Lajos Papp (compositeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lajos Papp
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
OldenbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Représentation de égig érő fa, L'Arbre qui montait jusqu'au ciel (tympan du portail sud de l'église de Monoszló en Hongrie).

Lajos Papp (né à Debrecen le et mort à Oldenbourg le ) est un compositeur hongrois contemporain. Il a composé des pièces pour piano, notamment des études sur l'un des plus anciens contes populaires hongrois[1], L'Arbre qui montait jusqu'au ciel[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lajos Papp étudia tout d'abord le piano et la composition au conservatoire local, puis la composition avec Ferenc Szabó et la direction avec László Somogyi à l'académie de musique Franz-Liszt de Budapest. L'éducation musicale qui y était dispensée ne comportait pas l'étude de la technique dodécaphonique de la seconde école de Vienne. Papp acquit ces techniques au travers de son étude personnelle des œuvres de Arnold Schönberg, Alban Berg et Anton Webern, alors difficiles à obtenir. En 1960, il termina ses études avec un diplôme de composition.

Jusqu'en 1968, il travailla en tant que professeur de piano et de théorie à l'école de musique de Budapest, où, au début des années 1960, il introduisit le sujet de la littérature musicale dans la foulée de l'effort de réforme, avec Erna Czövek et László Dobzay. Dans le même temps, il décida, dans le domaine de la composition, de se consacrer de plus en plus à la pédagogie. Au lieu de traiter isolément de la théorie musicale, de l'histoire de la musique et de la solmisation comme le prévoyait le programme précédemment en vigueur, ses leçons sur la théorie incluait une œuvre - généralement un opéra - de la première école de Vienne, puis de la période de la musique baroque et finalement de la période moderne (Béla Bartók), étudiée tout au long de l'année selon différentes perspectives.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Lajos Papp distinguait lui-même dans son œuvre ce qui avait pour but la pédagogie et l'enseignement, et ce qu'il considérait comme œuvres artistiques.

Œuvres pédagogiques[modifier | modifier le code]

Partitions pour l'enseignement du piano
  • Drei Klavierstücke, 1970
  • 27 kleine Klavierstücke, 1969
  • Starting the Piano, 1969
  • 22 kleine Klavierstücke, 1985
  • Märchenbilder, 1987
  • Kinderbilder aus Europa, 1987
  • Aquarium, 1994
  • Das Klavier-ABC, Teil 1, 1994
  • Der kräftige Maulwurf für Klavier zu vier Händen, 1994
  • Ungarische Weihnachtslieder, 1994
  • Das Klavier-ABC, Teil 2, 1995
  • Mosaik, 1997
  • Images. Pièces pour piano à 2 et 4 mains, 1998

Œuvres pour accordéon[modifier | modifier le code]

  • 44 leichte Stücke, 1990
  • Der müde Hampelmann, 1991
  • Pierrot träumt. Zwölf Stücke für Akkordeon, 1993

Œuvres pour instruments à cordes[modifier | modifier le code]

  • Vier Stücke für Violoncello, 1973
  • 15 kleine Violoncelloduos 1973
  • Ungarische Weihnachtslieder für zwei Violinen, 1995

Œuvres de musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Fünf Stücke für Violine und Klavier, 1968
  • Drei Tänze für zwei Violinen und Klavier, 1968
  • Tanz der Frösche. Kleine Kammermusiken für Blockflöte oder ein anderes Melodieinstrument und Akkordeon, Band 1, 1991
  • Mosaik für Akkordeonquintett, 1992
  • Ungarische Weihnachtslieder für zwei Blockflöten oder zwei Gitarren, 1994
  • Ungarische Variationen für Violine und Klavier, 1985/1998
  • Tanz der Frösche. Kleine Kammermusiken für Blockflöte oder ein anderes Melodieinstrument und Akkordeon, Band 2, 1998

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Méthode de piano pour débutants, édition trilingue, français, anglais et allemand, Paris, Henry Lemoine, 2006, 121 p., traduction par Dennis Collins, illustrations par Sophie Beaujard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Az égig éró fa : Etúdök egy magyar népmesére : zongorára, sur bibliotheques-specialisees.paris.fr (consulté le 14 mars 2019).
  2. L'Arbre qui montait jusqu'au ciel - Partition pour piano, sur laflutedepan.com (consulté le 13 mars 2019).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bálint András Varga, Contemporary Hungarian Composers, Editio Musica Budapest, , 433 p. (ISBN 978-963-330-686-4, lire en ligne), p. 262
  • Jane Magrath, The Pianist's Guide to Standard Teaching and Performance Literature, Van Nuys, Calif.: Alfred Publishing Co, , 569 p. (ISBN 0-88284-655-8, lire en ligne), page 451

Liens externes[modifier | modifier le code]