Lancelot Voisin de La Popelinière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lancelot du Voisin (ou Voësin), sieur de La Popelinière, né vers 1541 en Bas-Poitou (actuel département de la Vendée), mort le 8 janvier 1608 à Paris, est un homme de guerre, historien et écrivain français.

Il est connu notamment pour sa rédaction des Trois Mondes et de L'Amiral de France sur la question coloniale.

La Popelinière est aussi l'auteur d'ouvrages importants sur l'histoire des guerres de Religion, à savoir La Vraye et entière Histoire (qui connaît trois éditions revues et augmentées de 1571 à 1578-1579), puis L'Histoire de France en 1581.

En 1599 il fait paraître une œuvre fondamentale concernant l'écriture de l'histoire à son époque : il s'agit de L'Histoire des Histoires. L'Idée de l'histoire accomplie. Plus le dessein de l'histoire nouvelle des François.

Eléments biographiques[modifier | modifier le code]

La Popelinière est né vers 1541 au logis familial de la Popelinière en Sainte-Gemme-la-Plaine. Ses parents, Joachim Voisin, seigneur de La Popelinière et Marie Le Tourneur sont représentatifs de la petite noblesse bas-poitevine naissante, enrichie par la carrière des armes et le négoce, puis par la gestion des fermes des abbayes de Moreilles et de Saint-Michel-en-l'Herm, dans le Marais poitevin. La Popelinière reçoit d'ailleurs sa première instruction de l'abbé de Moreilles, avant de fréquenter le Collège royal et plusieurs universités. Il étudie notamment à Poitiers et à Toulouse, où il s'imprègne de l'humanisme du temps.

Converti au protestantisme à l'âge de 16 ans, il fait partie des étudiants qui se révoltent contre le Parlement de Toulouse en 1562, au début de la guerre civile. Il combattra dans les rangs huguenots pendant quinze ans, tout en se livrant, lors des moments de répit, à des études érudites en histoire. Il prit part aux premières guerres civiles et, dans la cinquième guerre de Religion, celle de 1574-76, commanda l'expédition des protestants contre l'île de Ré. À partir de l'édit de Beaulieu, confirmant la paix d'Etigny-lès-Sens (mai 1576), il ne s'occupa que de travaux littéraires. Il devient l'ami de l'abbé de Saint-Michel-en-l'Herm. Sa modération et sa tolérance religieuse lui donnent un rôle de négociateur et de médiateur entre les partis opposés.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Des entreprises et ruses de guerre... ou le vray pourtrait d'un parfait général d'armée (traduction depuis l'italien, 1571) disponible sur Google Livres
  • La Vraye et entière histoire des troubles et choses mémorables avenues tant en France qu'en Flandres, et pays circonvoisins depuis l'an 1562 (3 éditions revues et augmentées de l'une à l'autre en 1571, 1572, 1578-1579) disponible sur Google Livres
  • Histoire de France depuis l'an 1550 jusqu'à ce temps (2 vol., 1581, rééd. à partir de 2011) T. I, T. II disponible sur Google Livres
  • Les Trois Mondes (1582, rééd. 1582 et 1997) disponible sur Internet Archive
  • L'Amiral de France (1584, rééd. 1584) disponible sur Google Livres
  • Histoire des Histoires (1599, rééd. 1989) disponible sur Google Livres
  • Histoire de la conquête des pays de Bresse et de Savoie (1601) disponible sur Bibliothèque de Genève (RERO) - e-rara
  • Atlas Minor (traduction en français depuis l'ouvrage de Mercator en latin, parution posthume en plusieurs éditions à partir de 1609) disponible sur Google Livres

Source[modifier | modifier le code]

  • Les Trois Mondes de La Popelinière. Édition établie et annotée par Anne-Marie Beaulieu, Genève, Droz, 1997, 530 p.
  • La Popelinière, L'Histoire de France, édition critique annotée sous la direction de Denise Turrel, Genève, Droz, 2011 et 2016, 2 vol. (travail en cours de réalisation)
  • La Popelinière, La vraye et entière histoire des troubles et choses mémorables, advenues tant en France qu'en Flandres, & pays circonvoisins, depuis 1562, 1573

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pascal Rambeaud, "La vie de Lancelot Voisin, sire de La Popelinière" dans La Popelinière, L'Histoire de France, éd. critique sous la dir. de Denise Turrel, Genève, Droz, 2011, vol. 1, p. 23-41


Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]