Lambert Mende Omalanga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lambert Mende
Illustration.
Mende en 2011
Fonctions
Ministre congolais de la Communication et des Médias
En fonction depuis le
(3 ans, 10 mois et 14 jours)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Samy Badibanga
Bruno Tshibala
Gouvernement Matata II
Badibanga
Tshibala
Prédécesseur Lui-Même (Médias)

(3 ans, 5 mois et 11 jours)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Adolphe Muzito
Gouvernement Muzito I, II et III
Prédécesseur Toussaint Tshilombo Send
Successeur Lui-Même (Médias)
Ministre des Médias, des Relations avec le Parlement et de l’Initiation à la nouvelle citoyenneté

(2 ans, 8 mois et 1 jour)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Augustin Matata Ponyo
Gouvernement Matata I
Prédécesseur Lui-Même (Médias)
Successeur Lui-Même (Médias)
Tryphon Kin-Kiey Mulumba (Relations avec le Parlement)
Ministre des Hydrocarbures

(1 an, 8 mois et 21 jours)
Président Joseph Kabila
Premier ministre Antoine Gizenga
Gouvernement Gizenga I et II
Successeur René Isekemanga Nkeka
Biographie
Nom de naissance Lambert Mende Omalanga
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Okolo, territoire de Lodja, Kasai-Oriental
Nationalité Congolaise
Parti politique RDC
Diplômé de Université de Kinshasa
Université libre de Bruxelles

Lambert Mende Omalanga, né à Okolo le , est un homme politique congolais (RDC). Plusieurs fois ministre[1].

Lambert Mende est le président national du parti politique Convention des congolais unis et occupe depuis 2014 le poste de ministre de la Communication

Biographie[modifier | modifier le code]

Mende est né à Okolo en 1953[2]. Il est originaire de Lodja dans le district de la Sankuru. Il est gradué en droit à l'université de Kinshasa et diplômé en criminologie à l'université libre de Bruxelles (ULB).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2005, Mende a été élu député national de la circonscription de Lodja comme membre du RCD/K-ML[3]. Il fut le Rapporteur du Sénat pendant la transition (2003 à 2007)[4], il a aussi plusieurs fois été ministre, notamment Vice-premier ministre, ministre des Transports et des Communications.

Il a été nommé ministre des Hydrocarbures dans le Gouvernement Gizenga en février 2007. En tant que ministre des Hydrocarbures il a révoqué une partie de la licence qui avait été attribuée à Heritage Oil et Tullow Oil, deux sociétés qui veulent exploiter des gisements autour de lac Albert qui est partagé par la République démocratique du Congo et l'Ouganda.

En octobre 2008, il a été nommé ministre de la Communication et des Médias dans le nouveau gouvernement Muzito[5], poste qu’il conserve après le remaniement[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]