Lalao Ravalomanana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lalao Ravalomanana
Illustration.
Lalao Ravalomanana en 2017.
Fonctions
Maire d'Antananarivo

(4 ans et 3 mois)
Élection 31 juillet 2015
Prédécesseur Olga Rasamimanana (intérim)
Edgard Razafindravahy
Successeur Naina Andriantsitohaina
Première dame de Madagascar

(6 ans, 10 mois et 11 jours)
Président Marc Ravalomanana
Prédécesseur Céline Velonjara
Successeur Mialy Rajoelina
Biographie
Nom de naissance Lalao Harivelo Rakotonirainy
Surnom Neny
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Antananarivo (Madagascar)
Nationalité Malgache
Parti politique Tiako I Madagasikara
Conjoint Marc Ravalomanana
(depuis 1974)

Lalao Ravalomanana, née Lalao Harivelo Rakotonirainy le à Antananarivo (Madagascar), est une femme politique malgache, membre du parti Tiako I Madagasikara. Première dame entre 2002 et 2009 en tant qu'épouse du président Marc Ravalomanana, elle est ensuite maire d'Antananarivo de 2015 à 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le couple présidentiel malgache en visite à Hambourg, en 2007.

En 1974, elle se marie à Imerikasinina avec Marc Ravalomanana. Ils ont quatre enfants : Josoa, Tojo, Sarah et Maika[1]. Il est président de la République entre 2002 et 2009 et Lalao Ravalomanana exerce le rôle de Première dame pendant cette période.

En , elle se déclare candidate à l'élection présidentielle qui se tient la même année, scrutin auquel son mari est empêché de se présenter[2],[3],[4]. Cependant, étant seulement quelque temps avant revenue d'exil d'Afrique du Sud, où elle vivait avec son mari, elle est empêchée à son tour de concourir, pour ne pas avoir vécu à Madagascar pendant les six mois précédent le scrutin[5]. Ils soutiennent alors Jean-Louis Robinson[6], qui n'est pas élu.

Le , elle est élue maire d'Antananarivo, entrant en fonction en octobre suivant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Madagascar First ladies : De Justine à Voahangy, en passant par les deux Thérèse », Madagate.com,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 15 octobre 2017).
  2. « LALAO RAVALOMANANA, Née RAKOTONIRAINY - " Moi présidente, lui gèrera Tiko " », Madaplus,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2013).
  3. « Wife of Madagascar's ousted president makes leadership bid », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juin 2013).
  4. Alain Iloniaina, « Wife of Madagascar's ousted president makes leadership bid », Reuters,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 15 octobre 2017).
  5. Lydia Polgreen, « Top Presidential Candidates Barred From Election in Madagascar », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2013).
  6. PR Newswire, « Mouvance Ravalomanana to Support Visionary Presidential Candidate », Cision PR Newswire,‎ (lire en ligne, consulté le 23 septembre 2013).

Source[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]