Lampropeltis mexicana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lampropeltis mexicana
Description de cette image, également commentée ci-après
Lampropeltis mexicana greeri
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Lampropeltis

Nom binominal

Lampropeltis mexicana
(Garman, 1884)

Synonymes

  • Ophibolus triangulus mexicanus Garman, 1884
  • Coronella leonis Günther, 1893
  • Lampropeltis mexicana leonis (Günther, 1893)
  • Oreophis boulengeri Dugès, 1897
  • Lampropeltis thayeri Loveridge, 1924
  • Lampropeltis greeri Webb, 1961
  • Lampropeltis mexicana greeri Webb, 1961

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Lampropeltis mexicana, le Serpent-roi de San Luis, est une espèce de serpent de la famille des Colubridae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique du Mexique. Elle se rencontre entre 1 300 et 2 400 m d'altitude dans le sud du Nuevo León, dans l'ouest du San Luis Potosí, dans l’extrême Nord-Est du Jalisco, dans le nord-ouest du Guanajuato, dans l’extrême Ouest du Tamaulipas et dans l’extrême Sud-Est du Coahuila ainsi que dans les États d'Aguascalientes, du Durango et du Zacatecas[2].

Description[modifier | modifier le code]

Lampropeltis mexicana mesure en moyenne de 90 cm à 120 cm selon les espèces. Son dos est généralement gris argenté avec des bandes rouge vif bordées de noir qui peut virer au bordeaux.

Ce serpent vit dans les forêts de résineux de montagne. Il est essentiellement nocturne et mène une vie extrêmement discrète.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (18 décembre 2013)[3] :

  • Lampropeltis mexicana mexicana (Garman, 1884)
  • Lampropeltis mexicana thayeri Loveridge, 1924

Élevage en captivité[modifier | modifier le code]

Grace à sa taille inférieure aux pythons et de sa beauté, c'est un serpent assez commun en terrariophilie. Il se nourrit généralement de mort pour ne pas être blessé.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Garman, 1884 : The North American reptiles and batrachians. A list of the species occuring north of the Isthmus of Tehuantepec, with references. Bulletin of the Essex Institute, vol. 16, p. 1-46 (texte intégral).
  • Günther, 1893 : Reptilia and Batrachia, Biologia Centrali-Américana, Taylor, & Francis, London, p. 1-326 (texte intégral).
  • Loveridge, 1924 : A new snake of the genus Lampropeltis. Occasional papers of the Boston Society of Natural History, vol. 5, p. 137-139 (texte intégral).
  • Webb, 1961 : A new kingsnake from Mexico, with remarks on the mexicana group of the genus Lampropeltis. Copeia, vol. 1961, no 3, p. 326-333.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Philippe Gérard, Le Terrarium : Manuel d'élevage et de maintenance des animaux insolites (ISBN 2-915740-07-0), p. 126