Lamia Moubayed Bissat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lamia Moubayed Bissat (née en 1967 à Beyrouth) préside depuis avril 2000, l'Institut des Finances Basil Fuleihan, établissement public autonome opérant sous la tutelle du ministre libanais des Finances[1]. En 2018, Lamia Moubayed Bissat est nommée par le secrétaire général des nations membre du Comité d'Experts en Administration Publique (CEPA)[2]. Ce comité, composé de 24 experts du monde est chargé de guider l’implémentation de l'Agenda 2030, et en particulier l’objectif de développement durable 16[3].

Situation personelle[modifier | modifier le code]

Lamia Moubayed Bissat est née le 27 mars 1967 à Beyrouth (Liban). Son enfance fut marquée par la guerre civile libanaise (1975-1989)[4]. Elle a contribué, en 1991, à fonder la «Green Line», organisation non gouvernementale œuvrant pour la préservation de l’environnement au Liban. En 1988, Lamia Moubayed Bissat obtient son diplôme d'ingénieure agricole, suivi en 1990, d’une maîtrise en agroéconomie et développement de l'Université Américaine de Beyrouth (AUB)[5]. Plus tard, elle rejoint l'Ecole Supérieure des Affaires de Beyrouth pour poursuivre une maîtrise en administration des affaires (MBA)[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En 1992, Lamia Moubayed débute sa carrière en tant qu’économiste à l'Institut de Consultation et de Recherche au Liban (CRI), spécialisé dans le conseil aux entreprises et les études quantitatives et qualitatives sur le développement social et économique au Liban et dans la région MENA[5]. En 1995, elle rejoint le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à Beyrouth en qualité de chargée de programme[6]. En juillet 1999, Lamia Moubayed rejoint la Commission Économique et Sociale des Nations Unies pour l'Asie Occidentale (CESAO), organe subsidiaire du Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC)[6].

En 2000, le ministère français de l'Économie et des Finances a nommé Lamia Moubayed Bissat à la direction de l'Institut des Finances Basil Fuleihan au Liban[7]. L'institut qui a été créé pour servir de coopération bilatérale entre la France et le Liban, deviendra sous la direction de Lamia Moubayed une agence publique au sein du ministère des Finances libanais, autonome sur les plans financier et administratif. L'institut deviendra la référence en matière de gestion des finances publiques et de modernisation de l'État au Liban et dans la région MENA[8].

En 2015, Lamia Moubayed a rejoint l'Institut des Sciences Politique de l’Université Saint Joseph à Beyrouth où elle enseigne depuis, le management public[9].

Le 1er janvier 2018, le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, nomme Lamia Moubayed, pour un mandat de quatre ans pour faire partie du Comité des experts des Nations Unies pour l'administration publique (UNCEPA), organe subsidiaire du Conseil Économique et Social[10]. À ce titre, elle participe à l’évaluation des candidatures pour le Prix des Nations Unies pour le service public[11].

Lamia Moubayed est membre fondatrice du réseau GIFT-MENA des écoles de formation de la fonction publique du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, créé en 2006 à Beyrouth[12]. Elle a également contribué à la fondation du réseau MENAPAR de chercheurs en administration publique, basé à Bahreïn.

Afin de faciliter l'accès du public à l'information, elle inaugure à l'Institut des Finances, une bibliothèque publique comptant aujourd’hui plus de vingt-cinq mille références et initie la publication d’une série de guides intitulée "fiscal and financial awareness series" visant à sensibiliser les citoyens à la gestion des finances publiques et à faciliter leurs transactions fiscales[13],[14].

Dans une interview pour le magazine « Le commerce du Levant », Lamia Moubayed souligne que "la responsabilité de diriger ou de façonner l'action publique ne se limite plus à l'État et à ses bureaucraties. Aujourd'hui, la société civile et le secteur privé sont également impliqués dans ce processus et en sont responsables "[15].

