Lampe à essence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La lampe à essence est une lampe fonctionnant à l’essence minérale pour l’éclairage domestique.


Choix de l’essence[modifier | modifier le code]

La densité de l’essence est de 650-700 contre 820-850 pour le pétrole. Au milieu du XIXe siècle, sa production est en plein essor pour une consommation assez réduite, car l’automobile n’a pas encore pris son essor ; ce qui permet d’avoir des essences moins chères que le pétrole lampant. La volatilité de l’essence pose le problème de sa manutention et de son usage ; elle ne peut en aucun cas être employée dans les lampes ou réchauds à pétrole.

En Amérique[modifier | modifier le code]

En dehors des lampes à pétrole, la lampe à essence débute en 1855 par les premiers essais réalisés par l’Américain Chamberlin.

En France[modifier | modifier le code]

En France, un ouvrier mineur, Alphonse Mille, dépose en 1857 un premier brevet de lampe dont le carburant était une essence de fabrication artisanale, le gaz-vapeur appelé gaz Mille.

Puis un autre industriel, Charles Pigeon crée une lampe à essence minérale dont le premier brevet est déposé le . Ce fut une longue épopée de développement et d'améliorations pour rendre cette lampe inexplosable, esthétique et bon marché.

De nombreux fabricants produisirent des copies de la lampe Pigeon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Pigeon, Lampes et réchauds par Jean-Pierre Gabriel, édition du Collectionneur, (ISBN 2909-450-15-5).

Liens internes[modifier | modifier le code]