Lamborghini Urraco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lamborghini Urraco
Lamborghini Urraco
Une P111

Marque Lamborghini
Années de production 1973-1979
Production 776[1] exemplaire(s)
Classe Voiture de sport
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 32 soupapes à 90° en position centrale arrière
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 150 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes 4 places
Chronologie des modèles

La Lamborghini Urraco est une voiture de sport du constructeur automobile italien Lamborghini. Il s'agit d'un coupé 4 places, dessiné par le designer Marcello Gandini pour le carrossier Bertone.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle est présentée lors du salon de l'automobile de Turin en automne 1970 mais, à cause de problème techniques et financiers (Lamborghini cède 51 % de la société en 1972), ne sera commercialisée qu'à partir de 1973, en plein choc pétrolier[1].

L'Urraco sera produite en quatre modèles : P250, P250 Tipo 111, P200 et P300. « Urraco » désigne un « petit taureau » en tauromachie espagnole[1], alors que la désignation « P », qui signifie « Posteriore » (position arrière), est suivie de la cylindrée du moteur.

Ils disposent tous d'un moteur V8 monté transversalement. La boîte de vitesses est montée sur le côté gauche du moteur, dans le prolongement du bloc, dispose de cinq rapports, et est couplée à un différentiel Lamborghini. Le châssis en acier constitue avec la carrosserie une structure monocoque. L'Urraco est également dotée de suspensions indépendantes sur les quatre roues, de freins autoventilés et de jantes en magnésium.

Modèles[modifier | modifier le code]

P250[modifier | modifier le code]

Trois prototypes sont construits dès le début des années 1970 et l'Urraco P250, premier modèle de la série, sera produite à 520 exemplaires entre 1973 et 1976. Elle dispose du nouveau V8 en aluminium Tipo L240 de 2 462 cm3 qui permet une vitesse maximale de 230 km/h[2]. La P250 pèse 1 100 kg, ce qui est relativement léger.

L'équipement de série comprend la climatisation, les vitres électriques et teintées, une sellerie en cuir et une installation radio[2].

« Urraco Bob » est un des trois prototypes de la P250 modifiée en 1973 par le néozélandais Bob Wallace (en) (pilote d'essais Lamborghini de 1964 à 1975)[3].

P250 Tipo 111[modifier | modifier le code]

La P250 Tipo 111, ou Urraco P111, est une version de la P250 développée exclusivement pour le marché américain en 1975 pour se conformer aux nouvelles normes anti-pollution. En dehors de la climatisation et des vitres électriques, elle dispose, entre autres, d'un équipement anti-pollution, de pare-chocs renforcés, et de phares anti-brouillard[4]. La puissance du moteur en est réduite de 220 à 180 ch.

Avec ses performances ainsi amoindries[5], la P111 ne rencontrera pas le succès[6] et seuls 21 exemplaires seront construits[4].

P200 et P300[modifier | modifier le code]

Les P200 et P300 sont présentées au salon de Turin 1974. L'Urraco P200, dotée d'un V8 de 2 litres, est conçue pour le marché italien[7] (en dehors de sa moindre consommation, sa petite cylindrée permet d'échapper à une nouvelle taxe de 17 % frappant les véhicules de plus de 2 l[8]), alors que la P300 dispose d'un moteur amélioré de 3 litres de cylindrée. Les deux modèles ont aussi une meilleure finition que la P250.

L'Urraco P200, qui dispose avec son V8 de 1 994 cm3 du plus petit moteur jamais fabriqué par Lamborghini, est produite de 1975 à 1977 à 80 exemplaires[8]. La P300, sera produite entre 1975 et 1979 à 205 exemplaires[9].

La version P300 se distingue par une distribution à quatre arbres à cames en tête et une alimentation à quatre carburateurs double-corps[9]. Cette conception, plus sportive, permet à la voiture de dépasser les 260 km/h et de franchir les 1 000 mètres départ arrêté en à peine 26 secondes.

Production[modifier | modifier le code]

Modèle Moteur Cylindrée Puissance
7 500 tr/min)
0–100 km/h Vitesse max. Production
P250 V8 OHC 2 463 cm3 217 ch 6,9 s 240 km/h 520
P111 V8 OHC 2 463 cm3 180 ch 10,1 s[5] 225 km/h 21
P200 V8 OHC 1 994 cm3 180 ch 7,2 s 215 km/h 80
P300 V8 DOHC 2 966 cm3 247 ch 5,6 s 260 km/h 205

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) The First Working Man's Lambo Didn't Work - Aaron Robinson, Car & Driver, février 2004
  2. a et b (en) Lamborghini Urraco P250 - Lamborghini Registry
  3. (en) Urraco Rallye - LamboCars.com
  4. a et b (en) Lamborghini Urraco P111 - Lamborghini Registry
  5. a et b (en) Three Small Exotic GTs - Road & Track, septembre 1975 (comparaison Lamborghini Urraco P111/Ferrari Dino 308 GT4/Maserati Merak) [PDF]
  6. (en) Arnstein Landsem, The Book of the Lamborghini Urraco, Veloce Publishing Ltd, 2011 (ISBN 978-1-8458-4286-4), p. 133 [lire en ligne]
  7. (en) Lamborghini Urraco, Silhouette & Jalpa - CarsfromItaly.net
  8. a et b (en) Lamborghini Urraco P200 - Lamborghini Registry
  9. a et b (en) Lamborghini Urraco P300 - Lamborghini Registry

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]