Lalie Walker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lalie Walker
Naissance (58 ans)
Versailles, Yvelines, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Lalie Walker (pseudonyme), née le , de mère franco-lettone et de père hongrois[1], est une auteure de roman noir et psychothérapeute française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lalie Walker est née le , à Versailles, sous son vrai nom, qui est inconnu. Née de mère franco-lettone et de père hongrois, elle apprend à 18 ans que ce dernier n'est pas son père biologique. Elle grandit avec sa grand-mère[2]. Les figures familiales et l'absence du père sont des thèmes récurrents de ses romans.

A vingt ans, elle part en Italie pendant dix-huit mois, et rentre à Paris. Elle entame des études de psychologie et devient psychothérapeute. Elle arrête après quelques années pour se consacrer à l'écriture[3].

Elle écrit pour la littérature jeunesse et la radio, puis se tourne vers le polar.

Style[modifier | modifier le code]

Les romans noirs de Lalie Walker ont pour thématiques le rêve, la psychologie, et les interférences entre le monde réel et la fiction. Son personnage récurrent est l'enquêtrice Jeanne Debords.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

En 2012, elle soutient Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Série Une enquête du commissaire Jeanne Debords[modifier | modifier le code]

  1. Pour toutes les fois, Hors Commerce, 2001
    Réédition Gallimard, coll. « Folio policier » no 374, 2005
  2. Portées disparues, Hors Commerce, 2002
    Réédition Gallimard, coll. « Folio policier » no 429, 2006
  3. N'oublie pas, Hors Commerce, 2003
    Réédition Gallimard, coll. « Folio policier » no 472, 2007
  4. La Stratégie du fou, Hors Commerce, 2004
    Réédition Gallimard, coll. « Folio policier » no 512, 2008

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

  • Best-seller, Hors Commerce, 2005
  • L'Appel du barge, Baleine, 2007
    Ce roman fait partie de la sérieLe Poulpe
  • À l'ombre des humains, Atelier In8, 2008
  • Aux malheurs des dames, Parigramme, coll. « Noir 7/5 », 2009
  • Les Survivantes, Actes Sud, coll. « Actes noirs », 2010
    Réédition Actes Sud, coll. « Babel noir » no 55, 2012
  • Le Serment de haine, Coop Breizh, coll. « Les enquêtes de Léo Tanguy », 2011
  • Le Chant des dunes, La Manufacture de Livres, 2011
    Coécrit avec Perrine Le Querrec.
  • Vague meurtrière, Jasmin, 2013
  • On dégage les axes du progrès !, novella, éditions du Cénomane, 2014 - avec six nouvelles d'autres auteurs, écrites dans le cadre des ateliers d'écriture animés par Lalie Walker au Centre de Culture Populaire de Saint-Nazaire[5].

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Saynètes en anglais, Retz, coll. « Petits Comédiens », 2000
  • To The Zoo and Short Plays, Retz, coll. « Petits Comédiens », 2004

Essais[modifier | modifier le code]

Prix et sélections littéraires[modifier | modifier le code]

  • N’oublie pas : lauréat du Prix du Zinc 2004, prix des lecteurs de la ville de Montmorillon (nommé pour le Prix Cognac 2004, pour Sang d'encre à Vienne 2003, pour le Prix polar de Montigny-lès-Cormeilles 2003)
  • Portées disparues : nommé pour le Prix du livre de Cognac 2002, pour le Prix polar de Montigny-lès-Cormeilles, pour les Prix « meilleure adaptation cinématographique » de Saumur et du Prix d’Aquitaine-Synopsis)
  • Pour toutes les fois : Le Grand livre du mois

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.laliewalker.com/Biographie
  2. « Lalie Walker », sur k-libre, (consulté le )
  3. « Lalie WALKER », sur Les éditions in8, (consulté le )
  4. « 100 auteurs de polar votent Mélenchon », sur humanite.fr,
  5. « Saint-Nazaire L'écrivain Lalie Walker pose sa plume dans la cité portuaire », sur L'Echo de la Presqu'île, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]