Lambert Lombard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombard.

Lambert Lombard, né à Liège en 1505 ou en 1506 et mort dans la même ville en août 1566, est un artiste de la Renaissance, à la fois peintre, architecte, graveur, archéologue, collectionneur, numismate, mythographe, homme de lettres, historien de l'art et maître d'une académie de grande réputation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il effectue quelques voyages en Allemagne, en France et à Middelbourg aux Pays-Bas. En 1537, il est envoyé à Rome par le prince-évêque de Liège Érard de La Marck pour y acheter des œuvres d'art et parfaire ses connaissances. Il y découvre les grands maîtres de la renaissance.

À son retour, il fonde la première académie d'art à voir le jour en Europe du Nord.

Il participe aux chantiers de reconstruction de la ville de Liège et contribue à introduire dans la principauté de Liège l'architecture de la « Renaissance classique ».

Hommages[modifier | modifier le code]

On trouve son effigie dans Les effigies des peintres célèbres des Pays-Bas de Dominique Lampson.

Le nom de Lambert Lombard avait été donné à l'Institut supérieur d'architecture intercommunal de Liège, fusionné à partir de 2010 avec l'Institut supérieur d'architecture Saint-Luc de Wallonie, pour constituer la faculté d'Architecture de l'université de Liège[1].

L'autoportrait de Lambert Lombard figure sur l'antépénultième série des billets-monnaie de 100 francs belge.

L'œuvre de Lambert Lombard[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Les Femmes vertueuses, Stokrooie

Une trentaine de tableaux sont connus:

Dessin[modifier | modifier le code]

  • Plus de 800 dessins ; dont l'album dit "d'Arenberg" qui rassemble 738 dessins[2].

Vitraux[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anne-Catherine De Bast, « 900 étudiants en archi : Liège Saint-Luc et Lambert Lombard fusionnent », Le Soir,‎ , p. 13 (lire en ligne).
  2. Oger et Allart 2006, p. 249-251

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]