1630, Landudec en 1826 [1].

Landudec tient son nom de Saint Tudec ou Tadec qui était un moine de Landévennec au VIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Landudec est l'une des paroisses qui furent fondées lors de la colonisation de l'Armorique par les Bretons insulaires.

Landudec tient son nom de Saint Tudec ou Tadec qui était un moine de Landévennec au VIe siècle et fut massacré à l'autel de Daoulas par un comte du Faou farouche païen, qui était furieux de l'extension rapide que prenait le christianisme dans le pays.

Deux lieux ont beaucoup marqué la commune : le château fort de Ty-Varlen détruit vers 1767, et le château du Guilguiffin datant du XVIIIe siècle.

Dès le début du Moyen Age, Landudec, trève de Plogastel, est dominé par la famille noble des Tyvarlen. Cette dynastie se fond ensuite dans celle des Plœuc, qui réside dans le château de Guilguiffin à la suite du mariage en 1580 de Jean de Plœuc avec Anne, aînée des quatre filles de Nicolas de Tyvarlen. Au XVIIIe siècle, deux membres de la famille de Plœuc sont évêques de Cornouaille. La Révolution divise cette famille, dont le château est néanmoins épargné. Le clergé local est également déchiré à cette époque, sous l'impulsion du recteur jureur Coroller, dénonciateur de ses collègues réfractaires, qui devient également maire de la commune.

Située au carrefour des voies de communication de Pont L'Abbé à Douarnenez, et de Quimper à Audierne, la commune de Landudec est à la charnière de plusieurs modes vestimentaires des Pays Bigouden, Glazig et Capiste. Le costume local en est la résultante.

En 1759, une ordonnance de Louis XV ordonne à la paroisse de Landudec de fournir 14 hommes et de payer 91 livres pour « la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne »[2].

L'abbé Raguenès [Raguenez], originaire de Crozon, vicaire insermenté de Landudec, arrêté au village de Goandour en Crozon, fut guillotiné à Quimper le [3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? en cours Noël Cozic DVD Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
705 770 729 812 896 933 979 1 037 1 077
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 051 1 000 1 047 1 033 1 082 1 162 1 273 1 380 1 511
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 423 1 522 1 559 1 573 1 598 1 573 1 534 1 378 1 292
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 265 1 212 1 203 1 232 1 183 1 154 1 293 1 360 1 389
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Anne-et-Saint-Tudec[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Anne-et-Saint-Tudec, de style néo-gothique, reconstruite en 1904, ne comporte qu'un nombre limité de vestiges de l'ancien édifice (porche et clocher) ainsi que quelques ornements intérieurs, dont un retable du Rosaire de 1701, un retable de Sainte-Anne, une pietà, une statue polychrome de saint Tudec et un maître-autel orné d’une remarquable Dernière Cène. L’édifice a été entièrement restauré de 2002 à 2004.


Autres[modifier | modifier le code]

  • Lannouchen
  • Le château détruit de Tyvarlen dont il ne reste plus que le moulin ; les pierres ont servi à l'édification du château du Guilguiffin, achevé en 1760.
  • L'enceinte de Kerhascoët datée du haut Moyen Âge[6].
  • Le retranchement de Guiguiffin ou Coat ar Traon du haut Moyen Âge[6].

Landudec dans les arts et la littérature[modifier | modifier le code]

Charles Cottet, La Procession de la Fête-Dieu à Landudec vers 1902.

Charles Cottet a peint La Procession de la Fête-Dieu à Landudec vers 1902, tableau conservé au manoir de Kerazan, en Loctudy.

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

Gaston Conen de Saint-Luc (1840-1920) a consacré de nombreux écrits à l'histoire de Landudec, où il est mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office de la Langue Bretonne - Commune de Landudec, étude normative des toponymes, page 50
  2. "Ordonnance... portant imposition pour la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne", 1759, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97412315/f7.image.r=Plovan?rk=21459;2
  3. Joseph-Marie Téphany et Alain Dumoulin, "Vie de Mgr Joseph-Marie Graveran, évêque de Quimper et de Léon... : avec une notice sur M. l'abbé Dumoulin, émigré en Bohême en 1793 : et le récit de la mort sur l'échafaud en 1794 de M. Raguénés, prêtre de Crozon", 1870, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6370661m/f285.image.r=Crozon?rk=1459234;4 et René Kerviler, Recherches et notices sur les députés de la Bretagne aux États généraux, "Revue historique de l'Ouest", 1889, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k67165r/f19.image.r=Crozon?rk=150215;2
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. a et b L'ouest de la Cornouaille dans les tourments de l'histoire, guide de découverte sur le patrimoine fortifié du Pays Bigouden, du Cap-Sizun et du Pays de Douarnenez, Syndicat Mixte, Pointe du Raz, (ISBN 9782952581004), p. 2, et voir : Plan d'interprétation du patrimoine bâti de l'ouest de la Cornouaille.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • À la découverte du pays Bigouden, Marcellin Caillon, Pont-l'Abbé, 1980.
  • Châteaux et Manoirs en pays Bigouden, Serge Duigou, Quimper, Ressac, 1988. [sur le château du Guilguiffin]
  • Le Patrimoine des communes du Finistère, éditions Flohic, t. II, canton de Plogastel-Saint-Germain,1998.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Pays Bigouden

Liens externes[modifier | modifier le code]