Lamia Moubayed défend ardemment la mixité et lutte pour éliminer toute forme de discrimination à l'égard des femmes. Dans une interview pour « Executive Magazine », elle explique "qu’il est important de comprendre que le féminisme et l'autonomisation des femmes se font avec les hommes et non pas à leur détriment. La mixité permet d’aboutir à une meilleure gouvernance au sein des institutions publiques"[16].

Adhésions[modifier | modifier le code]

À partir de 2016, elle devient la représentante du Liban et des pays de la région MENA au conseil d'administration de « l'Association Internationale des Écoles et des Instituts d'Administration (IASIA) »[17].

  1. Membre - Greenline, depuis 1991[5].
  2. Membre - Association des Anciens élèves de l’Université Américaine de Beyrouth (AUB), depuis 1996[5].
  3. Membre - Syndicat des ingénieurs et architectes, depuis 1996[5].
  4. Présidente – Branche « Gouvernance des finances publiques » de l'initiative OCDE-MENA, depuis 2009[18].
  5. Membre fondatrice - Roads for Life "Fonds Talal Kassem pour les soins post-accidentels", depuis 2011[19].
  6. Membre - Comité régional d’experts des marchés publics du Groupe de la Banque mondiale, depuis avril 2013[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  1. "L'Institut des Finances, 20 ans de cooperation administrative franco-libanaise", L. Moubayed[22].
  2. "Un réseau des écoles de la fonction publique en méditérranée peut-il servir l'agenda de la gouvernance publique?", L. Moubayed[23].
  3. “L’avenir de l’Action Publique: Regards croisées autour de la méditerranée”, L. Moubayed, V. Potier & AB. Yakhlef[24].
  4. “From Government to Governance: How Will the Arab Region Meet the Goals of Sustainable Development in the Post 2015 Period?”, L. Moubayed[25].
  5. “Building capacities in public financial management in a post-conflict country: A practice from the Ministry of Finance and the Institute of Finance of Lebanon”, I. Ghandour, S. Hatem, L. Moubayed Bissat & C. Rihan[26].
  6. “Lebanon’s Experiment with Installing Competitive Recruitment”, L. Moubayed Bissat, S. Hatem & C. Rihan[27].
  7. “Why Civil Service Reform is Inevitable in Times of Crisis”, L. Moubayed Bissat[28].
  8. “Introducing a Gender-Driven Approach to Performance Budgeting: Austria”, L. Moubayed Bissat & M. Bsaibes[29].
  9. “Measuring the Public Sector Wage Bill”, L. Moubayed Bissat & I. Ghandour[30].
  10. The role of civil society in Rural Community Development: Two case studies from Lebanon, L. Moubayed[31].
  11. “Rural Community Development through Strengthening Institution Building: Two Case Studies from Lebanon”, L. Moubayed[32].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « About the Institute », sur IOF (consulté le 9 décembre 2019)
  2. « CEPA members 2018 - 2021 », sur publicadministration.un.org (consulté le 4 décembre 2019)
  3. (en-US) IISD's SDG Knowledge Hub, « CEPA Discusses Institutional Aspects of SDG 16 | News | SDG Knowledge Hub | IISD » (consulté le 4 décembre 2019)
  4. « “Me, Myself & Politics” unveils the untold story of Mrs. Lamia Moubayed Bissat » (consulté le 9 décembre 2019)
  5. a b c d e et f « Lamia Moubayed Bissat | Who is She in Lebanon », sur whoisshe.lau.edu.lb (consulté le 9 décembre 2019)
  6. a b c et d « Lamia Moubayed Bissat », sur www.csrlebanon.com (consulté le 9 décembre 2019)
  7. (en-US) « حديث المالية - عدد 8 », sur IOF (consulté le 9 décembre 2019)
  8. (en-US) « About the Institute », sur IOF (consulté le 9 décembre 2019)
