Laila Slassi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laila Slassi
Description de l'image Laïla Slassi.jpg.

Laila Slassi

Naissance
Rabat
Pays de résidence Maroc
Activité principale
Juriste en droit des affaires, et militante engagée pour les droits des femmes et l'employabilité des jeunes

Laïla Slassi est juriste en droit des affaires, et militante engagée notamment pour les droits des femmes et l’emploi des jeunes. Elle est la co-fondatrice du Cabinet Afrique Advisors, un cabinet de conseil juridique, fiscal et stratégique basé à Casablanca.

Elle est active au sein de plusieurs organisations non gouvernementales telles que la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc[1]) ou l’association TAFRA[2] pour lesquelles elle siège au conseil d’administration[3],[4]; et a cofondé en 2018 le mouvement #Masaktach[5], un collectif de femmes et d’hommes qui dénoncent les violences et abus contre les femmes ainsi que la légitimation de la culture du viol au Maroc.


Biographie[modifier | modifier le code]

Après l’obtention de son Baccalauréat au lycée Descartes à Rabat, Laila Slassi effectue ses études supérieures de droit en France. Elle intègre l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et l’Université Paris II Panthéon Assas d’où elle sort diplômée en Droit des affaires, avant de rejoindre l’Université Paris Dauphine pour compléter son cursus par un Master en Fiscalité de l’Entreprise

Elle obtient par la suite le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat à Paris et rejoint le Barreau de Paris.

Après cinq années passées en qualité d’avocate au sein du cabinet Mayer Brown à Paris, elle décide de retourner au Maroc en 2014 et de fonder Afrique Advisors, un cabinet de conseil juridique et stratégique qui opère en Afrique, en Europe, et en Amérique du Nord à partir de Casablanca.

Engagements[modifier | modifier le code]

Démocratie, droits des femmes, accès des jeunes à la vie active : De retour au Maroc, Laila Slassi s’engage sur plusieurs fronts et mène plusieurs combats en parallèle à sa carrière professionnelle.

Laila Slassi s’intéresse de près à la situation de la Femme marocaine. Co-fondatrice du mouvement et collectif #Masaktach[6], connu du grand public pour sa campagne de distribution massive de sifflets dans l’espace public pour lutter contre le harcèlement de rue, un symbole qui « permet à la honte de changer de camp[7] » . À travers cette initiative, le collectif cherche à sensibiliser le public sur les questions de violences faites aux femmes.

Nommée administratrice de l’association de l’éducation pour l’emploi EFE Maroc pour un mandat triennal [8],[9], Laila Slassi s’intéresse également à la question de l’employabilité des jeunes. Fondée en 2008, la Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi (EFE-Maroc) est un pont entre les entreprises à la recherche de jeunes talents et les chercheurs d’emploi. Elle propose des formations en compétences techniques, commerciales, linguistiques et comportementales les plus demandées sur le marché du travail, et insère ses lauréats dans des postes d’emploi. Depuis sa création, EFE-Maroc a formé plus de 50.000 jeunes et inséré 75% des lauréats de son programme « Formation-Insertion », en partenariat avec plus de 300 employeurs. EFE-Maroc est une association de droit marocain membre du réseau Education For Employment (EFE), leader de l’employabilité des jeunes en Afrique du Nord et au Moyen Orient. Le réseau EFE opère également en Algérie, en Tunisie, en Égypte, en Arabie Saoudite, au Yémen, aux Émirats arabes unis, en Palestine et en Jordanie, appuyé par des bureaux support aux États-Unis (Washington, New York), en Europe (Madrid) et au Golfe (Dubaï).

Toujours sur le plan de l’accompagnement des jeunes notamment les jeunes entrepreneurs en quête de soutien et de financement, Laila Slassi est membre du conseil d’administration de Outlierz Ventures[10], un fonds d’investissement destiné aux startups technologiques africaines [11],[12]

D’autre part, et en sa qualité de membre fondateur de l’Association Droits & Affaires[13], ainsi que co-fondatrice de l’Association des Juristes d’Affaires Marocains[14], Laila Slassi cherche à développer un réseau entre avocats, juristes d'entreprise, enseignants et étudiants marocains, évoluant dans le domaine du droit des affaires, et essaie de structurer cette communauté afin de lui donner plus de visibilité, et de la placer au centre du développement du pays[15].

Laila Slassi milite au Maroc pour un État de droit respectueux des droits des citoyens. Elle est membre du conseil de l’administration[16] du think tank Tafra[17] qui promeut le respect de l'État de droit et des valeurs démocratiques[18]. Tafra œuvre pour l’implication des citoyens dans les affaires publiques, par le biais d’une interprétation démocratique de la Constitution, de l’accessibilité des informations parlementaires et juridiques et de l’analyse des enjeux institutionnels et politiques[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Elle est lauréate du concours de plaidoirie Lysias Paris 1 et finaliste du concours d’éloquence de la conférence Lysias.
  • En 2018[19] et en 2019[20], Afrique Advisors remporte le prix du « Meilleur cabinet Maroc » décerné par le magazine Leaders League.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Fondation Marocaine de l’Éducation pour l’Emploi », sur efemaroc.org (consulté le 19 août 2019)
  2. « TAFRA », sur tafra.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  3. « Naziha Belkeziz et Laila Slassi rejoignent l’AG d’EFE-Maroc », sur medias24.com, (consulté le 30 septembre 2019)
  4. « équipe », sur tafra.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  5. « #Masaktach », sur theguardian.com, (consulté le 30 septembre 2019)
  6. « #Masaktach », sur medias24.com, (consulté le 30 septembre 2019)
  7. « permet à la honte de changer de camp », sur eyala.blog, (consulté le 30 septembre 2019)
  8. a et b « Naziha Belkeziz et Laila Slassi rejoignent l’AG d’EFE-Maroc », sur medias24.com, (consulté le 30 septembre 2019)
  9. « efemaroc », sur efemaroc.org, (consulté le 30 septembre 2019)
  10. « Outlierz Ventures », sur outlierz.co, (consulté le 30 septembre 2019)
  11. « outlierz », sur outlierz.co, (consulté le 30 septembre 2019)
  12. « Ce qu’il faut savoir sur OUTLIERZ, le fonds de capital marocain destiné aux startups africaines en début d’activité », sur cio-mag.com, (consulté le 30 septembre 2019)
  13. « l’Association Droits & Affaires », sur association-droit-et-affaires.fr, (consulté le 30 septembre 2019)
  14. « l’Association des Juristes d’Affaires Marocains », sur aujourdhui.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  15. « Association Des Juristes D'affaires Marocains », sur gralon.net, (consulté le 30 septembre 2019)
  16. « équipe », sur tafra.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  17. « Tafra », sur tafra.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  18. « Mission », sur tafra.ma, (consulté le 30 septembre 2019)
  19. « 2018 », sur sommetdudroit.fr, (consulté le 30 septembre 2019)
  20. « 2019 », sur sommetdudroit.fr, (consulté le 30 septembre 2019)