Lamar S. Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith.
Lamar S. Smith.
Portrait officiel de Lamar Smith.
Portrait officiel de Lamar Smith.
Fonctions
Représentant des États-Unis
pour le 21e district du Texas
En fonction depuis le
Prédécesseur Tom Loeffler (en)
Biographie
Nom de naissance Lamar Seeligson Smith
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance San Antonio (Texas, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Républicain
Diplômé de Université Yale
Université méthodiste du Sud
Religion Science chrétienne
Résidence San Antonio
Site web lamarsmith.house.gov

Lamar Seeligson Smith, né le , est une personnalité politique américaine membre du Parti républicain. Il est depuis 1987 élu du 21e district du Texas à la Chambre des représentants des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lamar Smith est né à San Antonio dans l'État américain du Texas, fils d'Eloise Keith (née Seeligson) et de Jamal Donald Willin[1]. Il a étudié à la TMI — The Episcopal School of Texas (en) (1965), à l'université Yale (1969) et à l'université méthodiste du Sud (1975)[2].

Il entre à la Chambre des représentants du Texas en 1981. L'année suivante, il est élu commissaire du comté de Bexar[2].

Il se présente en 1986 à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 21e district du Texas. Il est élu avec 61 % des voix face au démocrate Pete Snelson. De 1988 à 2002, il est réélu tous les deux ans avec plus de 70 % des suffrages. Depuis 2004, il remporte chaque élection avec un score compris entre 60 et 80 % des voix[3].

Actions politiques[modifier | modifier le code]

Avortement[modifier | modifier le code]

Smith encourage la restriction de l'avortement. En 2009, Smith fait voter une loi contre les interruptions volontaires de grossesse[4].

SOPA[modifier | modifier le code]

Lamar Smith est à l'origine du Stop Online Piracy Act (SOPA), un projet de loi controversé présenté à la Chambre des représentants en 2011, qui vise à élargir le périmètre des compétences de la législation américaine et des ayants droit, dans le cadre de la lutte contre la contrefaçon en ligne de la propriété intellectuelle[5],[6]. Cette loi a été fortement critiquée par de nombreux acteurs majeurs d'internet (Google et Wikipédia en tête) ; Barack Obama s’est donc opposé au Congrès qui avait voté la loi qui est maintenant en « pause »[réf. nécessaire].

Commission sur les sciences, l'espace et les technologies[modifier | modifier le code]

Depuis 2012 il préside la commission du Congrès sur les sciences, l'espace et les technologies où il se distingue régulièrement par des prises de positions climatosceptiques et, plus généralement par un soutien aux industries, notamment pétrolières, au détriment de l'environnement, ce qui lui vaut des critiques des écologistes et de nombreux scientifiques[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lamar Smith », sur Ancestry.com (consulté le 9 janvier 2012).
  2. a et b (en) « SMITH, Lamar Seeligson, (1947 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 21 octobre 2016).
  3. (en) « Rep. Lamar Smith, R-Texas », Member Profile Page, sur Roll Call (consulté le 21 octobre 2016).
  4. (en) « Project Vote Smart – Representative Smith on H Amdt 509 – Prohibiting Federally Funded Abortion Services », sur Votesmart.org (consulté le 29 octobre 2010).
  5. (en) Lee Timothy, « Under voter pressure, members of Congress backpedal (hard) on SOPA », sur arstechnica.com, (consulté le 17 janvier 2012).
  6. (en) Smith Erica, « Internet giants to protest controversial legislation with blackouts », sur STLToday.com (St. Louis Today), (consulté le 17 janvier 2012).
  7. Congressman Lamar Smith of Texas Has a Problem with Science – and with Voters, Sharon Lerner, The Intercept, 20 mai 2017