  9. « [Site de l'Université Saint-Joseph de Beyrouth] - Institut des Sciences Politiques », sur isp.usj.edu.lb (consulté le 9 décembre 2019)
  10. (en-US) Lamia Moubayed Bissat, « Lamia Moubayed Bissat, Author at Executive Magazine » (consulté le 9 décembre 2019)
  11. « UNPSA Programme », sur publicadministration.un.org (consulté le 5 décembre 2019)
  12. « GIFT-MENA | Institut des Finances Basil Fuleihan - GIFT-MENA SECRETARIAT », sur gift-mena.org (consulté le 9 décembre 2019)
  13. « e-Library OPAC », sur library.institutdesfinances.gov.lb (consulté le 9 décembre 2019)
  14. (en-US) « حقك في الاعتراض », sur IOF (consulté le 9 décembre 2019)
  15. « Lamia Moubayed Bissat au service de la fonction publique - Mélanie Razzouk », sur Commerce du Levant, (consulté le 5 décembre 2019)
  16. (en-US) « Lamia Moubayed: At society’s service » (consulté le 5 décembre 2019)
  17. « IIAS », sur iias-iisa.org (consulté le 5 décembre 2019)
  18. (en) « Governance - Organisation for Economic Co-operation and Development », sur www.oecd.org (consulté le 5 décembre 2019)
  19. « Roads For Life | Our Members », sur www.roadsforlife.org (consulté le 5 décembre 2019)
  20. (en) Agence Nationale de l'Information, « Cérémonie de remise des insignes de la Légion d'Honneur à la Résidence des Pins », sur Agence Nationale de l'Information (consulté le 5 décembre 2019)
  21. (en) « Lamia Mubayed Bsat's pioneering career », sur WEEPortal, (consulté le 5 décembre 2019)
  22. Lamia Moubayed Bissat, « L’Institut des Finances, 20 ans de coopération administrative franco-libanaise », cairn.info,‎ , p. 104-108
  23. « GIFT-MENA | Un réseau des écoles de la fonction publique en Méditérranée peut-il servir l'agenda de la gouvernance publique? », sur www.gift-mena.org (consulté le 5 décembre 2019)
  24. Lamia Moubayed Bissat, Vincent Potier, Adel Ben Yakhlef, L'Avenir de l’Action Publique: Regards Croisés Autour de la Méditerranée, Paris, Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, , 70 p. (lire en ligne)
  25. (en) Lamia Moubayed Bissat, « From Government to Governance: How Will the Arab Region Meet the Goals of Sustainable Development in the Post 2015 Period? », ESCWA,‎ , p. 59 (lire en ligne)
  26. (en) Lamia Moubayed Bissat, Ibrahim El Ghandour, Sabine Hatem, Carl Rihan, « Building Capacities in Public Financial Management in a Post-Conflict Country: A practice from the Ministry of Finance and the Institute of Finance of Lebanon », Institut des Finances,‎ , p. 39
  27. (en-US) « Lebanon's Experiment with Installing Meritocracy and Competitive Recruitement in the Civil Service », sur IOF (consulté le 5 décembre 2019)
  28. (en-US) « Why Civil Service Reform in an Inevitable Choice in times of crisis », sur IOF (consulté le 5 décembre 2019)
  29. (en-US) « الجندر كحافز للانتقال إلى موازنة البرامج والأداء: تجربة النمسا », sur IOF (consulté le 5 décembre 2019)
  30. (en-US) « تطور نفقات العاملين في القطاع العام 2011 », sur IOF (consulté le 5 décembre 2019)
  31. (en) Lamia Moubayed Bissat, « The Role of Civil Society in Rural Community Development:Two Case Studies from Lebanon », ESCWA,‎ , p. 22 (lire en ligne)
  32. « Rural community development through strengthening institution building : », United Nations Digital Library System,‎ (lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Muriel de Saint Sauveur (November 21, 2014). A women's world, a better world? L'Archipel. P. 98, 119 - 120.

Liens externes[modifier | modifier le code]