Lamazière-Basse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lamazière-Basse
Lamazière-Basse
L'église Saint-Barthélémy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement d'Ussel
Canton Haute-Dordogne
Intercommunalité Haute-Corrèze Communauté
Maire
Mandat
Alain Gueguen
2014-2020
Code postal 19160
Code commune 19102
Démographie
Population
municipale
300 hab. (2016 en diminution de 0,99 % par rapport à 2011)
Densité 6,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 22′ 24″ nord, 2° 10′ 17″ est
Altitude Min. 345 m
Max. 648 m
Superficie 44,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Lamazière-Basse

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Lamazière-Basse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lamazière-Basse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lamazière-Basse

Lamazière-Basse (La Masiera Bassa en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses habitants sont appelés les Mazièrois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lamazière-Basse est une commune comprenant environ 300 habitants. Elle est située dans le département de la Corrèze, dans le canton de Neuvic et l'arrondissement d'Ussel dont elle est séparée de 32 km.

Elle est entourée des agglomérations de Saint-Hilaire-Luc, (2,93 km) - Palisse, [5,67 km) - Moustier-Ventadour, (5,87 km) - Saint-Hilaire-Foissac, (5,97 km) - Saint-Pantaléon-de-Lapleau, (6,17 km).

La commune de Lamazière-Basse ne doit pas être confondue avec l'agglomération de Lamazière-Haute, située à environ 56 km, en Corrèze, dans la canton d'Eygurande, à proximité du département de la Creuse.

La commune s'étend sur 4400 hectares, avec une quarantaine de hameaux, sur une longueur de quelque douze kilomètres, à une altitude entre 345 m et 648 m. Elle est majoritairement recouverte de forêts de feuillus et de conifères. On pratique dans la commune l'élevage de bovins, de caprins et de chevaux de selle et de trait, ainsi que l'apiculture. On y cultive des plantes rares et aromatiques ainsi que la polyculture traditionnelle Les pêcheurs apprécient la rivière la Luzège en provenance du plateau de Millevaches et son affluent le Vianon qui prend sa source à Saint-Angel. Ces rivières bordent la périphérie de Lamazière-Basse et aboutissent au barrage de l'Aigle.

Vue du village de Lamazière-Basse depuis les hauteurs.

Hameaux[modifier | modifier le code]

L'agglomération de Lamazière-Basse est répartie sur 44 km2 entre de nombreux hameaux :

  • Arcan - Auchebiel - le Ballul - le Bois noir - les Bordes - le Bos - Bouex - les Chabanes - Chardaire - la Châtaigneraie - Chaumeil - Cireyjol - Colombier - Combe - Combe noire - le Coudert - les Farges - la Forêt - le Four - la Gane - le Gouffrat - la Jotte - Lachaud - Lausine - Liot - la Meynie - Montsour - le Moulin du Peuch - la Noaïlle - le Peuch - Peyrefac - les Plaines - Pommiers - Rouligne - Roussel - Roussille (ancienne seigneurie de Scorailles) - la Serre, Tilivet - Traux - le Verdier - Verviolles - Viers.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Lamazière-Basse est principalement axée sur l'exploitation forestière et sur l'élevage et l'agriculture.

Communauté de communes[modifier | modifier le code]

Lamazière-Basse appartient à la communauté de communes des Gorges de la Haute Dordogne dont le siège est fixé à Neuvic.

Outre Lamazière-Basse, appartiennent à cette communauté pour une population d'environ 5000 habitants :

Histoire[modifier | modifier le code]

La Famille de Scorailles possédait, dans la paroisse de Lamazière-Basse, la seigneurie et le château de Roussille du XIVe au début du XVIIe siècle, aujourd'hui disparu et remplacé par un château du XIXe siècle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lamazière-Basse Blason D'azur à trois bandes d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

La commune a adopté les armoiries de la seigneurie médiévale de Roussille (Famille de Scorailles)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 René Prach SE .
mars 2008 mars 2014 Jean-Paul Valentin[2] Apparenté PCF  
mars 2014 En cours Alain Guéguen   Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 300 habitants[Note 1], en diminution de 0,99 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0551 1921 1691 2801 5491 6881 7051 8641 984
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8091 7391 7011 5441 6541 5251 6601 6291 574
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6201 5731 5171 1701 2281 2091 055739583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
508422355350326286275303300
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église XIIIe siècle

L'église romane dédiée à saint Barthélémy depuis le Moyen Âge, est classée monument historique. Elle se distingue par son clocher à peigne. La chaire et la table de communion du XVIIe siècle ont fait l'objet d'une dotation de la duchesse de Fontanges.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Borde, Neuvic et son canton, Neuvic : Association Musée de la Résistance Henri-Queuille, 1989 (réédition), p. 314-317
  2. Site de la préfecture, consulté le 20 août 2008
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.